Home / Actualités / La réduction de la malnutrition en Éthiopie, une réussite exemplaire

La réduction de la malnutrition en Éthiopie, une réussite exemplaire

  |   Réseau des pays SUN

L’Union européenne (UE) et l’UNICEF viennent de publier un livre de photographies intitulé « Ending Malnutrition in Ethiopia – A success story (Mettre fin à la malnutrition en Éthiopie : une réussite exemplaire) » qui illustre le succès enregistré par l’Éthiopie dans l’élimination de la malnutrition, au travers de témoignages, de récits et de photos d’Éthiopiens.

Le lancement du livre et d’une exposition de photos consacrés à la nutrition s’est déroulé en présence du Dr Abreham Alano, Directeur du Bureau régional de la santé de la Région des nations, nationalités et peuples du Sud (RNNPS), S.E. l’Ambassadeur Johan Borgstam, chef de la délégation de l’Union européenne en Éthiopie, Mme Gillian Mellsop, représentante de l’UNICEF en Éthiopie et d’autres membres éminents du gouvernement et d’autres partenaires. Cet événement vient célébrer les succès enregistrés jusqu’ici dans la réduction de la malnutrition en Éthiopie, tout en préconisant la poursuite d’efforts multisectoriels dans la mesure où la malnutrition des enfants et des femmes en Éthiopie reste une préoccupation majeure.

Le jour de l’événement, le Dr Abreham Alano, Chef du Bureau régional de la santé de la RNNPS, a remercié l’UE et l’UNICEF pour leur contribution aux résultats obtenus jusqu’ici dans la réduction des retards de croissance et de la malnutrition, dans l’utilisation des soins de santé et dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile, et il leur a instamment demandé de poursuivre leur soutien jusqu’à ce que les résultats visés soient atteints.

L’Ambassadeur Johan Borgstam, chef de la délégation de l’UE en Éthiopie, a déclaré : « C’est un honneur pour moi d’ouvrir aujourd’hui la cérémonie de lancement de ce livre photo et de cette exposition consacrés à la malnutrition, un sujet qui est une priorité à la fois du gouvernement éthiopien et de la politique de coopération au développement de l’UE. La malnutrition est non seulement un problème de santé majeur affectant les enfants et les adultes dans les pays partenaires, mais elle comporte aussi d’importantes dimensions économiques et sociales qui remettent en question leur développement en détériorant le bien-être de l’ensemble de leur population. »

L’Éthiopie a connu des améliorations rapides et durables de la nutrition au cours des 15 dernières années. Le pays a par exemple enregistré une réduction constante du taux de retard de croissance (le taux d’amélioration le plus rapide en Afrique) ainsi qu’une baisse significative du pourcentage d’enfants émaciés et présentant une insuffisance pondérale. Pourtant, l’Éthiopie reste dans une situation précaire, avec un nombre absolu important d’enfants affectés : 5 millions d’enfants souffrent d’un retard de croissance et 1,3 million d’enfants de moins de cinq ans souffrent d’émaciation.

 

; »>« Je voudrais souligner l’importance des investissements à long terme qui garantissent le maintien des progrès dans l’élimination de la malnutrition en Éthiopie. Si les résultats auxquels nous rendons hommage aujourd’hui sont en effet un réel succès, nous ne pouvons nous permettre de nous reposer sur nos lauriers. La sous-nutrition reste un défi et nous devons redoubler d’efforts pour que chaque enfant bénéficie d’une meilleure santé et d’une meilleure nutrition », a déclaré Mme Gillian Mellsop, représentante de l’UNICEF en Éthiopie. Avec le leadership du gouvernement et le ferme engagement de ses partenaires, cet objectif est atteignable. Marchons ensemble avec la même détermination, le même zèle et le même objectif pour mettre fin à la sous-nutrition en Éthiopie. »

Pour réduire encore ces chiffres, l’UE a dégagé 10 millions d’euros pour soutenir les populations vulnérables dans 17 woredas (districts) dans les régions d’Oromia, RNNPS et Amhara en Éthiopie dans le cadre d’un projet intitulé « Interventions multisectorielles pour améliorer la sécurité nutritionnelle et renforcer la résilience ». Ce plan d’action conjoint mis en œuvre par l’UNICEF et la FAO vise à contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel des enfants, des adolescents, des femmes enceintes et des mères allaitantes en utilisant l’approche du cycle de vie.

 

Post A Comment

No Comments