Home / Actualités / Collaborer avec le secteur privé pour améliorer la nutrition : l’expérience de l’Inde

Collaborer avec le secteur privé pour améliorer la nutrition : l’expérience de l’Inde

  |   Non classifié(e), SUN dans la pratique

Pour de nombreuses personnes travaillant dans le secteur de la nutrition ou participant aux mesures de renforcement de la nutrition, il est essentiel de pouvoir comprendre de quelle façon le secteur privé peut aider positivement à parvenir à des résultats en matière de nutrition. En tant que partenaire du Mouvement SUN, dans le cadre du travail du réseau ENN où nous apportons notre assistance en matière de documentation d’apprentissage et d’échange, nous avons identifié le secteur privé/les entreprises comme un domaine important pour l’acquisition de connaissances. Ce domaine restant à ce jour très peu documenté, nous poursuivrons nos efforts pour le documenter et comprendre comment il évolue de manière à combler cet écart important et prioritaire en matière de connaissances dans le secteur.

Dans cet article, nous partageons les résultats de la récente visite à Delhi du Dr Charulatha Banerjee, spécialiste régionale en gestion des connaissances pour le réseau ENN en Asie. Elle a réalisé une série de 3 vidéos qui présente, sous différents angles, l’engagement du secteur privé en matière de nutrition en Inde. Au cours des dernières années, certains changements importants ont été mis en place concernant la manière dont le gouvernement et les ONG travaillent avec les entreprises pour améliorer les résultats en matière de santé et de bien-être social, y compris de nutrition. Ces initiatives ont donné lieu à des opportunités d’apprentissage intéressantes. Par exemple, l’Inde est le premier pays au monde à avoir ratifié une loi (en avril 2014) stipulant que toutes les grandes sociétés réalisant des gains au-dessus d’un seuil spécifique doivent verser 2 % de leurs bénéfices nets à des projets de responsabilité sociale des entreprises (RSE). L’Inde travaille aussi depuis longtemps sur l’enrichissement des aliments, pratique qui continue de se développer grâce à de nouvelles initiatives comme l’étiquetage des aliments et l’enrichissement d’autres aliments de base.


Dans cette série de trois vidéos, Dr Charulatha présente les expériences et réflexions de trois personnes : le directeur de la nutrition de la grande organisation philanthropique Tata Trusts (associée à l’une des plus grandes entreprises du pays), le PDG de l’Autorité pour la sécurité et les normes alimentaires (Food Standards Safety Authority) du gouvernement indien, et la directrice d’Arupa Mission, ONG qui conseille les entreprises sur la manière de déterminer leurs contributions RSE et qui les assiste dans cette démarche.

Chaque vidéo est reliée à un forum de discussion sur le forum en ligne en-net du réseau ENN. Veuillez utiliser les liens fournis pour partager vos questions ou commentaires sur ces vidéos.

1ère partie

Dr Rajan Sankar, directeur de la nutrition à Tata Trusts , fonds créé par l’une des sociétés les plus anciennes de l’Inde, présente la vision de celui-ci ainsi que son œuvre philanthropique dans le pays.

Rejoindre le forum

S’appuyant sur son expérience solide, y compris son expérience passée en tant que conseiller de la région Asie pour l’Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN), Dr Sankar s’exprime sur la mise en place de mesures anticipées pour encourager les entreprises à contribuer de manière responsable aux objectifs sociaux, et souligne l’importance d’une collaboration étroite avec les gouvernements pour assurer un changement durable. Il évoque également les mesures entreprises en Inde en matière d’enrichissement des aliments et insiste sur les bienfaits du sel doublement fortifié.

2e partie

Dans cette vidéo, la discussion sur l’enrichissement des aliments se poursuit avec M. Pawan Agarwal, PDG de l’Autorité pour la sécurité et les normes alimentaires de l’Inde (Food Standards Safety Authority of India).

Rejoindre le forum

L’Autorité pour la sécurité et les normes alimentaires de l’Inde constitue l’organisme national de référence pour la sécurité et les normes alimentaires. Dans cette vidéo, M. Agarwal explique comment l’enrichissement des aliments a été adopté en Inde à travers un processus d’engagement impliquant toutes les parties prenantes. Il présente également les mesures prises pour introduire des aliments de base enrichis dans les programmes de distribution publique et du « repas de midi », et aborde les difficultés rencontrées pour appliquer l’enrichissement des aliments à l’échelle du pays dans un système gouvernemental largement décentralisé.

3e partie

Mme Sonali Patnaik, directrice d’Arupa Mission Research Foundation, présente de manière détaillée la loi RSE existant en Inde, son application et son potentiel pour influencer les programmes et les dépenses en matière de nutrition.

Rejoindre le forum

Mme Sonali Patnaik propose des conseils clairs pour collaborer efficacement avec les entreprises dans le but d’optimiser les effets de leur contribution RSE et s’attarde sur les difficultés rencontrées dans le secteur privé pour recruter du personnel capable de s’occuper de ce nouvel aspect de la gestion de l’entreprise. Elle souligne également le rôle important que joue le leadership et comment certaines entreprises ont réussi à intégrer la RSE dans leurs affaires courantes. Elle met l’accent sur plusieurs défis rencontrés au niveau de la loi, y compris l’alignement entre les priorités gouvernementales et les programmes financés par les contributions RSE, ainsi que sur certaines difficultés liées au suivi et à l’évaluation.

Par l’intermédiaire du travail continu du réseau ENN en matière de gestion des connaissances pour soutenir le Mouvement SUN, nous continuerons à documenter les expériences liées à l’engagement du secteur privé dans le domaine de la nutrition, en prenant en considération qu’il s’agit, pour beaucoup, d’une nouvelle dimension du secteur de la nutrition et que la documentation relative à ce type d’engagement reste limitée. Le réseau ENN a aussi récemment aidé à documenter un évènement du Réseau du secteur privé SUN, en Afrique, qui a réuni des responsables du Réseau du secteur privé SUN de l’ensemble du continent. Nous sommes impatients de partager les présentes informations et les autres à venir au cours des prochains mois.

À propos du soutien du réseau ENN au Mouvement SUN

Le réseau ENN (anciennement connu sous le nom de Réseau pour l’urgence nutritionnelle) est une association de bienfaisance enregistrée au Royaume-Uni et établie dans le but d’améliorer la pratique et de renforcer la mémoire institutionnelle des agences travaillant dans les secteurs de l’alimentation et de la nutrition dans les situations d’urgence. Il se concentre sur les communautés en situation de crise, généralement les urgences humanitaires, où la sous-alimentation constitue un problème chronique d’envergure. Le réseau ENN perçoit des fonds du Département pour le développement international afin d’appuyer le Mouvement SUN dans le domaine de la gestion des connaissances jusqu’en 2020. Cliquez ici pour en savoir plus.

Post A Comment

No Comments