Guatemala

Home / Pays SUN / Guatemala

Le 7 décembre 2010, la République du Guatemala a rejoint le Mouvement SUN avec une lettre d’engagement du Vice-ministre de la Santé. À cette date d’adhésion, le Système national pour la sécurité alimentaire et de nutrition au Guatemala était reconnu comme un modèle de gouvernance multi-sectorielle et multi-acteurs pour la sécurité alimentaire et la nutrition dans la région de l’Amérique latine et l’engagement politique en faveur de la nutrition était l’œuvre des plus hautes hiérarchies possibles. En 2012, dans le cadre de son « Programme national pour le changement » le Président Otto Pérez Molina avait promis de lutter contre la malnutrition à travers son Pacte national « Faim Zéro ». En vertu de ce Pacte, le Président s’était engagé à réduire la malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans de 10 % avant la fin de son mandat présidentiel. Le Plan « Faim Zéro » était présenté aux départements financiers de tous les ministères responsables en vue de les amener à un examen circonscrit lors de la budgétisation et de la planification des résultats pour l’amélioration de la nutrition.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
43% 2017

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
53% 2017

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
63% 2017

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
56% 2017

Mobilisation des ressources

TOTAL
54% 2017

TOTAL

Lisez d’autre articles sur le sujet
Découvrez d’autres études de cas nationales

Situation nutritionnelle

46.5%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

11.4%

Faible poids à la naissance

53.2%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

0.7%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

4.7%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

25.7%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

10.5%

Diabète chez les adultes

52%

Surpoids chez les adultes

18.6%

Obésité chez les adultes

Objectifs stratégiques

En 2016, la gouvernance de la nutrition a été institutionnalisée par la création de la Commission présidentielle pour la réduction de la malnutrition chronique. Cette commission promeut, en collaboration avec la société civile et les institutions à chaque niveau, la réduction de la malnutrition chronique. Composée de divers ministres, elle est un appui au Conseil national de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (CONASAN). Ce dernier est responsable de la coordination interministérielle avec l’appui de 22 commissions départementales et 314 commissions municipales de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le Conseil national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (CONASAN, d’après ses sigles en français) est l’organe multisectoriel qui oriente la politique et la prise de décision au niveau gouvernemental et qui comprend cinq représentants de la société civile. La Plateforme multi-acteurs du Mouvement SUN travaille à l’ouverture de la participation à d’autres parties prenantes telles que les donateurs, le secteur privé et la société civile. En 2016, la Plateforme multi-acteurs a travaillé à coordonner les efforts nationaux de ses différents membres et à renforcer son rôle de conseiller technique, financier et juridique auprès du Conseil national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Le Conseil national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle est l’organe de gestion et de prise de décisions politiques présidé par le vice-Président. Le Conseil est composé de huit ministères, des secrétariats des trois administrations centrales, d’une entité municipale, de cinq représentants de la Société civile et deux représentants du Secteur privé. Le Secrétariat à la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SESAN) coordonne les actions des différents acteurs et institutions impliqués ; l’organe de consultation et de participation citoyenne comprend des représentants de 10 secteurs de la société civile, tandis que le Groupe d’appui institutionnel coordonne le soutien technique, financier et opérationnel pour la coopération internationale.
La plate-forme multi-acteurs du Mouvement SUN offre une opportunité de coordination technique. Le SESAN et cinq ministères gouvernementaux sont impliqués dans la plateforme, ainsi que des représentants des agences des Nations Unies, du milieu universitaire ; les donateurs ; la Société civile et le Secteur privé. L’Alliance du secteur privé pour la nutrition est composée de 23 organisations du Secteur privé et de la Société civile ; elle coordonne les efforts visant à mettre en œuvre des actions pour la fenêtre des 1000 jours les plus décisifs. Les institutions des Nations Unies, les ambassades et les donateurs qui œuvrent sur le terrain dans le pays font partie de la Table ronde des partenaires pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement rural qui vise à harmoniser les actions avec les priorités nationales.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Entre 2016 et 2017, « Loi portant dispositions pour faciliter la coordination de mesures visant à réduire la malnutrition infantile » a été examinée par la Commission sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Elle comporte plusieurs réformes de la Loi sur le Système national de sécurité alimentaire et nutritionnelle (SINASAN). Le Front parlementaire contre la faim encourage la mise en oeuvre d’une loi sur l’alimentation scolaire qui favorise l’achat d’aliments locaux afin de renforcer l’économie paysanne du pays.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
En se fondant sur l’évaluation des résultats du plan du Pacte Faim Zéro 2012 – 2016, le Guatemala a décidé de recentrer stratégiquement son cadre commun de résultats et de l’orienter sur les programmes afin de faire des progrès dans la réduction de la malnutrition chronique. Le Plan stratégique 2016 – 2020 pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la Stratégie nationale  2016  –  2020 pour la prévention de la malnutrition chronique fournissent le cadre politique nécessaire à la réalisation des objectifs. En 2016, certains membres de la plateforme multi-acteurs ont élaboré une proposition législative sur le soutien et la
protection de l’allaitement maternel.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

