Viet Nam

Home / Pays SUN / Viet Nam

Le 6 janvier 2014, la République socialiste du Vietnam a rejoint le Mouvement SUN avec une lettre d’engagement de Le Danh Tuyen, Directeur de l’Institut national de la nutrition. À cette date, le Vietnam avait déjà mis au point sa première politique d’appui à la nutrition, le Plan d’action national (1995 – 2000). Les stratégies nationales de nutrition ultérieures pour 2001 – 2010 et 2011 – 2020 étaient toutes élaborées par le ministère de la Santé et ratifiées par le Premier ministre.

Progrès

Amener les acteurs à travailler ensemble
73% 2017

Amener les acteurs à travailler ensemble

Mise en place des politiques
73% 2017

Mise en place des politiques

Mise en œuvre et harmonisation des programmes
75% 2017

Mise en œuvre et harmonisation des programmes

Mobilisation des ressources
54% 2017

Mobilisation des ressources

TOTAL
69% 2017

TOTAL

Situation nutritionnelle

24.6%

Retard de croissance des enfants de moins de cinq ans

5.1%

Faible poids à la naissance

24.3%

Allaitement exclusif des nourrissons de 0-5 mois

6.4%

Émaciation des enfants de moins de cinq ans

5.3%

Surpoids des enfants de moins de cinq ans

14.1%

Anémie des femmes entre 15-49 ans

6.5%

Diabète chez les adultes

20.6%

Surpoids chez les adultes

3.6%

Obésité chez les adultes

Objectifs stratégiques

Le Vietnam est déterminé à rétablir le Comité directeur national de la nutrition, comme le souligne le nouveau Plan national d’action pour la nutrition 2017 – 2025 (NPAN) qui dispose d’un mécanisme clair de coordination pour permettre une réelle coopération multisectorielle et pour favoriser une meilleure redevabilité de l’exécutif gouvernemental et des secteurs autres que la santé (qui contribuent à la nutrition). Il était initialement prévu que l’approbation du nouveau NPAN se fasse au niveau ministériel. Après la visite de la Coordinatrice du Mouvement SUN au Vietnam en février 2017 et les encouragements adressés à cet égard, le plan doit maintenant être approuvé par le Vice-premier ministre responsable, ce qui offrira un niveau plus élevé d’engagement et de suivi.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
L’Institut national de la nutrition (NIN, d’après ses sigles en anglais) du Vietnam est l’organe de coordination chargé de la recherche, de la formation et de la mise en œuvre. Le Groupe de travail sur la nutrition, qui est un groupe de travail technique officiel au sein du Groupe de partenariat pour la santé, est la plateforme multi-acteurs co-présidée par le NIN et UNICEF. Depuis 2015, la plateforme se réunit réguliè- rement toutes les six semaines. Le secteur de la santé a décentralisé les structures de coordination dans 63 provinces. Parmi les efforts récents, mentionnons les efforts pour faire participer les ministères de l’Éducation, de l’Agriculture et des Affaires sociales pour les associer au programme de nutrition.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Au Vietnam, l’organisme de coordination de la nutrition est l’Institut national de la nutrition (INN) du ministère de la Santé (MoH). L’INN est la principale institution chargée de la recherche, la formation et la mise en œuvre des activités dans le domaine de la nutrition, des sciences de l’alimentation et de la nutrition clinique. Elle dispose d’un secrétariat dont le rôle spécifique est la mise en œuvre efficace de la Stratégie nationale de nutrition (NNS).
Le Groupe de travail pour la nutrition est la plate-forme multiacteurs qui coopère avec les principaux représentants de tous les secteurs externes au gouvernement. En principe, toutes les six semaines, les participants provenant de divers ministères, y compris celui de la Santé, de l’Agriculture et la de Gestion des risques de catastrophes, les instituts, les universités, les agences des Nations Unies (ONU), la Société civile, les donateurs et les initiatives mondiales se réunissent pour travailler en vue d’atteindre un ensemble d’objectifs et des priorités convenues. Ces réunions sont co-présidées par le directeur de l’Institut national de la nutrition et le chef de la nutrition de l’UNICEF.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

