Libéria

Home / Pays SUN / Libéria

Le 3 février 2014, le Libéria a rejoint le Mouvement SUN avec une lettre d’engagement de Walter T. Gwenigale, ministre de la Santé et des Affaires sociales. Au Libéria, il y avait déjà en place, une politique nationale de nutrition conçue et élaborée pour compléter et renforcer les mesures énoncées dans la politique de santé nutritionnelle et la stratégie de sécurité alimentaire et de la nutrition. La Stratégie de réduction de la pauvreté 2012 au Libéria (SRP), intitulée « Agenda pour la transformation », avait également identifié la nutrition comme une priorité nationale et une partie intégrante du programme global de développement.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
8% 2017

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
4% 2017

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
4% 2017

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
0% 2017

Mobilisation des ressources

TOTAL
4% 2017

TOTAL

Situation nutritionnelle

32.1%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

14%

Faible poids à la naissance

55.2%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

5.6%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

3.2%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

49.3%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

7.8%

Diabète chez les adultes

25%

Surpoids chez les adultes

6.6%

Obésité chez les adultes

Objectifs stratégiques

La création du Secrétariat du Mouvement SUN au Libéria est toujours en cours et la nomination d’un nouveau point focal du gouvernement est imminente. Une plateforme multi-acteurs est en train d’être mise en place, cependant, des efforts sont aussi déployés pour mobiliser la volonté politique en faveur de la nutrition. Bien que la Division de la nutrition du Ministère de la santé réunisse des parties prenantes de divers secteurs autour des questions relatives à la nutrition, davantage de parties prenantes doivent s’impliquer, notamment les ministères de tutelle, la société civile et le secteur privé. Le renforcement des structures sous-nationales pour la nutrition sera privilégié, une fois la mise en place des structures nationales finalisée.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2015
La République du Liberia a rejoint le Mouvement SUN en 2014 et bien qu’une plate-forme multi-acteurs n’ait pas encore été établie, la Division de la nutrition du ministère de la Santé et de la Prévoyance sociale (MSPS) coordonne tous les secteurs et les multiples groupes de parties prenantes pour aborder les questions de nutrition. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) agit comme coordinateur intérimaire des donateurs.
Avant l’épidémie d’Ebola, une lettre a été envoyée par le MSPS au Président du Libéria pour l’approbation d’un Secrétariat du Mouvement SUN et la nomination simultanée d’un point focal de gouvernement SUN et d’un coordinateur de donateurs bien que les activités aient été bloquées en raison de l’épidémie d’Ebola et de l’état d’urgence. Peu de temps après l’amélioration de la situation par rapport à crise d’Ebola, le MSPS a revitalisé son engagement pour la création d’un secrétariat national et la nomination d’un point focal de gouvernement SUN. Les principales priorités de la nutrition au Libéria incluent la réduction du retard de croissance, le renforcement des interventions spécifiques à la nutrition et l’intégration et l’expansion des interventions contribuant à la nutrition.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Les questions de nutrition ont été intégrées à diverses politiques relatives à la croissance et au développement économiques, à la réduction de la pauvreté, à l’alimentation et à l’agriculture, aux soins de santé, à l’éducation et au développement social. La Stratégie multisectorielle de nutrition et de sécurité alimentaire, élaborée en 2010, identifie les priorités nationales sur lesquelles agir pour garantir la sécurité alimentaire et une bonne nutrition pour tous. Le Ministère de l’éducation continue de travailler au développement d’une stratégie de nutrition et de santé scolaire, avec le concours de la plateforme multi-acteurs qui est en cours de création. De manière générale, une plus grande collaboration interministérielle sur les questions de nutrition doit être privilégiée.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2015
La stratégie multisectorielle de l’alimentation et de la nutrition élaborée en 2010 est en ligne avec la politique nationale de nutrition élaborée en 2009. Elle énonce les priorités nationales à aborder d’une manière harmonisée pour garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle adéquate pour tous les Libériens. La nutrition a été intégrée dans les politiques de croissance économique et de développement, de réduction de la pauvreté, de l’alimentation et de l’agriculture, des soins de santé, d’éducation et de développement social et comprend:

  • la Stratégie de réduction de la pauvreté 2012, qui place la nutrition comme priorité nationale en lui donnant une place de choix dans le programme de développement global;
  • le Programme d’investissement pour l’agriculture (dérivé du PDDAA).

Il comprend un volet spécifique sur l’alimentation et la nutrition pour atteindre la production alimentaire nutritive et la fourniture de suppléments nutritionnels. Il existe des documents et des plans contribuant à la nutrition et des recommandations sont faites pour réviser et consolider les politiques et stratégies alimentaires et nutritionnelles. La situation d’Ebola, entre autres, a été identifiée comme entravant les progrès sur le terrain et la vitesse à laquelle ces engagements étaient censés être honorés. La réalisation de ces documents aurait dû être une partie des priorités prévues entre les secteurs.

La stratégie nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle a été révisée par le ministère de l’Agriculture. Par ailleurs, le ministère de l’Éducation a élaboré un projet de santé scolaire et la Stratégie de nutrition qui seront examinés par le gouvernement et les parties prenantes concernées.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

À ce jour, un cadre commun de résultats reste à définir. En d’autres termes, chaque secteur possède toujours son propre cadre de mise en œuvre et produit des rapports de manière individuelle. Un cadre commun pour la production de rapports est actuellement en cours d’élaboration, en parallèle d’un Plan stratégique de « faim zéro ». Le Ministère de la santé développe actuellement un plan national de mise en œuvre multisectoriel pour la nutrition qui comprend à la fois des mesures propres à la nutrition et des mesures contribuant à la nutrition. Prévu pour le début de l’année 2018, ce plan comportera également des objectifs de mise en œuvre à moyen et à long termes.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2015
Tous les secteurs ont des cadres de mise en œuvre et de reporting. Le processus d’un cadre commun de reporting est en cours. Dans le même temps, la Division de la nutrition du MSPS coordonne actuellement des rapports d’activités des ministères et partenaires concernés à travers des réunions mensuelles de coordination du Groupe sectoriel sur la nutrition. Le ministère de l’Éducation et le MSPS sont dans le processus d’harmonisation de tous les plans pour combattre la malnutrition.
Le ministère a déjà entrepris d’élaborer un plan national multisectoriel de mise en œuvre de la nutrition qui recouvre entièrement les interventions axées directement sur la nutrition ainsi que celles qui y contribuent. Les interventions nutritionnelles ont été intégrées à l’ensemble essentiel de services depuis 2011 et la réduction du retard de croissance demeure la priorité nationale clé. Afin de réduire le taux de retard de croissance, un ensemble d’actions essentielles de nutrition (ENA) sont déployées dans cinq des 15 comtés du Libéria. Les partenaires de nutrition sont impliqués de manière proactive dans le développement des plans d’urgence pour continuer à soutenir ces comtés, en dépit de l’épidémie d’Ebola. La République du Liberia envisage d’élargir les actions essentielles de nutrition (ENA) à dix autres comtés.

La formation sur les ENA a regroupé tous les travailleurs de la santé et des bénévoles communautaires.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Le gouvernement du Libéria maintient son engagement en faveur du suivi des ressources mobilisées pour la nutrition. Cependant, un plan multisectoriel chiffré pour la nutrition reste encore à développer.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2015
Le gouvernement du Liberia est engagé à suivre les ressources intérieures et extérieures mobilisées pour la nutrition. Il a été convenu que tous les secteurs vont développer un plan chiffré pour la nutrition.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

TBC

Coordinateur des donateurs

  • TBC