Népal

Home / Pays SUN / Népal

Le 5 mai 2011, la République démocratique fédérale du Népal a rejoint le Mouvement SUN avec une lettre de engagement du Secrétaire du Ministère de la Santé et de la Population. À cette période, le Népal avait mis en place une plate-forme multi-acteurs et multi-sectorielle relevant de la Commission nationale de planification, la plus haute autorité de planification du pays.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
64% 2017

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
75% 2017

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
69% 2017

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
60% 2017

Mobilisation des ressources

TOTAL
67% 2017

TOTAL

Lisez d’autre articles sur le sujet
Découvrez d’autres études de cas nationales

Situation nutritionnelle

37.1%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

17.8%

Faible poids à la naissance

56.9%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

11.3%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

2.1%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

36.1%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

9.4%

Diabète chez les adultes

18%

Surpoids chez les adultes

3.3%

Obésité chez les adultes

Objectifs stratégiques

En 2012, le gouvernement du Népal a formé le Comité national de coordination de la nutrition et de la sécurité alimentaire, présidé par l’honorable membre de la Commission nationale de planification (NPC). Les principales responsabilités de ce comité comprennent l’élaboration d’une stratégie et d’un plan nationaux sous la direction politique et orientation du Comité de la Nutrition et de l’Alimentation de haut niveau (HL-NFSSC) et fournit des conseils aux comités infranationaux. La participation des organisations de la société civile au plaidoyer a été limitée au niveau national. Aucun progrès n’a été réalisé en ce qui concerne l’engagement du secteur privé dans la nutrition.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Les comités centraux multisectoriels de pilotage et de coordination sont respectivement dirigés par le Viceprésident de la Commission nationale de planification et les membres du secteur social. La plateforme de coordination décentralisée des comités directeurs, au niveau des districts et des villages, a été créée et est fonctionnelle. La Commission nationale de planification, avec le soutien du Secrétariat national de la nutrition et de la sécurité alimentaire, réunit régulièrement les membres de la plateforme multiacteurs à différents niveaux (politique, coordination, planification et mise en œuvre). Un coordinateur de donateurs doit encore être désigné. Les efforts de plaidoyer du Ward Citizen Forum ont conduit à l’élaboration et à l’approbation de plans de district.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Au Népal, le Comité de pilotage de haut niveau pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (HLNFSSC) fournit l’orientation stratégique du Comité national de coordination de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (NNFSC) qui est la plate-forme multi-acteurs. Le Secrétariat national pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (NNFSS) a été créé en 2013 pour apporter un soutien technique au NNFSC.
Le HLNFSSC est présidé par la Commission nationale de planification (NPC) et regroupe des représentants des ministères concernés, notamment la Santé, l’Agriculture, l’Éducation et les Femmes, les Enfants et la Protection sociale. Le ministère de l’Information et de la Communication était le dernier à le rejoindre.

Le NNFSS n’est pas encore pleinement institutionnalisé, cependant, des rencontres entre les groupes multi-acteurs sont organisées régulièrement et ont abouti à des réalisations substantielles. Ces réalisations sont entre autres le Cadre des résultats commun du Népal (CRC) pour la nutrition, le Plan multisectoriel pour la nutrition (2013-2017) (MSNP) et la Stratégie multi-sectorielle mixte de communication et de plaidoyer. En plus des structures de coordination, une plate-forme académique et trois groupes de travail multi-sectoriels (renforcement des capacités ; plaidoyer et communication ; suivi et évaluation et systèmes de gestion de l’information) ont été établis, et dans lesquels les agences des Nations Unies (ONU), les donateurs, les groupes de la société civile et les représentants du gouvernement sont engagés.

Un réseau médiatique, qui comprend des journalistes formés, a été mis en place pour intensifier ses actions dans tout le pays. L’Alliance de la société civile pour la nutrition au Népal (CSANN) a été créée en 2014 et une plate-forme du Secteur privé est prévue.

Les tremblements de terre de 2015 ont causé des dommages considérables à travers le pays. Avec le soutien de la communauté internationale, le Népal se remet bien que la situation demeure fragile. Cela a également eu un impact sur les progrès dans les efforts de renforcement de la nutrition.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

