Myanmar

Home / Pays SUN / Myanmar

Le 24 avril 2013, la République de l’Union du Myanmar a rejoint le Mouvement SUN avec une lettre d’engagement de Pe Thet Khin, ministère de la Santé de l’Union lors d’une cérémonie de signature officielle. À cette période, le Myanmar avait en place un plan d’action national pour l’alimentation et la nutrition (NPAFN) élaboré conformément aux engagements pris lors de la Conférence internationale sur la nutrition (1992). Le Centre national de la nutrition rattaché au ministère de la Santé, dont le principal partenaire est l’UNICEF, travaillait en collaboration avec les ministères concernés et le Réseau technique de Nutrition du Myanmar. La réduction de la sous-nutrition était également identifiée comme l’épine dorsale de la stratégie de réduction de la pauvreté lancée par SE Thein Sein, Président du Myanmar.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
38% 2016

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
46% 2016

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
35% 2016

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
13% 2016

Mobilisation des ressources

TOTAL
33% 2016

TOTAL

Lisez d’autre articles sur le sujet
Découvrez d’autres études de cas nationales

Situation nutritionnelle

35.1%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

8.6%

Faible poids à la naissance

23.6%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

7.9%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

2.6%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

30.3%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

6.6%

Diabète chez les adultes

17.6%

Surpoids chez les adultes

2.9%

Obésité chez les adultes

Objectifs stratégiques

La Plateforme multisectorielle du Myanmar continue de rassembler les secteurs gouvernementaux menant des interventions spécifiques à la nutrition et les secteurs menant des interventions contribuant à la nutrition, ainsi que les organisations de la société civile, les agences des Nations Unies et les donateurs. Un comité de coordination de niveau présidentiel, le Comité national du Myanmar sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle a été proposé au nouveau gouvernement pour assurer de meilleurs liens avec la plateforme. Le nouveau gouvernement a placé la nutrition au premier plan dans son manifeste de campagne électorale et les partenaires au développement ont intensifié leurs efforts de plaidoyer pour la nutrition en présentant plusieurs notes d’information aux nouveaux dirigeants sur l’importance de la nutrition en tant que question de développement économique et social.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015
La plate-forme multi-acteurs (MSP) pour le Mouvement SUN au Myanmar rassemble les platesformes de coordination nationale telles que le Conseil central pour l’alimentation et la nutrition (CBFN), le Centre national de la nutrition (NNC), les mécanismes sousnationaux de coordination de la nutrition et d’autres acteurs non-gouvernementaux (agences de l’Organisation des Nations Unies (ONU), organisations de la Société civile, partenaires au développement et secteur privé).
Le NNC a renforcé son engagement et son dialogue avec d’autres acteurs clés, par exemple, la Food Drug Administration, le Bureau de l’Attorney General et le Réseau technique pour la nutrition au Myanmar (MNTN).

Le Comité national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (NCFNS) au Myanmar a été récemment créé par le Président dans le cadre des efforts du pays à éradiquer la faim et la malnutrition. La nouvelle architecture du NCFNS représente une possibilité de créer un impact soutenu de la MSP en intégrant et en renforçant les initiatives en cours dans le pays. Le Réseau de l’ONU est présidé par l’UNICEF et travaille à renforcer la cohérence des Nations Unies sur la nutrition. Des plans sont en cours pour un partenariat REACH des Nations Unies avec le gouvernement en août 2015.

Le ministère britannique du Développement international (DFID) est le Coordonnnateur du Mouvement SUN des donateurs nommé et aux côtés d’autres donateurs clés, il fait partie des mécanismes de financement multi-donateurs. Par ailleurs, il existe un engagement bilatéral avec le secteur privé et des projections du gouvernement à lancer le Réseau du secteur privé Mouvement SUN au Myanmar en 2015. L’Alliance de la société civile (ASC) a été lancée au début de 2014 et son nombre de membres n’a cessé de s’accroître de façon constante avec les membres des organisations locales, tout comme son engagement auprès des médias pour les questions de nutrition n’a cessé de s’intensifier.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Le Plan d’action national pour l’alimentation et la nutrition, qui est en cours de révision, servira de guide ministériel pour les stratégies et les plans d’action visant à intégrer la nutrition dans les politiques sectorielles. Le Plan d’action national pour l’atténuation de la pauvreté et le développement
rural par l’agriculture est en cours de révision en vue de mieux le recentrer sur la nutrition. Le Plan d’action national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle du Myanmar, dont la version préliminaire est actuellement en élaboration, peut être considéré comme une stratégie de renforcement du secteur agricole, de la sécurité alimentaire et énergétique et de la production des aliments nutritifs.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015
Le Plan d’action national sur l’alimentation et la nutrition (NPAFN) (2011-2015) a été examiné par le NCFNS pour informer l’élaboration d’un nouveau plan national multi-sectoriel. Le nouveau plan de stratégie nationale de protection sociale approuvé par le président privilégie la nutrition et comprend des dispositions pour les femmes et les enfants. La nutrition a également été mise en avant dans le Plan national de développement intégré (NDCP, Période 2011-2030) et le Plan stratégique national pour l’avancement des femmes (NSPAW, Période 2013-2022). L’ordonnance sur la commercialisation des aliments composés pour nourrissons et jeunes enfants dans le cadre de la Loi nationale sur les aliments a été approuvée et depuis mars 2014, le congé de maternité a été prolongé jusqu’à six mois pour les mères qui travaillent dans le secteur public. En outre, si les deux parents sont des employés du gouvernement, 2 semaines de congé de paternité sont également prévues.
Dernière mise à jour: Octobre 2015

