Home / Actualités / Rapport sur la nutrition mondiale 2017 : la nutrition au service des ODD

Rapport sur la nutrition mondiale 2017 : la nutrition au service des ODD

  |   Plaidoyer et communication pour la nutrition

Le lancement de l’édition 2017 du Rapport sur la nutrition mondiale (GNR2017) pour la région Afrique s’est déroulé lors de la première journée du Rassemblement mondial du Mouvement SUN de 2017, en soulignant le rôle important de catalyseur que joue la nutrition dans la réalisation des Objectifs de développement durable. Selon le GNR2017, la prévalence du surpoids et de l’obésité est à la hausse dans quasiment tous les pays, avec 2 milliards de personnes sur les 7 milliards de la population mondiale présentant actuellement un surpoids ou étant obèses. Il indique également que la probabilité d’atteindre la cible mondiale qui vise à endiguer l’augmentation des cas d’obésité et de diabète d’ici à 2025 se situe en dessous de 1 %.

Le Rapport sur la nutrition mondiale 2017 exige de placer la nutrition au cœur des mesures visant à éradiquer la pauvreté, à lutter contre les maladies, à améliorer les normes en matière d’éducation et à s’attaquer aux changements climatiques. « Nous savons qu’un enfant bien nourri accroît d’un tiers ses chances d’échapper à la pauvreté, » a déclaré Mme Jessica Fanzo, professeure émérite Bloomberg dans le domaine de l’éthique et des politiques internationales en matière d’alimentation et d’agriculture à l’université Johns Hopkins/Bloomberg School of Health, et co-présidente du Rapport sur la nutrition mondiale. « Ils apprendront mieux à l’école, seront en meilleure santé et, à l’âge adulte, contribueront de manière productive à l’économie. Une bonne nutrition fournit l’intelligence nécessaire, « l’infrastructure de la matière grise » pour construire les économies de demain. . »

Selon le rapport, la prévalence du surpoids et de l’obésité est à la hausse dans quasiment tous les pays, avec 2 milliards de personnes sur les 7 milliards de la population mondiale présentant actuellement un surpoids ou étant obèses. La probabilité d’atteindre la cible mondiale visant à arrêter l’augmentation des cas d’obésité et de diabète d’ici à 2025 se situe en dessous de 1 %.

  • Au moins 41 millions d’enfants de moins de 5 ans sont en surpoids – problème qui touche les pays à revenus élevés comme à revenus plus faibles ;
  • En Afrique, au moins 10 millions d’enfants sont à présent considérés comme étant en surpoids ;
  • En Amérique du Nord, un tiers des hommes (33 %) et des femmes (34 %) sont obèses.

Le rapport indique que le taux de sous-alimentation infantile est en baisse avec, cependant, certains pays où il est en hausse. Les progrès à l’échelle mondiale restent néanmoins trop lents pour atteindre les objectifs fixés au niveau international en matière de nutrition, y compris la cible 2.2 de l’Objectif de développement durable (ODD) n°2 qui vise à éradiquer la malnutrition sous toutes ses formes d’ici à 2030.

  • 155 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance. L’Afrique est la seule région où les nombres absolus continuent d’augmenter, et ce, en raison de la croissance démographique ;
  • À l’échelle mondiale, 52 millions d’enfants sont considérés comme souffrant d’émaciation, leur poids étant insuffisant pour leur taille.

 

• Télécharger le Rapport sur la nutrition mondiale 2017 : Français
• Présentation sur le Rapport sur la nutrition mondiale 2017 : Anglais

Post A Comment

No Comments