SUN Newsletter
Home / Actualités / Corrélations entre migration, agriculture, sécurité alimentaire et développement rural

Corrélations entre migration, agriculture, sécurité alimentaire et développement rural

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole des Nations Unies (FIDA), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont publié un rapport qui analyse les corrélations directes et indirectes entre la migration, l’agriculture, la sécurité alimentaire et le développement rural. Ce rapport met l’accent sur l’influence de l’agriculture et du développement rural pour contrecarrer les facteurs défavorables incitant les populations à migrer.

L’étude, intitulée « The Linkages between Migration, Agriculture, Food Security and Rural Development » (Corrélations entre migration, agriculture, sécurité alimentaire et développement rural), s’intéresse aux différents facteurs qui incitent les populations des régions rurales à migrer, à savoir la pauvreté, la faim, la dégradation de l’environnement et les chocs climatiques, les conflits, les facteurs économiques et les perspectives d’emploi. À titre d’illustration, le rapport expose les corrélations directes qui existent entre la sécurité alimentaire et la migration, en expliquant que la migration des populations résulte souvent de la faim. Il a été constaté que, lorsqu’ils sont préoccupés par leur sécurité alimentaire, les ménages ruraux pauvres décident le plus souvent de laisser un adulte partir pour chercher un emploi afin de réduire le risque de faim et de pauvreté extrême de la famille. De plus, la migration saisonnière contribue à « étaler » les revenus et la consommation de denrées alimentaires.

Le rapport met l’accent sur les défis et les possibilités liés aux migrations, depuis leur effet sur les pays d’origine et de destination jusqu’aux moyens de tirer profit des tendances migratoires. Les envois de fonds des migrants peuvent aider les populations des régions rurales à lutter contre la pauvreté, à améliorer leur sécurité alimentaire et à soutenir les investissements dans les projets économiques locaux.

Selon les estimations de ce rapport, les transferts de fonds soutiennent des millions de familles dans le monde entier. Ce même rapport indique que la migration des régions rurales vers les villes peut avoir des répercussions négatives sur la productivité agricole en raison des pénuries de main d’œuvre qu’elle génère ainsi que des effets plus profonds sur les modèles de travail au sein des ménages, alourdissant ainsi la charge de travail des femmes.

En conclusion, le rapport recommande d’investir dans le développement rural, l’agriculture durable, l’adaptation aux effets du changement climatique et des modes de vie résilients pour contrecarrer les facteurs défavorables qui incitent les populations des régions rurales à migrer.

 Corrélations entre migration, agriculture, sécurité alimentaire et développement ruralEnglish

Post A Comment

No Comments