La Loi sur la publicité mise en œuvre par le décret 100/2014 sur la commercialisation des substituts du lait maternel a été diffusée par le Ministère de la santé grâce à des formations organisées pour les inspecteurs de la santé dans tout le pays. Les entreprises privées ont fait pression pour que l’interdiction totale de publicité sur les substituts du lait maternel soit limitée à la publicité relative aux enfants de moins de 12 mois. Cependant, le gouvernement est parvenu à s’y opposer et à maintenir la limite de 24 mois initialement prévue par la loi. En 2016, le ministère de la Santé a également publié la circulaire 38/2016 sur le soutien à l’allaitement dans les services de santé et le décret 09/2016 sur l’enrichissement obligatoire des aliments.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
La Stratégie nationale pour la nutrition 2011 – 2020 est en place et le Plan national d’action pour la nutrition 2016 – 2020 (NPAN, d’après ses sigles en anglais) est en cours d’élaboration. La mise en vigueur du Code de commercialisation des substituts du lait maternel, des lois sur le congé de maternité d’une durée maximale de six mois et sur l’enrichissement des aliments est effective. Le retard de croissance a été intégré comme indicateur dans le Plan d’action national pour la santé 2016 – 2020 et son intégration dans le Plan de développement socio-économique est à l’étude. Une loi sur les enfants appuyant les soins nutritionnels pour les femmes enceintes, les nourrissons et les jeunes enfants est également en cours de ratification.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

La NNS (2011-2020) a été ratifiée par le Premier ministre avec une vision à l’horizon 2030.
Tout au long de la dernière décennie, le Vietnam a opéré d’importants changements dans la législation visant à protéger les droits des femmes pour l’allaitement. Ces changements faisaient partie d’un effort pour remplir les obligations découlant de la Convention du droit de l’enfant, du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et des résolutions ultérieures de l’Assemblée mondiale de la Santé. Le décret gouvernemental 100/2014 / NDCP était une loi importante sur la publicité interdisant la commercialisation des substituts du lait maternel (pour les enfants de moins de 2 ans) et des aliments pour bébés (pour les nourrissons de moins de six mois). Afin de soutenir sa mise en œuvre, le gouvernement a également développé la directive opérationnelle pour le marketing social.

Pour le Code du travail, un amendement a été approuvé qui a vu l’extension du congé de maternité de quatre à six mois et un décret d’orientation est en cours d’élaboration afin de promouvoir les droits des travailleuses.

Le ministère de la Santé et d’autres ministères concernés sont en train d’élaborer un nouveau décret du gouvernement sur l’enrichissement des aliments, y compris sur l’iodation obligatoire du sel et l’enrichissement de la farine de blé.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Le NPAN 2017-2025 est en cours de finalisation ;il fournira aux ministères les lignes directrices nationales pour l’intégration de la nutrition dans les politiques sectorielles. La liste de vérification des critères et des caractéristiques des « bons » plans nationaux de nutrition du Mouvement SUN a été utilisée durant le processus d’élaboration du NPAN. Même si la définition des rôles et des tâches avait été entreprise lors de la première phase de conception de la Stratégie nationale pour la nutrition 2011 – 2020, le nouveau NPAN redéfinit les rôles des acteurs, à partir des besoins et les priorités nationales.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Le NPAN, qui servira de directive nationale pour la prise en compte de la nutrition dans les politiques sectorielles, est actuellement en cours d’élaboration avec des interventions et des indicateurs révisés. Le NPAN est chiffré pour les interventions spécifiques à la nutrition et les interventions contribuant à la nutrition et un examen à mi-parcours est prévu pour un échange sur les leçons apprises. Le système de suivi de la nutrition recueille, analyse et communique les indicateurs convenus, et des rapports d’étape réguliers sont communi qués aux parties prenantes de la nutrition.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

