Home / Actualités / L’OMS et l’UNICEF lancent un nouveau Collectif mondial pour l’allaitement maternel !

L’OMS et l’UNICEF lancent un nouveau Collectif mondial pour l’allaitement maternel !

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

Le 1er août 2017, pour marquer le début de la Semaine mondiale pour l’allaitement maternel 2017, l’Organisation mondiale de la Santé et l’UNICEF ont lancé un Collectif mondial pour l’allaitement maternel avec la publication de deux nouveaux rapports. Le Collectif est un partenariat d’organisations non gouvernementales, d’instituts universitaires et de donateurs visant à accélérer les avancées vers l’atteinte des objectifs mondiaux en matière d’allaitement.

L’objectif, qui est l’une des cibles de l’Assemblée mondiale de la Santé visant à améliorer la nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant exige de porter le taux d’allaitement exclusif à 50 % d’ici 2025. La mission du Collectif est de mobiliser un soutien politique, juridique, financier et public en faveur de l’allaitement au profit des mères, des enfants et de la société toute entière.

En savoir plus sur le Collectif mondial pour l’allaitement maternel (en anglais)


« Et si les gouvernements disposaient d’un moyen efficace et performant de sauver la vie de milliers de nourrissons, de réduire les taux de malnutrition, d’améliorer la santé des enfants, d’accroître les performances scolaires et la productivité au travail ? Et bien ce moyen existe et c’est l’allaitement maternel. Il n’y a pas de meilleur investissement qu’une nation peut faire dans la vie et l’avenir de sa jeunesse. L’allaitement renforce les sociétés sur le long terme »

déclare Anthony Lake, directeur exécutif de l’UNICEF et directeur du Groupe principal du Mouvement SUN.


Suivi des progrès des programmes et politiques d’allaitement maternel : le Tableau d’évaluation de l’allaitement maternel dans le monde 2017

Le Tableau d’évaluation de l’allaitement maternel dans le monde permet d’analyser des indicateurs de protection, de promotion et de soutien de l’allaitement maternel par les pays via leurs programmes de financement et leurs politiques. Ce tableau d’évaluation inclut entre autres des profils de pays et des mappemondes où sont affichées les données..

Ce Tableau indique que les politiques et programmes d’allaitement maternel recommandés sont très peu mis en place de par le monde. Aucun pays n’atteint vraiment tous les indicateurs ce qui indique qu’un long chemin reste à parcourir car les pays ne protègent, ne promeuvent ou ne soutiennent pas assez l’allaitement maternel.


Le constat est donc clair : les pays ne protègent, ne promeuvent ou ne soutiennent pas assez l’allaitement maternel.

Rendez-vous sur le site de l’Organisation mondiale de la Santé pour en savoir plus.

Téléchargez directement la version intégrale du document en anglais Un résumé synoptique est consultable en anglais Méthodologie : en anglais

« Alimenter la santé et la richesse des nations : les raisons d’investir en faveur de l’allaitement maternel » (Nurturing the Health and Wealth of Nations: The Investment Case for Breastfeeding)

L’allaitement est l’un des investissements les plus judicieux qu’un pays peut faire dans son avenir pour assurer sa prospérité. L’allaitement sauve des vies, celles de femmes et d’enfants du monde entier, et il contribue en quelque sorte à la croissance économique en réduisant les coûts de santé et en améliorant la productivité au travail. Pourtant, très rares sont les sociétés qui encouragent les femmes à allaiter et de ce fait, la plupart des enfants dans le monde, et la plupart des pays, ne tirent pas tous les bénéfices qu’offre l’allaitement.

Pour que l’Assemblée mondiale de la Santé atteigne son objectif de porter, d’ici à 2025, à 50 % le taux mondial d’allaitement exclusif des enfants de moins de 6 mois, il faut investir 5,7 milliards de dollars, soit seulement 4,70 dollars par nouveau-né.

Rendez-vous sur le site de l’Organisation mondiale de la Santé pour en savoir plus.

Téléchargez directement le dossier en anglais

Post A Comment

No Comments