SUN Newsletter
Home / Actualités / Des responsables de l’ONU en appellent à prendre de toute urgence des mesures pour éviter la famine au Soudan du Sud, en Somalie, au Yémen et dans le nord-est du Nigéria

Des responsables de l’ONU en appellent à prendre de toute urgence des mesures pour éviter la famine au Soudan du Sud, en Somalie, au Yémen et dans le nord-est du Nigéria

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

March 2017

Le 10 mars 2017, suite à des visites sur le terrain, le coordinateur des secours d’urgence des Nations Unies, Stephen O’Brien, a fait appel à la communauté internationale pour une vaste action visant à sauver les populations en proie à la famine ou menacées de famine. Dans son discours au Conseil de sécurité des Nations Unies, ce haut fonctionnaire a expliqué que, sans des efforts collectifs internationaux, les gens risquaient de mourir de faim et d’être victimes de maladies et les enfants de souffrir de retards de croissance, des avenirs seraient perdus, des populations entières devraient se déplacer et les acquis du développements seraient remis en question.

Cet appel à l’action a fait suite à une conférence de presse le 22 février où le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a ajouté sa voix à celle d’autres responsables des Nations Unies pour tirer la sonnette d’alarme au nom de 20 millions de personnes au Soudan du Sud, en Somalie, au Yémen et dans le nord-est du Nigéria qui sont en proie à des niveaux d’insécurité alimentaire catastrophiques. Exhortant les pays membres à augmenter leur contribution financière, Stephen O’Brien a précisé qu’il faudrait 4,4 milliards de dollars d’ici juillet pour éviter une catastrophe.


L’importance de l’appel du Secrétaire général ne peut être surestimée. Il fallait tirer la sonnette d’alarme au plus tôt, sans attendre de voir des photos d’enfants squelettiques […] pour obtenir une réaction et des fonds. »

Stephen O’Brien, coordinateur des secours d’urgence des Nations Unies


Stephen O’Brien a une nouvelle fois insisté sur le fait que les partenaires humanitaires et les partenaires du développement devaient coopérer pour résoudre ces crises. « Nous voulons aider les gens à survivre, a-t-il déclaré, mais nous voulons aussi les aider à élaborer des solutions plus durables pour qu’ils deviennent moins vulnérables. »

In Yemen,  the IPC Technical Working Group (IPC TWG) undertook an IPC analysis in late February 2017. 69 analysts from multiple agencies representing different governmental and non-governmental organizations, including UN agencies, resource partners, and NGO partners participated in the process.  The real time IPC Quality Review was led by the IPC Global Support Unit (GSU) and highlights that 17 million people are in need of urgent assistance – 20% increase compared to the results of the last IPC Analysis.

Au Yémen, le Groupe de travail technique du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC TWG) a entrepris une analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire à la fin de février 2017. 69 analystes provenant de plusieurs organismes représentant différentes organisations gouvernementales et non gouvernementales, y compris les agences des Nations Unies, les partenaires des ressources et les ONG partenaires, ont participé au processus. L’examen de la qualité du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire en temps réel a été dirigé par l’Unité de soutien mondial du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (GSU) et souligne que 17 millions de personnes ont besoin d’une assistance d’urgence, soit une augmentation de 20% par rapport aux résultats de la dernière analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire. Voir l’ALERTE IPC, NUMÉRO 7, 15 MARS 2017 (anglais) et l’analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire – Résumé des résultats

Voir l’ALERTE IPC, NUMÉRO 7, 15 MARS 2017  (Englishet l’analyse IPC – Résumé des résultats (English | Arabic)

À télécharger

  • Résumé en deux pages par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) Anglais | Arabe‎‎
  • Nigéria : Plan d’intervention humanitaire 2017 Anglais Résumé Anglais
  • Yémen : Plan d’intervention humanitaire 2017 Anglais État de financement 07/03/17
  • Soudan du Sud : Plan d’intervention humanitaire 2017 Anglais Présence opérationnelle Janvier 2017
  • Somalie : Plan d’intervention humanitaire 2017 Anglais Cartographie des activités nutritionnelles et des besoins en développement des capacités de la présence opérationnelle en Somalie Février 2017

 

Pour en savoir plus

 

Où adresser vos dons (basé sur un bilan réalisé par Global Development et The Guardian)

Main causes 2017

 

Post A Comment

No Comments