Home / Actualités / Le vice-président de l’Indonésie reconnaît le besoin de mettre fin aux retards de croissance dans le pays.

Le vice-président de l’Indonésie reconnaît le besoin de mettre fin aux retards de croissance dans le pays.

  |   Réseau des pays SUN

Le 8 août 2017, le vice-président de l’Indonésie a organisé une réunion plénière dans son bureau pour discuter du problème des retards de croissance chez les enfants. Selon le ministère de la Santé, près de 37 % des enfants de moins de cinq ans en Indonésie (soit environ 9 millions d’enfants) souffrent de retards de croissance et ce fléau sévit dans tout le pays.

Le vice-président de l’Indonésie Jusuf Kalla a déclaré que le gouvernement allait poursuivre ses actions visant à améliorer la nutrition des nourrissons et des tous petits. Photo : Kemendesa PDTT


« L’avenir de la nation repose sur nos enfants et leur santé. Nous ne voulons pas d’un pays où les enfants souffrent de retards de croissance. De ce fait, ce problème (de retards de croissance) doit être résolu une bonne fois pour toute »

déclare Jusuf Kalla, vice-président de l’Indonésie.


C’est en prenant conscience de l’ampleur du phénomène dans le pays et de son impact sur l’avenir économique de la nation que le vice-président s’est engagé à ce que le gouvernement intensifie sa lutte contre ce fléau. Selon lui, le gouvernement va tout mettre en œuvre pour améliorer la nutrition des nourrissons et des tous petits dans l’espoir d’éradiquer les retards de croissance chez les enfants.

La réunion succède à une récente visite du président de la Banque mondiale Jim Yong Kim qui a soulevé l’importance d’investir dans les « premières années de vie » pour que chaque enfant puisse réaliser tout son potentiel.

Liens connexes abordant les retards de croissance en Indonésie

Post A Comment

No Comments