Home / Actualités / La Tanzanie réalise des avancées considérables dans sa lutte contre la faim et la dénutrition

La Tanzanie réalise des avancées considérables dans sa lutte contre la faim et la dénutrition

  |   Réseau des pays SUN

© Photo PANITA / Save the Children Tanzania

Dans sa lutte contre la faim et la dénutrition, l’Afrique est confrontée à des défis nombreux et de grande ampleur. Certains gouvernements ont cependant renforcé leurs engagements dans cette lutte. L’indice mondial d’engagement contre la faim et la malnutrition (avec l’indice HANCI-Global et l’indice HANCI-Afrique) indique que les gouvernements de la Tanzanie et du Soudan déploient des efforts considérables pour améliorer la situation.

Dans le cadre de l’indice mondial HANCI-Global, la Tanzanie et le Soudan ont progressé, passant respectivement devant dix et neuf autres pays faisant également face à d’importants défis en matière de lutte contre la faim et la dénutrition. Parmi les 45 pays africains dont les performances sont comparées dans le cadre de l’indice HANCI-Afrique, la Tanzanie a progressé du 19e au 9e rang et le Soudan du 44e au 35e rang, après des années passées en queue de peloton.

Cela revêt une grande importance et révèle à quel point ces pays améliorent leur situation dans de nombreux domaines. L’indice tient compte de 22 sous-indices et la Tanzanie et le Soudan en ont respectivement amélioré huit et neuf depuis l’HANCI-Global 2014. Les deux pays ont renforcé leur approvisionnement en eau et leurs infrastructures d’assainissement ainsi que l’accès des femmes enceintes aux soins prénataux et leurs taux d’enregistrement des naissances ont progressé. Toutes ces mesures devraient faciliter leur progression et leurs avancées.

Comment l’indice HANCI responsabilise les dirigeants

Selon Tumaini Mikindo, directeur exécutif du Partnership for Nutrition in Tanzania (PANITA) (Partenariat pour la nutrition en Tanzanie) et coprésident du Comité exécutif du Mouvement SUN, « La majeure partie des progrès réalisés par la Tanzanie dans le cadre de l’indice HANCI-Global est le résultat des efforts des gouvernements de l’ancien président J. Kikwete et du président actuel John P. Magufuli. Dans l’optique d’améliorer l’état nutritionnel de toute la population, les deux gouvernements ont élaboré et mis en œuvre des politiques et stratégies nationales, comme la National Strategy for Growth and Poverty Reduction II – 2010-2015 (Stratégie nationale pour la croissance et la réduction de la pauvreté II), le National Development Plan (Plan de développement national), la National Nutrition Strategy – 2011-2016 (Stratégie nationale de nutrition) et le National Multisectorial Nutrition Action Plan – 2016-2021 (Plan national d’action nutritionnelle multisectorielle). »

« D’un point de vue de plaidoyer, le PANITA et d’autres ONG peuvent désormais utiliser l’indice comme outil pour démontrer à leur gouvernement le besoin de donner la priorité à la nutrition dans tous les secteurs. Par exemple, le gouvernement s’est ainsi engagé, lors du Sommet sur le capital humain de la Banque mondial en novembre 2016, à une allocation de 115 millions de dollars au cours des cinq prochaines années, ce qui s’est traduit par un engagement de sa part d’un montant de 11 milliards de shillings tanzaniens pour l’exercice fiscal en cours. »

 

 

Les indices HANCI-Global et HANCI-Afrique ont pour objectif de responsabiliser les dirigeants dans leurs efforts de lutte contre la faim et la dénutrition en révélant quelles nations prennent les mesures les plus spectaculaires en ce sens. Ils indiquent également quels pays ont le plus progressé dans ces domaines. L’indice HANCI-Global compare les résultats de 45 pays en développement tandis que l’indice HANCI-Afrique compare ceux de 45 pays africains. Ils les classent en fonction de leur engagement politique, selon des sous-indices mesurant leur engagement pour la réduction de la faim et leur engagement contre la malnutrition.

Les engagements pour la réduction de la faim et contre la malnutrition sont évalués séparément car s’il est vrai que l’amélioration des infrastructures d’assainissement est essentielle à l’amélioration de l’état nutritionnel des populations, il n’est pas évident qu’elle ait une incidence sur la lutte contre faim. Inversement, si l’aide alimentaire d’urgence, ou l’alimentation subventionnée dans des magasins de vivres, peut aider à réduire la faim sévère, elle ne permet pas toujours d’accéder à un régime alimentaire équilibré. En séparant l’évaluation de l’engagement politique des résultats, les indices HANCI se distinguent des autres mesures et évaluations de la sécurité alimentaire comme l’Indice de la faim dans le monde.

L’indice HANCI

L’indice HANCI d’engagement contre la faim et la malnutrition classe les gouvernements en fonction de leur engagement politique à faire face à la faim et à la malnutrition. Cet indice a été créé pour renforcer la transparence et la responsabilisation envers le public en évaluant les réussites et les échecs des gouvernements dans leur lutte contre la faim et la malnutrition. Nous souhaitons que cet indice permette :

  • À la société civile de faire pression sur les gouvernements et les décideurs politiques mondiaux pour qu’ils renforcent leurs actions.
  • D’encourager les gouvernements à évaluer leurs propres efforts et à donner la priorité aux actions qui sont réellement nécessaires.

Informations connexes

• La Tanzanie réalise des avancées considérables dans la lutte contre la faim et la dénutrition (IDS – Institute of Development Studies)

Post A Comment

No Comments