Assurer le suivi des investissements en faveur de la nutrition

Home / Échange et apprentissage mutuels / Planification et mise en oeuvre / Assurer le suivi des investissements en faveur de la nutrition

Les pays SUN s’emploient à prouver leur meilleure utilisation des données financières en améliorant la promotion, la planification et l’incidence des mesures, ce qui permettra d’augmenter les ressources obtenues auprès de sources nationales comme externes. Cela passe par un suivi régulier et transparent des ressources allouées à la nutrition par rapport aux plans multisectoriels pour la nutrition.

Quel est le volume d’investissement des gouvernements en faveur de la nutrition ?

Enveloppe budgétaire réservée aux mesures nutritionnelles ou liées à la nutrition dans 24 pays.

 

Cliquez pour agrandir.

Chaque pays SUN évoluant dans un contexte différent, il n’existe pas de norme universelle en matière d’investissement national. Néanmoins, les pays SUN se soumettent à l’exercice d’analyse budgétaire du Mouvement SUN et cette expérience s’avère positive en termes d’échange des connaissances entre les pays. Dans une étude menée par le projet MQSUN financé par le Département britannique du Développement international (DFID), basée sur l’exercice d’analyse budgétaire du Mouvement SUN, la variation des investissements liés à la nutrition apparait dans le graphique à droite. Dans les 24 pays, 33 % du budget est consacré à l’agriculture, à l’éducation, à la protection sociale et à la santé. Les professionnels de la nutrition s’appliquent à analyser ces chiffres pour faire en sorte que ces budgets bénéficient pleinement à la nutrition en intégrant des cibles de nutrition et en assurant le suivi de l’incidence.[/

Background

La nécessité d’assurer un meilleur suivi des investissements en faveur de la nutrition a été soulignée dès la création du Mouvement SUN. En 2013, une analyse documentaire a exploré les mesures possibles pour assurer le suivi des dépenses ; en 2014, des examens budgétaires en ligne ont été effectués dans 28 pays SUN. L’analyse budgétaire en trois étapes a été accueillie par les pays SUN et leurs partenaires techniques comme une façon rapide et pratique de rendre compte des enveloppes réservées à la nutrition dans les budgets nationaux. L’exercice pilote mené au Costa Rica en 2014 avait pour objectif d’obtenir une estimation du budget total alloué aux activités liées à la nutrition dans les principaux secteurs grâce à une collaboration entre les principaux ministres, départements et agences (MDA). Ces conclusions ont été présentées lors du Rassemblement mondial 2014 du Mouvement SUN .

En juin 2015, en réponse à un appel à manifestation d’intérêt émis durant la 17e édition des Téléconférences du réseau des pays SUN, 30 pays SUN avaient d’ores et déjà passé la première et la deuxième étapes et 14 d’entre eux avaient bien progressé dans la troisième étape. L’analyse préliminaire a été intégrée au Rapport mondial sur la nutrition de 2015 et a servi à établir le tout premier cadre d’investissement dans la nutrition; elle a également été présentée lors du .

En 2016, les travaux d’analyse budgétaire se sont poursuivis et 19 pays SUN supplémentaires se sont livrés à cet exercice pour la première fois, en plus des 22 pays qui le faisaient pour la deuxième fois.

Dernière mise à jour : décembre 2016

David Nabarro, ancien coordinateur du Mouvement SUN, a dirigé les travaux d’analyse budgétaire des pays SUN durant le Rassemblement mondial du Mouvement SUN de 2015.

