Comores

Home / Pays SUN / Comores

Le 3 décembre 2013, l’Union des Comores a rejoint le Mouvement SUN avec une lettre d’engagement de S.E. Ikililou Dhoinine, Président des Comores. À cette date, le Gouvernement des Comores avait en place une politique nationale sur l’alimentation et la nutrition qui était en attente d’adoption par l’Assemblée nationale.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
21% 2017

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
22% 2017

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
3% 2017

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
2% 2017

Mobilisation des ressources

TOTAL
12% 2017

TOTAL

Situation nutritionnelle

32.1%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

25%

Faible poids à la naissance

12.1%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

11.1%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

10.9%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

30.8%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

9.1%

Diabète chez les adultes

24.6%

Surpoids chez les adultes

6.6%

Obésité chez les adultes

Objectifs stratégiques

Un comité provisoire multisectoriel a été créé, dans l’attente de la mise en place de la structure formelle prévue par le projet de décret soumis en 2014. Celle-ci est actuellement en révision et sera resoumis au nouveau gouvernement. Ce comité provisoire, coordonné par la Direction de la santé familiale du Ministère de la santé, associe entre autres les ministères de la production, de l’éducation et de l’économie et du commerce. Des réunions sont organisées pour élaborer des documents et faire du plaidoyer auprès des autorités, conformément au plan de travail de la Direction de la santé familiale. Il existe des points focaux pour la nutrition au niveau des îles, lesquels coordonnent les activités des directions de santé. Certaines ONG et organisations prennent part aux réunions relatives à la nutrition ; une réunion de réflexion sur la mise en place de la plateforme multisectorielle avec la société civile coordonnée par la Fédération comorienne des consommateurs (FCC) a eu lieu au mois de février 2017. Un point focal nutrition a été désigné au niveau du parlement.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2015
Un comité provisoire multisectoriel sur la bonne gouvernance de la nutrition a été mis en place, dont les termes de référence incluent la mise en place de la Plateforme multisectorielle et le lancement du Mouvement Mouvement SUN. Ce comité provisoire est présidé par le représentant de la société civile, la Fédération comorienne des consommateurs (FFC), en la personne de son Président et co-présidé par le Point focal Mouvement SUN ad interim. Il est composé des représentants de plusieurs Ministères (Santé, Solidarité, Cohésion Sociale et Promotion du Genre; Agriculture et Production; Education; Commerce; Emploi, Travail, Formation Professionnelle et Entreprenariat féminin), du Commissariat Général au Plan, de l’Institut National de la Recherche pour l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement (INRAPE) et de partenaires (UNICEF, OMS et UNFPA).
Le comité provisoire a élaboré le projet de Décret pour la mise en place formelle de la plateforme multisectorielle sur la bonne gouvernance de la nutrition, qui est soumis aux Autorités nationales pour signature. La dimension multisectorielle de la nutrition est portée par la Première Dame qui est l’Ambassadrice du Mouvement SUN aux Comores.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

La politique nationale multisectorielle de nutrition et d’alimentation est en cours de réactualisation et le processus de révision a associé d’autres secteurs (genre, équité, protection sociale, agricultures, eau et assainissement). Il existe une stratégie de communication locale pour la nutrition ; parallèlement, une stratégie d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant est en cours de rédaction. La loi alimentaire modifiée a été soumise au parlement. Un plaidoyer est lancé pour la révision du projet de décret portant sur la mise en place de la plateforme et la prise en compte de la nutrition dans les politiques clés (politique nationale de santé, Stratégie de croissance accélérée pour le développement durable, Plan d’investissement quinquennal). En matière de législation, le pays n’a pas encore opérationnalisé le code de commercialisation des substituts de lait maternel.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2015
La Politique nationale de la Nutrition et de l’alimentation élaborée en 2012 doit être révisée pour adopter une approche multisectorielle. Un appui sera sollicité auprès de l’OMS pour sa mise à jour.
Du point de vue législatif, l’Union des Comores a adopté une Loi portant sur le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel en 2014 et une loi sur le congé maternité en 2012. Un Arrêté d’application est en cours de rédaction. Le décret d’application de la loi alimentaire adoptée en 2013 est en cours de rédaction. La lutte contre la malnutrition est une priorité de la Stratégie de Croissance et de Développement Durable (SCADD) et de l’actuel UNDAF, qui prend en compte les aspects de gouvernance de la nutrition dans son plan d’action.

Des politiques dans les secteurs de l’agriculture, l’éducation et de la santé ainsi que la politique de réduction de la pauvreté intègrent la nutrition. Une analyse sur les populations les plus vulnérables a été menée avec des consultants, qui permettrait d’élaborer une politique de protection sociale.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

La plateforme n’étant pas en place, la plupart des activités liées aux actions autour d’un cadre de résultats commun ne sont pas encore lancées.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2015
L’Union des Comores a de fortes attentes sur sa capacité à améliorer la collecte de données nutritionnelles et cherche à renforcer le dialogue national sur les indicateurs multisectoriels dans le cadre de sa participation au Mouvement SUN.
Un projet de nutrition à base communautaire entrant dans le cadre d’un projet intitulé: Filets Sociaux de Sécurité est financé par la Banque mondiale pour une période de 4 ans (2015 – 2019) est signé par le Gouvernement et la Banque mondiale. Le montant alloué à ce projet s’élève à 1 Million de Dollars américains.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Au niveau de la Direction de la santé familiale, les coûts des différentes activités contenues dans le plan de travail annuel sont estimés et chiffrées. Chaque partenaire a un aperçu de ses propres allocations. L’évaluation de la faisabilité financière des plans nationaux pour mener des actions en vue d’améliorer la nutrition n’a pas été élaborée.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2015
La mobilisation de ressources pour le Plan national de mise en œuvre de la gouvernance nutritionnelle aux Comores est une priorité pour 2015. Ainsi, dès que la plateforme multisectorielle sera fonctionnelle, une allocation budgétaire exceptionnelle sera dégagée en 2015 en entendant qu’une ligne budgétaire soit inscrite à partir de 2016.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

Thamra Kamar
Directrice de la santé familiale, Directrice de la santé familiale, ministère de la Santé

Coordinateur des donateurs

  • TBC