Somalie

Home / Pays SUN / Somalie

Le 17 mai 2014, la République fédérale de Somalie a rejoint le Mouvement SUN par une lettre d’engagement de Mohamed Abdi Farah, le Directeur général par intérim du ministère de la Santé et des Services sociaux. La Somalie avait alors amélioré la disponibilité des services de prise en charge de la malnutrition aiguë et amélioré les pratiques alimentaires et de soins du nourrisson, du jeune enfant et de la mère. Outre la finalisation d’un plan d’action chiffré pour la nutrition, la Somalie avait élaboré une stratégie nationale de nutrition, une stratégie nationale des micronutriments et une Stratégie ANJE.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
48% 2017

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
8% 2017

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
0% 2017

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
0% 2017

Mobilisation des ressources

TOTAL
14% 2017

TOTAL

Situation nutritionnelle

25.3%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

0%

Faible poids à la naissance

5.3%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

15%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

3%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

42.6%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

6.8%

Diabète chez les adultes

20.7%

Surpoids chez les adultes

4.6%

Obésité chez les adultes

Objectifs stratégiques

Le Groupe sectoriel sur la nutrition se réunit trimestriellement avec les points focaux SUN, et le secteur de la santé travaille en coordination avec son Conseil consultatif de la santé, y compris avec les ministres de la santé, sur les questions liées à la nutrition. La Stratégie d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) et des groupes de travail sur la mise en œuvre, le suivi et la redevabilité sont également à l’œuvre. Dans la région du Pount, la plateforme multi-acteurs est fonctionnelle, et dix ministères coordonnent la nutrition. La nutrition est un domaine prioritaire du Plan de développement national 2017-2019. Une analyse des parties prenantes, un examen des politiques et une stratégie d’intégration de la nutrition à d’autres secteurs ont été réalisés et vont être diffusés.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le secrétariat somalien SUN, hébergé par le Cabinet du Premier ministre et son Conseiller en santé et nutrition, est le point focal du Mouvement. Un comité interministériel SUN a été créé et la première réunion du comité a eu lieu en décembre 2015. La plateforme multisectorielle comprend huit ministères, en plus du cabinet du Premier ministre. En avril 2016, le réseau des Nations Unies pour SUN en Somalie a été créé. Le Secrétariat Zonal SUN du Puntland est hébergé au sein du Cabinet du Vice-président. Le 24 mars 201,a eu lieu le premier atelier du réseau académique.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

La République fédérale de la Somalie a rejoint le Mouvement SUN en 2014 avec une lettre d’engagement du Directeur général du ministère de la Santé et des services sociaux. Au niveau central, le Bureau du Premier ministre accueille le Secrétariat du Mouvement pour le renforcement de la nutrition (SUN). Le Secrétariat du Mouvement SUN travaille en effet avec des partenaires de développement à établir un comité multi-sectoriel de haut niveau à Mogadiscio.
Dans la région du Puntland, au Nord-Est de la République fédérale de la Somalie, des progrès significatifs ont été réalisés dans le rassemblement des parties prenantes pour un alignement des efforts de renforcement de la nutrition et l’obtention d’un engagement de haut niveau. Un succès a été remporté grâce au vice-Président du Puntland en février 2015. Ce dernier a inauguré la première réunion de haut niveau du comité multi-sectoriel Mouvement SUN et annoncé que son bureau sera l’hôte de la plate-forme multi-acteurs pour la nutrition au Puntland.

Dans la région du Somaliland, dans le nord-ouest de la Somalie, des plans sont en cours pour établir les modalités de coordination avec l’appui des partenaires au niveau central et des partenaires de développement externes.

