SUN Newsletter
Home / Actualités / Améliorer la nutrition au Centre du Sahel en renforçant les systèmes alimentaires locaux

Améliorer la nutrition au Centre du Sahel en renforçant les systèmes alimentaires locaux

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN
Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies et l’Union européenne (UE) ont annoncé qu’ils allaient former un partenariat dans le cadre d’un projet d’une durée de 18 mois visant à améliorer la production, l’accessibilité et la consommation d’aliments nutritifs afin de lutter contre la malnutrition chez les femmes et les enfants dans la région africaine du Centre du Sahel qui englobe le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Le projet, auquel l’Union européenne contribue à hauteur de 20 millions d’euros par le biais du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique de l’Union européenne, permettra au PAM de fournir une assistance immédiate afin de lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition, tout en soutenant l’ensemble de la chaîne de valeur des aliments nutritifs.

Les effets combinés des conflits et du changement climatique, exacerbés par le déclin économique dû à la pandémie de COVID-19, ont perturbé la sécurité alimentaire et la nutrition dans la région. Près de 3 millions d’enfants risquent de souffrir de malnutrition aiguë dans les trois pays du Centre du Sahel.

« L’engagement de l’Union européenne dans le Centre du Sahel a toujours été multidimensionnel et continuera de l’être. En plus de tout mettre en œuvre pour soutenir la gouvernance et la sécurité, nous nous engageons à fournir des services essentiels dans les régions les plus reculées » déclare Sandra Kramer, Directrice Afrique, Direction générale des Partenariats internationaux, Commission européenne. Elle ajoute : « cette action menée de front avec le PAM permettra la production locale d’aliments nutritifs, créera des emplois durables et fournira aux populations les plus vulnérables une aide alimentaire dont elles ont cruellement besoin face à cette crise qui sévit actuellement dans la région ».

« Nous voulons nous attaquer à la malnutrition en prenant le mal à la racine et nous assurer également de l’accès des populations à des aliments nutritifs quand elles en ont besoin afin de résister aux chocs actuels et à venir auxquels le Centre du Sahel est en proie » déclare Chris Nikoi, Directeur régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest. « Le PAM et l’UE entendent également contribuer au développement économique en créant des emplois axés sur la production locale.

Ce projet inclura des interventions visant à réduire les pertes après récoltes et à perfectionner la transformation et la commercialisation avec l’aide des petits exploitants agricoles, organisations de femmes ainsi que du secteur privé et du secteur public. Celles-ci s’ajouteront aux transferts d’espèces permettant aux femmes et enfants les plus vulnérables d’acheter des aliments nutritifs au marché.

Le PAM et l’UE sont conscients que des investissements à long terme dans les systèmes alimentaires et des interventions sur les chaînes de valeur locale sont inévitablement nécessaires si l’on veut en finir avec la faim et la nutrition.

Post A Comment

No Comments