SUN Newsletter
Home / Actualités / COVID-19 et les PME : soutenir les petites entreprises pour éviter une crise nutritionnelle

COVID-19 et les PME : soutenir les petites entreprises pour éviter une crise nutritionnelle

  |   Réseau du secteur privé SUN

* Publié initialement par Réseau du secteur privé SUN


Aujourd’hui, 2 milliards de personnes souffrent d’une alimentation inadéquate, et on s’attend à ce que l’apparition du COVID-19 ne fasse que multiplier le nombre de personnes souffrant de malnutrition et de la faim dans le monde. Les évaluations préliminaires  suggèrent que la pandémie de COVID-19 pourrait ajouter entre 83 et 132 millions de personnes au nombre total de personnes sous-alimentées dans le monde en 2020. Les petites et moyennes entreprises (PME) sont en première ligne pour lutter contre la malnutrition et, en Afrique, elles fournissent 70 % des aliments qui parviennent aux consommateurs à faibles revenus. Du fait de leur proximité avec les communautés locales les PME sont bien placées pour faire évoluer leurs activités pour répondre aux nouveaux défis et aux demandes des consommateurs, et elles peuvent adapter les modèles de distribution aux besoins, notamment en ce qui concerne la distribution sur le dernier kilomètre. Toutefois, la pandémie met à rude épreuve les activités des PME, les confinements nationaux entraînant une augmentation des coûts de production et de distribution des denrées alimentaires, ce qui se traduira probablement par des chocs sur les prix, du chômage, des faillites et de potentielles pénuries alimentaires.

Enquête sur les besoins des PME

Pour améliorer la consommation d’aliments nutritifs et sûrs dans les marchés émergents, le Réseau du secteur privé SUN mobilise les entreprises pour qu’elles investissent dans des innovations durables en matière de systèmes alimentaires. Coordonné conjointement par l’ Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN)  et le  Programme alimentaire mondial (PAM), le Réseau du secteur privé SUN travaille dans 17 pays SUN  en Afrique, en Asie et en Amérique latine pour favoriser les partenariats et les collaborations entre les entreprises et les acteurs de la nutrition afin de justifier l’investissement dans la nutrition.

Reconnaissant l’impact sans précédent du COVID-19 sur les systèmes alimentaires, en mai 2020, le Réseau du secteur privé SUN  a entrepris une enquête, qui visait à évaluer les impacts du COVID-19, les mesures de contrôle associées concernant les PME, et à identifier les besoins de soutien aux PME dans les 17 pays SUN. Des réponses ont été reçues de 363 entreprises, principalement dans les secteurs de la transformation et de la distribution, ainsi que dans les chaînes de valeur des fruits, des céréales et des légumes. Les principales conclusions indiquent que : 94 % des PME ont été touchées par la pandémie, principalement sous la forme d’une diminution des ventes (82 %), de difficultés d’accès aux intrants (49 %) et de difficultés à payer le personnel (44 %) ; 85 % des répondants prévoyaient de futurs impacts sur leurs chaînes d’approvisionnement, notamment des pénuries d’approvisionnement (61 %) et des perturbations dans le transport et la distribution (49 %) et les PME ont déclaré avoir besoin d’urgence d’un soutien financier (81 %) et technique (64 %) pour faire face aux effets de la pandémie.

« Notre enquête révèle l’ampleur dévastatrice de la pandémie jusqu’ici sur le secteur des PME, en particulier pour les entreprises intervenant dans les chaînes de valeur des fruits, des légumes, des céréales et du poisson. La baisse des ventes, la difficulté d’accès aux intrants et la réduction de la production ont mis en danger les entreprises, les emplois et l’accès à une alimentation saine dans les communautés déjà confrontées au défi de la malnutrition », explique Jonathan Tench, Coordinateur mondial du Réseau du secteur privé SUN.

Les chiffres alarmants de l’enquête mettent aussi en lumière le besoin crucial de soutien aux PME pour maintenir le bon fonctionnement des systèmes alimentaires locaux et pour assurer un approvisionnement adéquat en aliments sûrs et nutritifs, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI). « Le Réseau du secteur privé SUN appelle ses partenaires à l’aider à fournir un accès au financement et à l’assistance technique pour maintenir à flot les PME productrices d’aliments nutritifs – et à les aider à créer des entreprises plus fortes et plus résistantes ayant un impact encore plus important sur la nutrition, afin qu’elles puissent rebondir après cette crise », poursuit M. Tench.

Voir les résultats de l’enquête pour les pays suivants :

Lire l’article complet sur le site Internet du Réseau du secteur privé SUN.

 

Post A Comment

No Comments