Les priorités pour l’avenir comprennent l’institutionnalisation des secrétariats Mouvement SUN au niveau central et régional et l’accord avec les partenaires sur les plans de travail futurs. Les discussions sur le plan de travail incluront l’identification d’un processus de commentaires au niveau central comprenant des partenaires de niveaux local et portant sur l’évaluation des résultats, le partage de l’information et les plans de plaidoyer.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Des indicateurs sur la nutrition, en termes d’incidence de résultats, ont été ajoutés et approuvés. Une étude documentaire visant à renforcer l’intégration de la nutrition dans la santé a été réalisée. Une stratégie de communication et de promotion du Groupe sectoriel sur la nutrition est en cours d’élaboration ; des activités de promotion menées en amont au niveau central ont permis d’intégrer aux stratégies ministérielles des engagements en faveur de la nutrition. Le secteur de la santé a introduit des politiques et stratégies, notamment un Plan stratégique du secteur de la santé, un Plan d’action chiffré pour la nutrition et des stratégies sur les micronutriments, l’ANJE et la nutrition. Un code de conduite pour la commercialisation des substituts du lait maternel est en passe d’être finalisé au niveau national, et la plateforme multi-acteurs du Pays de Pount a présenté sa politique SUN aux ministères de tutelle. Un plan d’action relatif à la stratégie nutritionnelle pour la santé a été mis en œuvre, et les groupes sectoriels sur la nutrition, la sécurité alimentaire et WASH (à l’échelle du pays et des zones) servent de mécanisme pour appliquer les stratégies et politiques d’intervention humanitaire. Des rapports de suivi sont fournis par tous les partenaires de mise en œuvre. Les rapports de l’Unité d’analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition (FSNAU) constituent une plateforme essentielle pour mener des activités de suivi et des études.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le Consortium SUN visant a «Maximiser la qualité du cadre des programmes de renforcement de la nutrition» (MQSUN, d’après ses sigles en anglais) a fourni un appui technique à la Somalie pour l’examen et l’analyse des politiques et des stratégies disponibles. En mai 2016., une première version préliminaire comprenant des recommandations pour ce travail a été présentée. Le Plan national de développement (2017 – 2019) est en cours d’élaboration et contiendra un chapitre sur la nutrition. Le ministère de la Santé a mis à jour son Plan stratégique et la Politique sanitaire et nutritionnelle, avec des indicateurs nutritionnels. La nutrition a été intégrée dans les stratégies de l’agriculture et de l’élevage, par les ministères respectifs.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Au cours des deux dernières années, la participation et l’appropriation par le gouvernement se sont intensifiées en matière de politique de la nutrition et de la supervision des programmes de nutrition, en particulier grâce à la prestation de services de santé. Les politiques et stratégies pertinentes pour la nutrition comprennent la Politique de la santé et la nutrition, la Stratégie pour les micronutriments et la Stratégie de développement de capacité de nutrition. Ces politiques, en plus du Plan d’action pour la nutrition qui a été chiffré, présentent une opportunité pour l’intégration.
La collaboration de tous les acteurs impliqués dans la nutrition, a été catalysée par la participation de la Somalie au Mouvement SUN et a permis la mise en place de mécanismes institutionnels intersectoriels qui assurent que la bonne nutrition est abordée à travers le spectre des politiques et des cadres juridiques gouvernementaux. La République fédérale de la Somalie a reconnu la nécessité du développement d’une stratégie multi-sectorielle pour capter les efforts de tous les ministères d’exécution. En outre, elle envisage de soutenir un examen et une mise à jour des politiques et des stratégies qui sont liées à la nutrition dans d’autres secteurs, notamment l’agriculture et la sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté et la protection sociale, l’eau et l’assainissement, et l’éducation. La Somalie prend également en compte la nécessité de finaliser la législation pertinente pour le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Des consultations ont lieu dans le cadre de l’élaboration d’un cadre commun de résultats chiffré. Le projet « Maximiser la qualité du cadre des programmes de renforcement de la nutrition » (MQSUN) et l’Organisation mondiale de la santé soutiennent ce processus en cours.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
En 2015, une analyse causale de la nutrition a été réalisée, et est considérée comme le cadre directeur des interventions nutritionnelles en Somalie. Un cadre commun de résultats est en cours d’élaboration, avec le soutien technique de l’Organisation mondiale de la santé et d’autres partenaires de l’Organisation des Nations Unies.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Au sein du ministère de la Santé, un cadre solide mis en place intègre la nutrition dans l’Ensemble essentiel des services de santé (EPHS), bien que, toute la gamme des interventions nutritionnelles ne soit pas systématiquement mise en œuvre, et que l’intégration de la nutrition dans la santé reste partielle. La Somalie vise à mettre en place un cadre commun de résultats (CCR). Dans le même temps, les organismes des Nations Unies et d’autres organisations non gouvernementales travaillent en collaboration avec le Ministère de la Santé pour aligner les programmes dans tous les secteurs.
L’intégration du Système de services de nutrition de base (BNSP) est assurée dans les régions de la Somalie, où l’EPHS est mis en œuvre avec le soutien du Programme mixte santé et nutrition (JHNP). Le JHNP soutient également des unités de nutrition du ministère de la Santé et des services humains aux niveaux national et régional afin de garantir qu’une capacité suffisante est disponible dans les principales institutions gouvernementales. Le Consortium pour la santé du peuple somalien (HCS) est également un partenaire clé dans cette mise en œuvre. Ils ont intégré la nutrition dans le système EPHS qui est déployé dans trois régions avec un accent sur la sensibilisation communautaire.