La NNS sert de cadre commun de résultats (CCR) sur lequel toutes les parties prenantes alignent leurs efforts en appui de la nutrition. Les rôles et les responsabilités de chaque ministère de tutelle sont bien définis dans la NNS et elle est opérationnalisée avec un Plan d’action quinquennal national de nutrition élaboré par le ministère de la Santé.
Les Plans d’action nationaux sur la nutrition et l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant du Ministère de la Santé contribuent à la nutrition et la mise en œuvre de la NNS a été intégrée aux plans. Ces plans d’action du ministère de la Santé pour la nutrition et l’alimentation des jeunes enfants sont décentralisés au niveau provincial. Le Vietnam étudie la possibilité d’inclure des stratégies régionales de nutrition alignées avec la NNS, dans ces plans régionaux. Le Plan provincial d’action 2013 – 2016 sur la santé et la nutrition maternelle, néonatale et infantile intégrées est mis en œuvre par le ministère de la Santé au niveau de la commune et du district.

Un exercice périodique pour surveiller la mise en œuvre des politiques de nutrition sur une base annuelle est mené par le gouvernement. Le Programme national de nutrition de l’INN a créé un système de surveillance nutritionnelle nationale officielle pour suivre le processus de mise en œuvre de la NNS, cependant, il n’y a pas d’outils clairs pour suivre la collaboration intersectorielle. Un examen à mi-parcours de la NNS est en cours et le résultat alimentera l’ajustement du plan annuel basé sur la performance et les priorités.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Le NPAN 2017-2025 a été chiffré, avec le soutien de l’UNICEF et du Secrétariat du Mouvement SUN. Des défis subsistent pour que les secteurs autres que la santé s’approprient et rendent compte du suivi des ressources mobilisées pour la nutrition. Bien qu’il n’y ait pas de stratégie à long terme de mobilisation des ressources pour la nutrition, des lacunes ont cependant été identifiées et des ressources ont bien été mobilisées à l’échelle national et infranational. Avec la baisse des financements de partenaires extérieurs, se tourner vers les contributions du secteur privé s’avère parfois problématique en raison de conflits d’intérêts, étant donné que les dons se font souvent sous la forme d’une coopération entre les entreprises laitières et les organismes de santé gouvernementaux.

Dernière mise à jour: Novembre 2017

2016
Les ressources nécessaires à la mise en œuvre sont mobilisées et réparties en fonction de la stratégie et du plan national. En 2015 – 2016, au niveau provincial, la planification annuelle et des interventions ont été réalisées, mais le budget principal pour des interventions spécifiques à la nutrition provient du budget du gouvernement central. Le budget national de la nutrition est examiné et ajusté en fonction de l’analyse des rapports annuels, des données du système de suivi de la nutrition et des examens conjoints ainsi que des visites effectuées par les
autorités gouvernementales.

Dernière mise à jour: Décembre 2016

2015

Bien que la NNS n’ait pas été chiffrée, elle sert de base juridique sur laquelle le gouvernement s’appuie pour approuver et allouer le budget annuel pour la nutrition, en particulier pour le secteur de la santé (programmes spécifiques à la nutrition). Les ressources pour la mise en œuvre sont mobilisées et allouées dans le cadre de leur alignement avec la NNS.
Les dépenses spécifiques à la nutrition dans le budget public sont suivies et rapportées annuellement, cependant, les programmes contribuant à la nutrition se sont avérés difficiles à suivre et à contrôler.

Certains fonds sont fournis par d’autres parties prenantes externes, y compris les agences des Nations Unies et les donateurs aux niveaux national et / ou sous-national. Le suivi et le reporting sur les fonds externes s’est avéré difficile à réaliser.

Dernière mise à jour: Octobre 2015

Point focal SUN du gouvernement

Le Danh TUYEN
Director, National Institute of Nutrition, Ministry of Health