SUN Newsletter
Home / Actualités / SUN: A community-based perspective

SUN: A community-based perspective

  |   Blogs
Gossas-Meeting

Photo: SUN/Maria Pizzini

Quatre heure de route en bus, courbatures liées à la fatigue, un soleil de plomb s’élevant sur Kaolack avec à la clé 40° à l’ombre, n’auront pas suffit à entamer la curiosité et l’enthousiasme des participants. Après une petite visite de courtoisie au gouverneur de la région très tôt le mardi matin, l’expédition s’est ébranlée en direction de Gossas, précisément dans la Communauté Rurale de Patar Lia.

Sur place, une belle surprise attend le groupe, un magnifique accueil populaire orchestré par la communauté, souhaitant conformément aux coutumes locales la bienvenue aux visiteurs. Dès la descente du bus, les participants découvrent l’accueil haut en couleurs que leur a réservé la communauté.

Une banderole positionnée à l’entrée de la place principale, les conseillers ruraux, les femmes et les enfants de la Communauté Rurale reçoivent la délégation au moment où deux tentes se font face en attendant que tout ce beau monde vienne s’y protéger du soleil déjà impitoyable à cette heure de la journée. Sons de tam-tam, chants, et sketch ponctués d’applaudissements complètent le décor.

La suite est moins folklorique mais riche en échanges. Ils ont lieu dans la salle de délibération du Conseil Rural où la discussion tourne principalement autour de l’implication des Collectivité Locales dans la mise en œuvre des activités de nutrition. Le président du Conseil rural déroulant fièrement les actions menées sous sa direction par l’agence d’exécution communautaire.

Au bout de deux heures de questions réponses, la délégation prend congés de ses hôtes du moment et se dirige vers Gossas village, où l’attend le site de nutrition communautaire. Là aussi, une tente plantée au cœur de la concession, chaises et nattes à même le sol, papiers padex collés le long de deux murs se faisant face, une balance accrochée à un arbre un peu plus loin, son feuillage abritant les femmes et les enfants qui donnent vie au décor.

Ici, les participants ont l’occasion de découvrir tous les services de nutrition délivrés dans le site par les relais communautaires, aidés en cela par le comité local de pilotage sous la supervision de l’agent communautaire. Les services qui ont fait l’objet de profonds échanges, sont le Suivi Promotion Croissance, la communication pour le changement de comportement, le dépistage et la prise en charge de la malnutrition.

Cette dernière visite de la première journée de terrain se terminera par un repas communautaire copieux, autour de grand bols par terre sur des nattes. Au deuxième jour de visite de terrain, 8h 15, du matin, le bus se faufile dans les rues de Kaolack, avec à son bord les participants de la Route d’Apprentissage, en direction de Palado.

Ce village peuplé majoritairement d’habitants d’ethnie serrère, dispose d’un des plus grands sites de production de sel de la région. Avec un GIE très dynamique, et avec l’aide du Projet d’iodation Universelle du Sel, le village a su faire de l’exploitation du sel une véritable filière économique pour le grand bénéfice de la communauté.

Comme pour l’illustrer, le président du GIE confiera aux participants que grâce aux bénéfices générés par la vente du sel, le village a pu construire une nouvelle salle de classe pour l’école, acheter des fournitures et quelque fois prendre en charge les soins de santé des membres de la communauté. Ici l’exploitation du sel est une tradition séculaire.

Le Projet d’Iodation Universelle du Sel, en plus des partenaires, implique des acteurs clés, tels que les Services du Ministère du Commerce dans sa mission de contrôle et les chambres des Métiers, dont le rôle est d’encadrer les petits producteurs et de les aider à la commercialisation.

Des acteurs avec qui les participants ont pu échanger afin de mieux comprendre la mise en œuvre du Projet d’Iodation Universelle du Sel. Dernière étape de la visite de terrain, la case des tout-petits de Touba Ndonrong où la délégation est accueillie par l’hymne national entonné par les enfants de l’établissement.

Une heure et demie de bonheur en compagnie des enfants qui nous ont régalés avec leurs chants, leurs danses et particulièrement un sketch sur les groupes d’aliments. La case des tout-petits est un maillon essentiel dans le dispositif de la prise en charge de la petite enfance. L’institution intègre le couple mère enfant, ce qui constitue une grande opportunité pour la délivrance d’un paquet de service santé et nutrition efficace.

Eprouvés par la chaleur et la fatigue, mais édifiés sur la mise en œuvre des programmes de nutrition de la CLM, après un agenda déroulé sur les chapeaux de roues, les participants se diront tous satisfaits des visites effectuées. Après une petite pause à l’hôtel, le bus de la Route d’ Apprentissage empruntera le chemin du retour vers Dakar, où se dérouleront pour la suite, des présentations en plénière et des travaux de groupes devant permettre aux différents pays de repartir avec des plans d’action adaptés à leur contexte.

About the author

Ousseynou Diakhate, Senegal
Communications, Cellule de Lutte contre la Malnutrition

Post A Comment

No Comments