El Salvador

Home / Pays SUN / El Salvador

Le 24 septembre 2012, la République d’El Salvador a rejoint le Mouvement SUN avec une lettre d’engagement de Maria Isabel Rodriguez, ministre de la Santé et Présidente du Conseil national pour la sécurité alimentaire et la nutrition (CONASAN). En ce temps, un organe interministériel de coordination pour la sécurité alimentaire et la nutrition (Consejo Nacional de Seguridad Alimentaria y Nutricional) avait été mis en place sous la direction du ministre de la Santé au niveau national. Une réforme de la santé a également suscité une attention croissante sur la fenêtre d’opportunité des 1000 jours tout en mettant l’accent sur les mesures de soutien aux femmes allaitantes.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
65% 2017

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
80% 2017

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
72% 2017

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
68% 2017

Mobilisation des ressources

TOTAL
71% 2017

TOTAL

Lisez d’autre articles sur le sujet

Situation nutritionnelle

13.6%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

8.7%

Faible poids à la naissance

47%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

2.1%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

6.4%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

23.5%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

10.5%

Diabète chez les adultes

56.7%

Surpoids chez les adultes

21.8%

Obésité chez les adultes

Objectifs stratégiques

Au cours de l’année écoulée, El Salvador a persévéré dans ses efforts pour renforcer la coordination des actions au niveau national, départemental et municipal. Le Conseil national de sécurité alimentaire et nutritionnelle (CONA-SAN) a mis au point un modèle multisectoriel de territorialisation de la politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle, en formant des comités départementaux, municipaux et locaux de sécurité alimentaire et nutrition-nelle. L’Alliance de la société civile pour la nutrition a été consolidée, ce qui lui a permis de mener des actions de défense et de plaidoyer en faveur de l’adoption de la loi sur la souveraineté et la sécurité alimentaires et nutrition-nelles. Le processus visant à créer le groupe de promotion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle du secteur privé est actuellement en cours. Assumant actuellement la présidence tournante de la Communauté des États latino-américains et caribéens (CELAC), pour la période 2017-2018, El Salvador a proposé que le thème de la sécurité ali-mentaire et nutritionnelle figure comme l’un des quatre principaux axes de l’agenda régional.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le Conseil national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (CONASAN, d’après ses sigles en espagnol) joue le rôle de coordination interinstitutionnelle et multisectorielle de la nutrition. En 2016, le pays a concentré ses efforts sur le renforcement de la coopération avec les gouvernements régionaux ayant la charge de mettre en œuvre des politiques et des programmes multisectoriels et de renforcer les mécanismes de dialogue avec la société civile afin de coordonner les efforts communs. Le Conseil national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle dirige le conseil multisectoriel qui gère les ressources et la coordination du soutien nutritionnel et alimentaire de la population affectée par El Niño.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Le Conseil national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (CONASAN) est l’organisme responsable de la coordination des interventions de sécurité alimentaire et nutritionnelle (FSN) et de la promotion de la coordination entre les secteurs et les institutions. Il est composé du ministère de la Santé, du ministère de l’Agriculture, du Secrétariat technique du Bureau du Président, du Secrétariat technique pour l’inclusion sociale et d’un Comité Technique Inter-institutionnel de 17 membres. Il a engagé le processus de création de conseils départementaux et municipaux de FSN. La République d’El Salvador dispose également d’un groupe parlementaire engagé dans la lutte contre la faim. L’Alliance de la société civile pour la nutrition a été renforcée par la participation des organisations locales. Elle a été très active dans le lobbying et le plaidoyer pour la loi sur la sécurité et la souveraineté alimentaire et d’autres lois contraignantes, comme la loi sur l’eau et la loi sur les repas scolaires.
Depuis septembre 2014, le CONASAN a facilité le dialogue entre 16 institutions gouvernementales et plus de 250 organisations de la Société civile, dans le but de générer une vision partagée, devant être incorporée dans la future loi sur la souveraineté, la sécurité alimentaire et la nutrition.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

El Salvador a progressé dans le renforcement du cadre juridique de la politique nationale de sécurité alimentaire et nutrition-nelle, en coordination avec les différents secteurs. Le pays dispose maintenant d’un diagnostic à jour sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle et a débuté la mise à jour de sa politique nationale. En juin 2017, une nouvelle règlementation relative à la commercialisation des aliments dans les cafétérias scolaires a été mise en application afin d’améliorer la qualité de l’alimentation ; à cette même fin, l’adoption d’ordonnances municipales a été encouragée sur l’ensemble du territoire. L’année passée, le CONASAN et plusieurs organisations de la société civile ont plaidé pour l’adoption de la loi sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
El Salvador a commencé à mettre à jour sa Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle, avec la participation de la plateforme multi-acteurs. En 2016, le pays a suivi l’élaboration d’une législation sur l’allaitement maternel, les cantines scolaires et les aspects techniques de l’enrichissement des aliments.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Il est à espérer que le projet de loi pour la nutrition, la loi sur la souveraineté alimentaire et la sécurité alimentaire finisse par devenir le principal cadre de coordination intersectorielle des politiques et des plans décentralisés. La République d’El Salvador a fait des progrès dans la création d’un cadre juridique contribuant à la nutrition par les lois suivantes:

  • le projet de loi sur les repas scolaires;
  • la loi sur la protection sociale et le développement global;
  • la loi sur la protection du consommateur;
  • la loi sur la protection globale de l’enfance et l’adolescence;
  • la loi sur l’utilisation des terres et le développement;
  • la loi sur la promotion, la protection et le soutien de l’allaitement;
  • la loi sur le verre de lait (Glass of milk Act).

