SUN Newsletter
Home / Actualités / Atelier de travail multi-acteur de haut niveau sur le plaidoyer et la nutrition au Tadjikistan

Atelier de travail multi-acteur de haut niveau sur le plaidoyer et la nutrition au Tadjikistan

  |   Réseau des pays SUN

Le 28 juin, Khairinisso Yusufi, vice-présidente de la Chambre des représentants (Majlisi Namoyandagon) du Conseil suprême (Majlisi Oli) du Tadjikistan et point focal du Mouvement SUN, et Saida Umarzoda, première sous-ministre de la santé et de la protection sociale de la population, ont coprésidé un atelier multi-acteur de haut niveau sur le plaidoyer dans le domaine de la nutrition. Intitulé « Tadjikistan : la voie vers une nutrition durable », il a été organisé pour les membres du comité sous-parlementaire sur la population et le développement et la communauté des donateurs. Initiative de la vice-présidente de la Chambre des représentants du Parlement tadjik, il a été organisé par le secrétariat national du conseil de coordination multisectorielle pour le Mouvement SUN sous l’égide du ministère de la Santé et de la Protection sociale de la population, par le projet MQSUN+ (Maximiser la qualité du cadre des programmes de renforcement de la nutrition) par la GIZ et par l’UNICEF.

L’atelier de travail a servi de plateforme pour :

1) des discussions sur les moyens d’améliorer l’état nutritionnel de la population et d’atteindre les objectifs de développement nationaux de la République du Tadjikistan en améliorant la nutrition ;

2) la présentation, aux parlementaires et sous-ministres, du soutien actuel fourni par le Mouvement SUN et des réalisations du Tadjikistan en tant qu’état membre ;

3) l’implication de différents secteurs dans l’élaboration du Plan de nutrition multisectorielle (le MSNP) de la République du Tadjikistan ;

4) le renforcement de la coopération entre les agences gouvernementales et les autres parties prenantes visant à améliorer la nutrition.

Lors de son discours inaugural, Saida Umarzoda a insisté sur l’importance d’une bonne nutrition chez les mères et les enfants pour maintenir le capital humain et économique du pays, tout en soulignant l’importance de l’allaitement exclusif des enfants au cours des six premiers mois de vie et la nouvelle stratégie des 1000 premiers jours de vie des enfants comme meilleure fenêtre d’opportunité. Son allocution a reçu le soutien du représentant de l’UNICEF au Tadjikistan, Luciano Calestini, et de celui de l’Organisation mondiale de la Santé, Igor Pokaniyevich.

 


« L’un des principes clés du Mouvement mondial pour le renforcement de la nutrition est d’établir une coopération multisectorielle afin d’améliorer la nutrition, du fait que le ministère de la Santé et de la Protection sociale de la population ne peut, à lui seul, résoudre le problème de la malnutrition dans le pays. C’est sur cette base que nous avons élaboré un cadre commun de résultats et commencé à œuvrer au développement du plan d’action multisectoriel d’amélioration de la nutrition. Une bonne nutrition est un élément essentiel du développement physique et mental des enfants et de la santé génésique des mères, et une malnutrition entraîne un mauvais développement s’accompagnant de pertes économiques pour le pays. Ainsi, le Parlement et les ministères peuvent désormais mener des actions conjointes pour soutenir la bonne mise en œuvre du programme national de nutrition »

déclare Saida Umarzoda, point focal du Mouvement SUN et première sous-ministre de la santé et de la protection sociale de la population.


 

Depuis qu’il a rejoint le Mouvement SUN en septembre 2013, le Tadjikistan a fait des progrès considérables dans le domaine de la nutrition, devenue priorité nationale. Grâce au leadership du coordinateur national du Mouvement SUN, le Tadjikistan a initié le développement du MSNP, avec l’aide technique du MQSUN+ et l’appui continuel de la GIZ et de l’UNICEF. L’atelier de travail fut l’occasion pour des experts de la nutrition, des donateurs, des agences internationales, des parlementaires et des représentants officiels de haut niveau de discuter de l’état actuel de la nutrition au Tadjikistan, de l’importance d’une bonne nutrition pour le développement physique et mental des enfants, des gains économiques potentiels des investissements dans la nutrition et du processus d’élaboration du tout premier plan national multisectoriel de nutrition.

Le forum a permis de défendre la cause prioritaire qu’est la nutrition auprès de représentants politiques du plus haut niveau et d’impliquer des dirigeants et des parlementaires dans la lutte pour l’amélioration de la nutrition. L’une des principales résolutions adoptées suite à cet atelier a été d’établir un réseau parlementaire SUN au Tadjikistan pour garantir que la nutrition reste une priorité nationale et reçoive l’attention politique et les financements publics nécessaires.

Post A Comment

No Comments