La loi sur le système national de sécurité alimentaire et nutritionnelle et la politique nationale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle ont fourni le cadre politique et institutionnel pour définir, les organes centraux et décentralisés du système, ainsi que la Stratégie nationale de réduction de la sous-nutrition chronique (ENRDC) et le Plan stratégique pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (PESAN 2012 – 2016).
La lutte contre la sous-nutrition chronique est l’une des quatre priorités du gouvernement national de 2012 à 2016 et a conduit à la mise en place du plan pour le Pacte Faim Zéro (PPHO) dans lequel tous les secteurs de l’État se sont engagés à réduire la malnutrition chronique des enfants et réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans sévèrement sous-alimentés. Le Plan 2012 – 2016 pour le Pacte Faim Zéro sert de feuille de route pour la mise en œuvre du Pacte Faim Zéro et du Plan stratégique 2012 – 2016 pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le Front parlementaire contre la faim au Guatemala favorise actuellement un mécanisme d’examen juridique pour analyser la cohérence des cadres actuels et promouvoir l’application de la législation existante.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Le cadre commun de résultats s’appuie sur la Stratégie nationale pour la prévention de la malnutrition chronique (SNPMC) 2016-2020 et sur le Plan de réaction pour la prise en charge de la faim saisonnière (PRFS) de 2017. Les organismes gouvernementaux concernés élaborent des Plans opérationnels annuels de sécurité alimentaire et de nutrition (POASAN), sur la base des actions et des budgets de la SNPMC et du PRFS. Le SESAN a également conçu et mis en place un Centre opérationnel d’analyse pour la mise en œuvre de la SNPMC dans sept départements prioritaires du pays. Ce centre emploie une méthodologie pour appliquer la SNPMC au niveau local en faisant participer l’ensemble des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
En 2016, le Guatemala a mis à jour son cadre commun de résultats en s’appuyant sur les leçons tirées de la mise en œuvre du Plan du Pacte Faim
Zéro, qui a influencé la conception de la Stratégie nationale  2016  –  2020 pour la prévention de la malnutrition chronique. Le nouveau cadre est conçu en mettant l’accent sur la gestion par résultats, et le pays définit les mesures prioritaires collectives pour s’assurer que les différents secteurs participent directement aux initiatives et que leurs interventions sont alignées sur la Stratégie nationale 2016 – 2020 pour la prévention de la malnutrition chronique. Parallèlement, il met également à jour son système de suivi et d’évaluation pour que les interventions puissent être adéquatement suivies.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Le Plan pour le Pacte Faim Zéro est le cadre commun de résultats et est l’instrument technique et opérationnel pour la gestion des ressources et la coordination des actions avec le Secteur privé, la Société civile et les partenaires/donateurs. Le plan comprend des lignes directrices fixées dans l’ENRDC et la Fenêtre des 1000 jours les plus décisifs, qui se reflètent dans trois types d’actions : des actions directes, des actions de viabilité et de durabilité et des actions transversales. Les interventions ont été principalement concentrées sur 166 municipalités prioritaires.
L’Alliance pour la nutrition a aligné ses actions sur le cadre de la fenêtre des 1000 jours les plus décisifs dans 460 communautés, qui relient entre eux, les aspects de la communication, la sensibilisation et l’enrichissement des aliments. L’Alliance, en coordination avec le gouvernement, conçoit un modèle de logistique pour la distribution et la livraison de fournitures et de médicaments aux postes de santé.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Les budgets des POASAN se conforment à la logique de la gestion axée sur les résultats. Lors de l’élaboration des POASAN, les organismes gouvernementaux examinent le budget approuvé par le Congrès de la République et, le cas échéant, décèlent les déficits pouvant être partiellement couverts par le concours financier des organismes donateurs, tels que l’Union européenne ou l’Agence andalouse de coopération internationale pour le développement (AACID), entre autres, ou encore par des prêts de la Banque mondiale. La Coordinatrice résidente du système des Nations unies au Guatemala a offert un soutien financier afin de combler certains déficits dans le PRFS. Le SESAN effectue un suivi financier mensuel de l’exécution budgétaire des POASAN, qui est diffusé publiquement sur la page du système de comptabilité intégrée du Ministère des finances publiques.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Il existe des mécanismes et des structures spécifiques pour suivre la performance financière des interventions en matière de nutrition. Le déficit budgétaire de 2015, ainsi que les problèmes politiques et la corruption se sont révélés de véritables défis, affectant les recettes fiscales et le budget pour la mise en œuvre des interventions en matière de nutrition en 2016. Un autre défi d’envergure a été le fait que les rapports financiers des acteur prenantes non gouvernementaux n’aient pas été incorporés, posant ainsi une entrave à la planification et l’établissement des priorités dans l’utilisation des ressources nationales.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Depuis 2012, le Guatemala a mis en place un système comptable intégré pour permettre la visualisation en ligne de l’utilisation des ressources en temps réel. En 2013, le ministère de la Santé a introduit un système de classification thématique pour la planification budgétaire des 13 principales actions visant à prévenir la sous-nutrition chronique.
Pour suivre la progression des objectifs concrets du Plan pour le Pacte Faim Zéro et les dépenses décentralisées, le SESAN a défini 106 indicateurs et coordonné tous les systèmes de surveillance dans SIMON. L’Alliance pour la nutrition mène des enquêtes auprès des utilisateurs afin d’assurer un suivi régulier des services liés à la fenêtre des 1000 jours les plus décisifs.

L’Institut national de statistique effectue un suivi annuel et des enquêtes d’évaluation d’impact sur le Plan pour le Pacte Faim Zéro, en coordination avec le SESAN, et fournit un appui technique à l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

« De manière permanente, nous obtenons des résultats qui nous aident à atteindre l'objectif global – réduire la malnutrition et éradiquer tout problème de faim dans le pays à terme ».

Germán González
Secrétaire du SESAN et Point focal de gouvernement SUN pour le Guatemala

Coordinateur des donateurs

  • WFP
  • IADB