Les actions de promotion et d’établissement des mécanismes de mise en œuvre de la loi sur l’allaitement maternel ont pour effet, l’augmentation du pourcentage d’allaitement maternel comme la seule source de nourriture chez les nourrissons au cours des six premiers mois de vie de 31,4 % en 2008 à 47 % en 2014 (selon la dernière Enquête nationale sur la santé).

Dernière mise à jour: Octobre 2015

El Salvador a travaillé sur les initiatives contenues dans le Plan national de sécurité alimentaire et nutritionnelle en coordination avec divers organismes internationaux, nationaux et de la société civile. En 2017, la cartographie des acteurs a été mise à jour et l’Observatoire national de sécurité alimentaire et nutritionnelle a été lancé. Le recense-ment national de la taille et du poids des enfants en âge scolaire a été réalisé, et il a permis d’obtenir les principaux indicateurs nutritionnels nationaux pour toutes les villes du pays. Dans le cadre des engagements pris au niveau in-ternational, le Plan de sécurité alimentaire et nutritionnelle de la CELAC, aligné sur le Plan national, est actuellement mis en œuvre.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le Plan stratégique national 2014  –  2019 pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle peut être considéré comme le cadre commun de résultats du pays. Les efforts déployés pour financer et mettre en œuvre des interventions de différents partenaires par rapport aux objectifs nationaux sont reflétés dans les plans national, régional et municipal de sécurité alimentaire et nutritionnelle. En 2016, avec le soutien des partenaires au développement et du milieu universitaire, le pays a poursuivi son programme de renforcement des capacités des principales parties prenantes, a entamé l’élaboration d’un projet pilote pour des systèmes d’information sur la sécurité alimentaire au niveau municipal et a réalisé le recensement national pour la taille et le poids dans les écoles en vue de produire des indicateurs à jour.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Le Plan stratégique 2014 – 2019 pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, qui prévoit l’élimination de toutes les formes de malnutrition dans le pays sert de cadre commun de résultats de sécurité alimentaire et nutritionnelle en République d’El Salvador. Divers secteurs gouvernementaux ont participé à son élaboration et sa mise à jour récemment, ainsi que de nombreuses parties prenantes du milieu universitaire, des initiatives de coopération internationale, les ONG et les organisations de la société civile.
Avec l’objectif de faciliter la mise en œuvre du Plan départemental de sécurité alimentaire et nutritionnelle et des plans de sécurité alimentaire et nutritionnelle municipaux, Chalatenango est devenu le premier département du pays à définir un plan intersectoriel départemental de sécurité alimentaire et nutritionnelle en ligne avec les objectifs du Plan national et à mettre en place un comité. Cet engagement a conduit à la signature d’un accord de coopération entre les institutions de niveau national (CONASAN), départemental (CODESAN) et municipal (COMUSAN). Douze municipalités sont en processus de conformation des Comités de SAN et disposent des comités de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Compte tenu de la nécessité d’accélérer les progrès dans la mise en œuvre du Plan, le CONASAN a lancé un programme décentralisé de renforcement des capacités fonctionnelles et des connaissances sur l’analyse et la gestion des indicateurs de sécurité alimentaire et nutritionnelle, en coordination avec les universités privées. De même, en coordination avec la FAO, les fonctionnaires ont reçu une formation sur le droit à une alimentation adéquate.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

El Salvador a terminé, en 2016, son travail d’évaluation de l’investissement public dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, ce qui lui a permis de mieux estimer ses besoins en termes de ressources : il sera fait appel au gouvernement et à la coopération internationale pour les satisfaire. Le pays a également progressé dans l’harmonisation des objectifs nationaux et de ceux des agences des Nations unies. La coopération internationale con-tribue, à hauteur de près de 30 %, au financement des objectifs de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
En 2016, el Salvador a terminé l’estimation de l’investissement public dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle, qui a montré un investissement accru au cours des dernières années. En vertu de la loi sur la transparence et l’accès à l’information, les données financières de toutes les institutions gouvernementales sont publiées en ligne.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Les agences des Nations Unies ont aligné leurs interventions aux objectifs du Plan stratégique 2014 – 2019 pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers trois projets nationaux d’environ sept millions de dollars. Cette année, avec le soutien du Secrétariat du Mouvement SUN, le CONASAN effectue le chiffrage du plan et l’estimation des écarts de financement. Ce chiffrage et cette estimation joueront un rôle essentiel dans la mobilisation des ressources.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

Daysi de Marquez
Directeur exécutif CONASAN

Coordinateur des donateurs

  • TBC