SUN Newsletter
Home / Actualizaciones / Le Pakistan appelle à privilégier l’amélioration de la santé des femmes pour lutter contre la malnutrition maternelle

Le Pakistan appelle à privilégier l’amélioration de la santé des femmes pour lutter contre la malnutrition maternelle

  |   Red de la sociedad civil SUN, Red de países SUN

Seminar on Maternal Nutrition March 06

Le 6 mars 2017, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, l’Alliance de la société civile du Mouvement SUN au Pakistan (SUNCSA, Pak) a organisé, avec l’aide de l’Initiative pour les micronutriments, un séminaire sur l’ampleur de la malnutrition maternelle à Islamabad.

Lors de son discours d’inauguration, Ayesha Gulali, députée à l’Assemblée nationale, s’est félicitée de l’action de l’Alliance et de l’Initiative pour les micronutriments qui permet d’attirer l’attention sur un problème essentiel auquel est confrontée la population pakistanaise. Madame Gulali s’est engagée à soulever la question de la malnutrition maternelle auprès des députés de l’Assemblée nationale du Pakistan et à exiger du gouvernement du Khyber Pakhtunkhwa qu’il promulgue des lois adaptées et alloue les ressources nécessaires pour lutter contre la malnutrition.


« Les femmes jouent un rôle essentiel dans le développement car pour qu’un bébé naisse en bonne santé, il a besoin d’une mère en bonne santé. »

Ayesha Gulali, députée à l’Assemblée nationale du Pakistan


Aslam Shaheen, responsable de la nutrition à la Commission de planification, membre du Comité exécutif du Mouvement SUN et point focal SUN du gouvernement, a reconnu l’importance du séminaire qui permet d’attirer l’attention sur le problème de la malnutrition maternelle et de présenter des réalisations concrètes de femmes leaders de tous les horizons. Il a indiqué que le gouvernement du Pakistan et ses partenaires s’évertuent à renforcer les programmes de nutrition, tant au niveau régional qu’à l’échelle nationale. D’après monsieur Shaheen, toutes les provinces du pays ont développé des stratégies multisectorielles en matière de nutrition tandis qu’au niveau national, le ministère de la Planification, du Développement et des Réformes est actuellement en train d’élaborer une stratégie multisectorielle dans ce domaine.

De nombreux intervenants ont pris la parole pour souligner les efforts faits pour améliorer la santé des femmes et lutter contre la malnutrition maternelle. Ils ont également insisté sur le rôle important des femmes dans le développement des communautés et de la nation toute entière. Parmi les intervenants, l’on peut citer le docteur Shershah Syed, gynécologue réputé et président du Forum national pakistanais sur la santé des femmes, docteur Asma Badar, directrice nationale de la White Ribbon Alliance au Pakistan, docteur Shabina Raza, directrice générale des services de santé de la province de Khyber Pakhtunkhwa, docteur Sahib Jan Badar, directeur du programme de santé maternelle, néonatale et infantile de la province de Sindh, Sami Ibrahim, célèbre journaliste et présentateur de télévision, docteur Naseer Nizamani, directeur pays de l’Initiative pour les micronutriments, docteur Nafisa Khattak, députée à l’Assemblée nationale.


« Les femmes des pays en développement ont 36 fois plus de risques de mourir de complications en lien avec leur grossesse que dans les pays développés. Le Pakistan figure parmi les cinq pays où la malnutrition sous toutes ses formes est, de manière directe ou indirecte, pire qu’ailleurs. »

Docteur Shershah Syed, gynécologue et président du Forum national pakistanais sur la santé des femmes.


En fin de cérémonie, le docteur Abdul Baseer Achakzai, directeur de la nutrition au ministère des Services nationaux de santé, de leur Régulation et de leur Coordination, a déclaré que les taux élevés de malnutrition chez les femmes entraînaient des effets néfastes et durables, avec une mortalité et une morbidité maternelles accrues ayant des conséquences directes sur la croissance et le développement des nouveau-nés et des enfants sur le long terme.


« Les faits sont indéniables : près de la moitié des enfants du Pakistan souffrent de malnutrition et cela affecte leur croissance physique et mentale ainsi que l’avenir de notre pays. Les dirigeants du Pakistan doivent de toute urgence admettre les problèmes et y apporter des solutions. »

Docteur Abdul Baseer Achakzai,, directeur de la nutrition au ministère des Services nationaux de santé, de leur Régulation et de leur Coordination


Il a rappelé que le Pakistan faisait actuellement face à une crise de malnutrition parmi les plus graves au monde, et ce sans aucune amélioration notable depuis des décennies. Il a appelé à prendre des mesures de toute urgence pour préserver le développement et la prospérité du pays, ainsi que son avenir.

Consultez le communiqué de presse.

Suivez l’actualité de l’Alliance de la société civile du Mouvement SUN au Pakistan sur Facebook.

Post A Comment

No Comments