SUN Newsletter
Home / Actualités / Des groupes d’entraide entre mères sensibilisent à la nutrition au Kenya

Des groupes d’entraide entre mères sensibilisent à la nutrition au Kenya

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des pays SUN

Margaret Kali est très satisfaite des cours sur la nutrition et des conseils sur l’allaitement qu’elle a reçus dans le cadre de la formation du Groupe d’entraide entre mères Mapenzi organisée à Isiolo, dans un comté au nord de Nairobi, la capitale du Kenya. Mis en place par Action contre la faim, membre de l’alliance de la société civile (ASC) du Kenya soutenue par le Fonds commun du Mouvement SUN, le Groupe d’entraide entre mères agit comme une plateforme de partage des connaissances sur la nutrition et l’état de santé et apporte un soutien social à ses membres. Fidèle à son nom « Mapenzi » (« amour » en swahili), ce groupe réunit les mères et les futures mères dans le but d’améliorer l’état nutritionnel de ses membres et de leurs familles. Mère de deux enfants, Margaret explique comment la formation qu’elle a suivie a contribué à améliorer sa santé et celle de sa famille :

« J’ai appris à préparer des repas nutritifs pour ma famille grâce à des séances de cours culinaires. J’ai appris que les fruits et les légumes sont essentiels et qu’ils doivent être intégrés dans les repas. Je profite en ce moment des légumes cultivés au niveau local, comme les “terere” (feuilles d’amarante) et les “kunde” (feuilles de pois à vache), qui poussent généralement en abondance pendant la saison des pluies, pour nourrir ma famille. Des fruits comme les pastèques, les mangues, les oranges et les bananes sont également cultivés localement et assez bon marché quand c’est la saison. J’en profiterai pour en nourrir ma famille pendant cette période. »

L’ASC – SUN du Kenya a vu le jour en octobre 2013 pour mobiliser la société civile en faveur du renforcement de la nutrition au Kenya. Depuis mai 2019, le Fonds commun du Mouvement SUN fournit une assistance à l’ASC en se concentrant sur l’apport d’un soutien technique et financier. Aujourd’hui, 30 des 47 comtés du Kenya disposent de forums techniques sur la nutrition et six plans d’action chiffrés pour la nutrition sont financés au niveau local.

Alors que le monde se trouve confronté à la pandémie de COVID-19, l’ASC – SUN du Kenya joue un rôle majeur en s’assurant que les réponses du gouvernement sont efficacement coordonnées et ancrées dans la réalité quotidienne des populations. Un élément crucial de cette stratégie de prévention et d’atténuation consiste à améliorer la nutrition des communautés.

Depuis qu’elle a rejoint le groupe, Margaret a bénéficié, ainsi que les autres membres, de neuf séances d’information sur les avantages de l’allaitement maternel exclusif, de l’alimentation complémentaire et des comportements visant à améliorer la santé. Margaret salue le travail du groupe sur la nutrition des mères et raconte :

« Ma fille aînée, Princess, est née à la maison. Je lui ai donné de l’eau quand elle avait une semaine, puis j’ai introduit les aliments solides à deux mois. Mon deuxième enfant, Abraham, est né à l’hôpital. Aujourd’hui, il a cinq mois et je continue à l’allaiter. Je commencerai la diversification à 6 mois, j’ai déjà réfléchi à la manière d’introduire les aliments ». Elle ajoute fièrement « il y a une grande différence dans leur croissance. Princess tombait tout le temps malade en grandissant, tandis qu’Abraham est rarement malade et grandit bien ».

Toujours dans l’esprit de Mapenzi, le groupe inclut également des personnes influentes telles que les belles-mères, les grands-mères et les accoucheuses traditionnelles, qui ont une certaine autorité en matière de nutrition et de santé des femmes enceintes et allaitantes. Le groupe a organisé une formation pour apprendre à ses membres à mesurer correctement le périmètre brachial afin de détecter la malnutrition et la traiter efficacement. Le périmètre brachial de Margaret était de 18 centimètres, indiquant clairement qu’elle était malnutrie. L’évaluation précise de son état nutritionnel et son orientation immédiate par la responsable du groupe vers un établissement de santé ont marqué un tournant positif dans la détérioration de la santé de Margaret.

« Je voudrais remercier le groupe, car il m’a énormément appris sur la meilleure façon de nourrir mes enfants et moi-même. Je suis désormais capable de préparer des repas nutritifs et diversifiés pour ma famille. C’est grâce au soutien que j’ai reçu de la part du Groupe Mapenzi d’entraide entre mères. En tant que membres du groupe, nous sommes prêtes à transmettre ce message à d’autres mères et familles qui n’ont pas encore été atteintes et à créer de nombreux groupes par la suite. »

Margaret espère que le Groupe Mapenzi d’entraide entre mères poursuivra son action de sensibilisation dans les communautés, car ses effets sont déterminants et visibles dans la vie des familles et des enfants d’Isilo, à commencer par sa propre famille.

Qu’est-ce que le Fonds commun du Mouvement SUN ?

Le Fonds commun du Mouvement SUN a été créé en tant que source de financement catalytique pour soutenir les plateformes multi-acteurs dans les pays SUN et accroître l’efficacité et l’impact des efforts nationaux visant à mettre fin à la malnutrition sous toutes ses formes.

Hébergé par le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) et intégré dans les dispositifs plus larges de gestion du Mouvement SUN, le Fonds commun soutient la mise en œuvre de la Stratégie et Feuille de route du Mouvement SUN (2016-2020), en se concentrant particulièrement sur le renforcement de la gouvernance nationale en matière de nutrition, la mise en œuvre conjointe des plans nationaux multisectoriels de nutrition et l’augmentation des capacités des acteurs de la nutrition aux niveaux national et infranational.

Le Kenya bénéficie d’une subvention dans le cadre de son appel lancé au titre du Cycle 2 / Volet 1, qui vise à développer la participation des acteurs non étatiques dans le pays à des plateformes nationales multi-acteurs.

Post A Comment

No Comments