Le pôle humanitaire comprend des interventions de sauvetage nutritionnel et est examiné dans le cadre des plans plus étendus relatifs aux interventions de santé et de nutrition. Le secteur de l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH) travaille sur la mise en œuvre des plans d’assainissement communautaire total pilotés par les communautés et les villages sans défécation en plein air afin de réduire les maladies diarrhéiques.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Le coût du Plan d’action pour la nutrition et du Plan stratégique du secteur de la santé, qui présente des composantes liées à la nutrition, a été évalué. Le chapitre sur la santé du Plan de développement national a été chiffré, et le Plan humanitaire somalien consolide l’ensemble des coûts des projets humanitaires tous secteurs confondus ; toutes les propositions intègrent les problématiques nutritionnelles. Une très grande part des financements passe par les Nations unies et des ONG ; les partenaires de mise en œuvre établissent des rapports pour leurs donateurs respectifs, dont l’UNICEF, le PAM et la FAO. Certaines ONG obtiennent des fonds directement de grands donateurs ou lèvent des fonds via leurs réseaux.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le Plan d’action pour la nutrition et le Plan straté- gique du secteur de la santé, qui comprend également les composantes de la nutrition, ont été chiffrés. Le chiffrage de tous les projets humanitaires, pour tous les secteurs, est couvert par le Plan humanitaire, qui veille également à ce que toutes les propositions portent sur la nutrition. Le système de gestion des finances publiques a été récemment mis au point en Somalie et en est à ses premiers stades de mise en œuvre. Cependant, la plupart des financements sont toujours consacrés à des projets axés sur les besoins humanitaires.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Le suivi des dépenses dans le cadre de la nutrition au niveau du gouvernement n’est pas disponible et la majorité des fonds pour les programmes de nutrition ne sont gérés que par les organismes des Nations Unies ou des consortiums d’organismes non gouvernementaux. Les trois canaux principaux sont les systèmes de groupes humanitaires, Somalia Nutrition Consortium (SNS) et Health and Development Programmes (JHNP et HCS).
La majorité des interventions sont directement mises en œuvre par des organisations non-gouvernementales et sont essentiellement axées sur la gestion de la malnutrition aiguë et l’approvisionnement ainsi que la livraison d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (liste ATPE). Une priorité pour la Somalie est de renforcer sa capacité nationale à suivre les finances pour la nutrition soutenue par un cadre politique qui guide l’allocation des ressources.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

Mohamed Abdi Farah
Health and Nutrition Advisor, Office of the President

Coordinateur des donateurs

  • TBC