Financement de la nutrition : pourquoi est-ce important ?, par le programme technique d’USAID, SPRING

L'approche en trois étapes de l'analyse budgétaire et des ateliers régionaux

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Présentation sur l’approche en trois étapes

Ateliers régionaux

Nairobi, Kenya, du 22 au 24 août 2016

Bangkok, Thaïlande, du 25 au 27 avril 2016

Guatemala Ville, Guatemala du 28 au 30 avril 2015

Abidjan, Côte d’Ivoire du 27 au 29 avril 2015

Entebbe, Ouganda du 21 au 22 avril 2015

Bangkok, Bangkok, Thaïlande du 15 au 16 avril 2015

Rapports, présentations, outils & guides

Rapports

  • Rapport de l’atelier régional de Nairobi de 2016 English 
  • Rapport de l’atelier régional de Bangkok de 2016 English
  • Rapport du MQSUN de 2016 : Analyse des enveloppes budgétaires contribuant à la nutrition English 
  • Rapport de synthèse de 2015 : Exercice d’analyse budgétaire du Mouvement SUN English | Français

Série de consultations techniques & présentations

Outils et conseils

  • Modèle de feuille de calcul Excel pour analyse budgétaire (2017) English
  • Conseils pour l’analyse budgétaire (2017) English
  • Conseils de SUN : Approche en trois étapes (2016) English
  • Conseils de SUN : Étapes 2 et 3 (2015) English
  • Conseils de SUN : Approche en trois étapes (2015) English
  • Modèle pour rapport d’analyse budgétaire de SUN (2015) English
  • Conseils de SPRING : Outil d’analyse budgétaire pour la nutrition English 
  • SPRING Excel : English
Leçons et défis

Enseignements tirés de l’approche en trois étapes

Première étape : Enseignements des pays SUN : les analyses concernaient les budgets nationaux rendus publics et n’incluaient pas les gouvernements sous-nationaux, sauf au Pakistan. De même, la plupart des analyses portaient uniquement sur les allocations consignées dans les budgets nationaux (budget courant) et ne tenaient donc pas compte des allocations hors budget.

Deuxième étape : Enseignements des pays SUN : pour les mesures spécifiques à la nutrition, l’accent était mis sur l’importance de la continuité des soins adressés aux enfants durant leurs mille premiers jours et aux femmes en âge de procréer, dont les adolescentes. Pour les cas où le nom ou le descriptif du programme n’était pas explicite, deux critères ont semblé utiles pour déterminer la catégorie des lignes budgétaires :

  1. Définir les résultats escomptés, notamment la contribution des secteurs à une évolution positive des comportements en termes de pratiques d’alimentation et d’habitudes de consommation (par ex. accès à un régime alimentaire équilibré durant toute l’année) ; et,
  2. Identifier la population ciblée (bénéficiaires directs et indirects d’une mesure donnée).

Troisième étape : Enseignements des pays SUN : les « pondérations » à appliquer aux allocations contribuant à la nutrition ont suscité de vifs débats, en fonction :

  1. De leurs résultats escomptés (pondération théorique tenant compte des documents existants) ou ;
  2. D’une estimation de la composante nutrition (pondération prévisible reflétant le nombre d’activités menées en faveur de la nutrition dans le cadre d’un programme intégré)

L’exercice a mis en lumière trois difficultés :

  • Tenir compte des coûts du personnel
  • Catégorisation non cohérente des lignes budgétaires spécifiques à la nutrition et contribuant à la nutrition
  • Analyser les allocations au niveau sous-national

Aperçu des investissements dans la nutrition dans les pays SUN

Aperçus en anglais
Aperçus en français
Aperçus en espagnol

TBC

Vous souhaitez partager encore plus ?

Rejoignez le forum de discussion en ligne SUN en-net et lancez un nouveau sujet.

Envoyez-nous un message à l’aide du formulaire contactez-nous en indiquant « Investir dans la nutrition » en sujet.

L’amélioration des régimes alimentaires à l’ère de la transformation des marchés alimentaires : les difficultés et les possibilités en matière d’engagement entre les secteurs public et privé

0

Le condensé politique, rédigé par le Panel mondial sur l’agriculture et les systèmes alimentaires pour la nutrition en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), propose des moyens permettant aux gouvernements de convaincre les partenaires industriels d’offre aux consommateurs un accès améliorer à des régimes alimentaires plus sains.

Plus d'études de cas

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.