La malnutrition est intégrée à la Politique nationale de santé 2014, le Plan périodique du gouvernement (2016-2018) et la Stratégie nationale du secteur de la santé (2015-2020). Le pays dispose de la loi de 1997 sur les aliments, le règlement de 1970 sur les aliments, la loi de 1998 sur le sel iodé, la loi de 1992 sur les aliments, la loi sur les substituts du lait maternel, le Règlement sur les substituts du lait maternel de 1994 et le Règlement de 1963 sur l’allaitement maternel. En 2016, le gouvernement a élaboré un cadre d’établissement des coûts intitulé «Établissement des coûts des instruments d’égalité des sexes au Népal», qui est en cours de mise en œuvre. La campagne de sensibilisation publique Golden 1,000 Days s’est poursuivie tout au long de l’année 2016.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
La Loi sur le droit à l’alimentation et la Politique de sécurité sanitaire des aliments sont en cours d’élaboration et des consultations sur la Politique de la sécurité alimentaire et de souveraineté sont également en cours. La mise en œuvre du Plan multisectoriel de nutrition est en cours. Trois déclarations des parties prenantes ont été émises et Paras Khadka, capitaine de l’équipe de cricket du Népal, a été nommé ambassadeur de bonne volonté pour la nutrition, la sécurité alimentaire et la campagne des 1 000  jours les plus décisifs. Des interventions d’urgence ont été mises en œuvre dans 14  districts touchés après le tremblement de terre, couvrant toutes les constituantes de la nutrition.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Le MSNP a été élaboré en étroite collaboration avec les partenaires au développement et définit les rôles et redevabilités des différents ministères ainsi que de la Commission nationale de planification (NPC) pour la mise en œuvre des interventions nutritionnelles. Le MSNP est complété par des plans tels que la Politique et la stratégie nationales pour la nutrition du secteur de la santé (2004/8) et le Plan de sécurité alimentaire et nutritionnelle (FNSP) en préparation pour le secteur de l’agriculture dans le cadre de la Stratégie de développement de l’agriculture (ADS).
Le Népal a élaboré des stratégies et des plans pour résoudre le problème d’insécurité alimentaire, en promouvant la nutrition. Les régimes de protection sociale dans le pays contribuent à fournir suffisamment de nourriture et d’aliments nutritifs pour les pauvres et les groupes socialement marginalisés.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Le Plan de nutrition multisectoriel (PSNM) 2013-2017 est le document général qui couvre la plupart des politiques et réglementations multisectorielles pertinentes pour la nutrition. Un suivi conjoint par les ministères techniques sectoriels a été mené aux niveaux central et des districts, mais il doit être renforcé. Le système de rapports réguliers est en place, en utilisant un système d’information de gestion au niveau national et sous-national. Dans le cadre des efforts de décentralisation, des comités directeurs de la nutrition et de la sécurité alimentaire ont été mis en place au niveau du district, du comité de développement villageois et des municipalités.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le Plan multisectoriel de nutrition est mis en œuvre dans 16 des 28 districts prioritaires. Ce plan a connu différents niveaux d’adoption par les différents secteurs bien que la plupart des secteurs incorporent ses éléments. Le Plan chiffré de nutrition de district a été élaboré par 16 districts et les fonds ont été alloués et distribués par le gouvernement en 2015. L’Alliance de la société civile travaille dans six districts et au niveau national. En 2015, une enquête par grappes à indicateurs multiples était réalisée et l’enquête démographique et de santé est en cours.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015
Le MSNP est le CRC sur lequel les parties prenantes alignent leurs interventions et objectifs stratégiques.
Un cadre de suivi et évaluation (S & E) du MSNP a été achevé en consultation avec les ministères de tutelle. La version révisée du cadre de S & E a été officiellement approuvée et des lignes directrices et des documents de formation sont en phase finale d’élaboration. Il est prévu que le processus de S & E du MSNP au niveau du district et au niveau national soit lancé vers la fin de 2015.

Le MSNP a été lancé en 2013 dans six districts sélectionnés et sera étendu à 15 autres à l’avenir. Les plans multi-sectoriels au niveau du district ont été établis et des comités de coordination au niveau de district ont été mis en place pour surveiller la mise en œuvre. Des cours de formation ont été organisés dans les districts pilotes pour le MSNP entre 2014 et 2015. Un plan directeur WASH a été élaboré et finalisé en 2014.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Un système de suivi financier est en place. Le NPC plaide également pour un système de codage du budget nutritionnel, qui facilitera le suivi des allocations budgétaires pour la nutrition. Une méthode d’évaluation des coûts est en place au Ministère de la santé, qui permet d’évaluer la situation financière des interventions spécifiques à la nutrition (TABUCS: Système de comptabilité des transactions et de contrôle budgétaire). Un outil commun est utilisé pour préparer le programme et budget annuel (LMBIS: Système d’information sur le budget du ministère de tutelle).

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le Plan multisectoriel de nutrition et ses plans de mise en œuvre au niveau de district ont été chiffrés et les rapports sur les dépenses sont disponibles. Les parties prenantes gouvernementales et non gouvernementales soutiennent la préparation des programmes et du budget sur une base périodique. Le gouvernement a fourni des fonds aux 16 districts mettant en œuvre le Plan multisectoriel de nutrition par l’intermédiaire de son ministère des Affaires fédé- rales et du développement local. La majeure partie du soutien des donateurs à la nutrition est reflétée dans le « Livre rouge », le livre budgétaire authentique du gouvernement, et décaissé directement.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Le MSNP a été chiffré et des experts techniques ont jusque-là assisté le ministère des Finances et la NPC dans l’analyse du plan chiffré et des propositions pour le suivi financier et les modalités communes de gestion de fonds.
La NPC a soutenu le développement de plans multisectoriels chiffrés dans les districts. Suite aux examens au niveau du district des plans de district, une allocation supplémentaire de fonds du gouvernement aux districts a été faite et une extension est même prévue.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

Madhu Kumar Marasini
Joint Secretary, National Planning Commission Secretariat

Coordinateur des donateurs

  • Banque mondiale