Données et indicateurs

Home / Pays SUN / Données et indicateurs

WHA Global Targets

Définitions des cibles de l’Assemblée mondiale de la Santé pour la nutrition chez la mère et le jeune enfant

Retard de croissance chez les moins de 5 ans : pourcentage d’enfants âgés de moins de 59 mois dont la taille pour l’âge est inférieure de deux écarts types (modéré et sévère) et de trois écarts types (sévère) à la médiane des normes de croissance de l’enfant définies par l’OMS.

Anémie chez la femme : femmes en âge de procréer (de 15 à 49 ans), enceintes ou non, dont le taux d’hémoglobine est inférieur à 12 g/dl pour les femmes en âge de procréer et inférieur à 11 g/dl pour les femmes enceintes.

Insuffisance pondérale à la naissance : pourcentage d’enfants pesant moins de 2 500 grammes à la naissance.

Surpoids chez les moins de 5 ans : pourcentage d’enfants âgés de moins de 59 mois dont le poids pour l’âge est supérieur de deux écarts types (modéré et sévère) à la médiane des normes pondérales de l’enfant définies par l’OMS.

Allaitement exclusif pour les moins de 5 mois : pourcentage de nourrissons âgés de moins de 5 mois étant nourris exclusivement au sein.

Émaciation chez les moins de 5 ans : pourcentage d’enfants âgés de moins de 59 mois dont le poids pour l’âge est inférieur de deux écarts types (modérée et sévère) et de trois écarts types (sévère) à la médiane des normes pondérales de l’enfant définies par l’OMS.

Consultez le site de l’Organisation mondiale de la Santé pour en savoir plus sur les cibles définies par l’Assemblée mondiale de la Santé.

9789241506236_eng_001

 

Définitions des cibles pour les maladies non transmissibles liées à la nutrition* du cadre mondial de suivi

Diabète chez l’adulte : prévalence, ajustée selon l’âge, d’une glycémie élevée/de diabète chez les personnes âgées de plus de 18 ans (c’est-à-dire dont le taux de glucose sanguin à jeun est supérieur ou égal à 7,0 mmol/l (126 mg/dl) ou qui sont sous traitement médical pour hyperglycémie).

Surpoids et obésité chez l’adolescent : prévalence du surpoids et de l’obésité chez les adolescents (selon la référence de croissance de l’OMS pour les enfants d’âge scolaire et les adolescents, le surpoids correspond à un écart type au-dessus de l’indice de masse corporelle pour l’âge et le poids et l’obésité correspond à deux écarts types au-dessus de l’indice de masse corporelle pour l’âge et le poids).

Surpoids et obésité chez l’adulte : prévalence, ajustée selon l’âge, du surpoids et de l’obésité chez les personnes âgées de plus de 18 ans (c’est-à-dire dont l’indice de masse corporelle est supérieur ou égal à 25 kg/m² pour le surpoids et à 30 kg/m² pour l’obésité).

Consultez le site de l’Organisation mondiale de la Santé pour en savoir plus sur le cadre mondial de suivi des MNT.

*Cibles liées à la nutrition du cadre mondial de suivi des MNT définies par le Rapport mondial sur la nutrition de 2015. 

Notes :

  1. Les méthodologies et processus qui sous-tendent les estimations réalisées conjointement par l’UNICEF, l’OMS et la Banque mondiale sont détaillés dans les estimations conjointes de la malnutrition infantile de 2012, mises à jour dans l’édition de 2015. Les estimations anthropométriques représentatives sur le plan national, soumises à un processus de vérification mené par chaque pays et une fois déterminées de façon collective, sont prises en compte dans la base de données commune.
  2. Afin de maintenir une série chronologique cohérente de données anthropométriques comparables à l’échelle internationale, ce processus d’harmonisation du calcul de moyennes régionales et mondiales et de réalisation d’analyses des tendances nécessite que l’ensemble des estimations de la prévalence liée à des données anthropométriques soient recalculées à l’aide d’un algorithme de référence. Cet algorithme a été intégré au logiciel Anthro de l’OMS et aux macros, vérifiés par MEASURE DHS13 et l’UNICEF. En outre, d’autres institutions (par ex. les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis) ont aussi intégré cet algorithme de référence à leur processus analytique d’étude sur la nutrition. Dans les pays où les données anthropométriques sont recueillies dans le cadre d’une étude sur la démographie et la santé (EDS) ou d’une étude par grappes à indicateurs multiples (MICS), les données brutes sont rendues publiques et/ou les programmes de traitement des données des études comprennent déjà l’algorithme de l’OMS. Dans les pays où les données anthropométriques sont recueillies par le biais d’une enquête nationale sur la nutrition (ou d’un autre type d’enquête) et analysées avec un autre algorithme, il est souvent nécessaire de recalculer la prévalence liée à des données anthropométriques afin que toutes les estimations soient comparables dans le temps et entre les différents pays.
  3. Taux d’anémie : basé sur des estimations de modèles disponibles à l’adresse http://www.who.int/nutrition/events/2012_proposed_globaltargets_backgroundpaper.pdf