L’élaboration de la version préliminaire du Plan d’action national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle du Myanmar comme une intervention au titre du Défi Faim Zéro, a consisté à analyser les politiques multisectorielles liées à l’alimentation et à la nutrition. Des objectifs de mise en œuvre à moyen et à long terme ont été établis au moyen de consultations multi-acteurs. Les démarches de différents organismes sont alignées sur les stratégies nationales pertinentes et les systèmes d’information ont été mis
en place dans les ministères sectoriels et dans les programmes des parties prenantes.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015
Le Secrétariat du NCFNS en collaboration avec plusieurs ministères concernés (Ministère de la Planification nationale et du Développement économique, de l’Agriculture et de l’Irrigation, de l’Élevage, des Pêches et du Développement rural et de la Santé) ont récemment mis au point le nouveau Plan d’action national multisectoriel du Myanmar sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle (MNAPFNS) avec une vision de 10 ans. Le MNAPFNS est le cadre de résultats commun (CRC) consensuel pour la nutrition avec un cadre de suivi et évaluation et une série d’indicateurs clés convenus. Les indicateurs de nutrition identifiés par le MNAPFNS ont été intégrés dans le système d’information sanitaire (SIS) du Myanmar et les systèmes d’alerte précoce, mais la précision et la disponibilité des données doivent être renforcées.
Au niveau décentralisé, le Plan intégré de la nutrition rassemble les partenaires locaux qui travaillent dans des secteurs clés de la santé, de l’agriculture, de l’assainissement, de l’eau, et de la protection sociale, afin d’harmoniser les actions avec les cibles courantes contribuant à la nutrition.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

La composante spécifique à la nutrition du Plan d’action national pour l’alimentation et la nutrition a été
chiffrée. Le chiffrage des programmes de la nutrition est réalisé dans le Fonds d’affectation spéciale pour les moyens d’existence et la sécurité alimentaire (Livelihoods and Food Security Trust Fund) et dans le Fonds des trois Objectifs du Millénaire pour le développement (Three Millennium Development Goal Fund). Des systèmes de présentation de rapports sur les dépenses publiques existent au sein du gouvernement, bien qu’un suivi systématique des budgets et des dépenses en matière de nutrition au-delà des allocations au Centre national de nutrition soit nécessaire. Le financement intérieur des secteurs spécifiques à la nutrition a augmenté au cours des dernières années. Le financement externe vise à combler les déficits de financement nationaux.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015
Le NPAFN a été chiffré, mais en raison de retards, les données ont été utilisées pour soutenir le développement du nouveau MNAPFNS. Bien qu’il n’y ait aucun mécanisme de suivi financier formel en place pour la nutrition, des outils de planification sont utilisés par le gouvernement pour identifier les besoins de ressources aux fins de renforcement. La mise en place d’un mécanisme formel à l’attention des partenaires et parties prenantes afin qu’ils puissent signaler et diffuser leurs contributions et dépenses en matière de renforcement de la nutrition est actuellement examinée par le NCFNS. L’allocation budgétaire nationale pour les approvisionnements de produits nutritifs et les infrastructures de santé a considérablement augmenté au cours de la dernière année. Le financement extérieur est en cours d’alignement pour combler les lacunes du gouvernement.
Les mécanismes de financement multi-donateurs comprennent le Fonds pour la réalisation des trois objectifs du Millénaire pour le développement (Fonds 3MDG) et le Fonds d’affectation spéciale pour les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire (LIFT). Le ministère de la Santé fait actuellement partie du conseil d’administration du Fonds 3MDG à titre d’étape vers une action coordonnée.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

« Dans ma nouvelle nomination en tant que Point focal de gouvernement SUN pour le Myanmar, je vais initier et lancer le plan national intégré pour l'amélioration de la nutrition (IPNI) en coordination avec le Réseau SUN ».

Dr.Soe Lwin Nyein
Directeur général, département de la santé publique, ministère de la Santé, République de l'Union du Myanmar

Coordinateur des donateurs

  • DFID