SUN Newsletter
Home / Actualités / Enseignements tirés du webinaire des Jeunes leaders pour la nutrition (YL4N) organisé pour la Journée mondiale de l'alimentation

Enseignements tirés du webinaire des Jeunes leaders pour la nutrition (YL4N) organisé pour la Journée mondiale de l’alimentation

  |   Réseau de la société civile SUN

* Publié initialement par Réseau de la société civile SUN


La dernière Journée mondiale de l’alimentation a également été marquée par le premier webinaire organisé par les jeunes du réseau des Jeunes leaders pour la nutrition du Mouvement SUN.

L’événement a été organisé dans le même esprit que celui qui anime le programme des jeunes leaders pour la nutrition : pour les jeunes, par les jeunes. Avant l’événement, un groupe de travail composé de trois jeunes leaders avait dû jongler entre les décisions relatives aux formats de l’événement, la logistique Zoom, les invitations des conférenciers et la conception des affiches, en plus de leur propre travail, de leurs études et de leurs campagnes sur la nutrition. Le résultat a été un événement spectaculaire qui témoigne de leur travail acharné.

Nous avons beaucoup appris du premier webinaire des jeunes leaders, et pas seulement que Gerda Verburg sait traire une vache ! Voici quelques exemples :

1. Le Covid-19 ne va pas arrêter nos jeunes leaders !

Bien qu’elle ait déclaré qu’il était à la fois réconfortant et déchirant de parler à tout le monde à travers un écran plutôt que face à face, Bormey Chhun, Jeune leader au Cambodge et modératrice de l’événement, a tenu ces propos encourageants : « Il est temps que nous, héroïnes et héros de la lutte pour la nutrition, ayons plus d’impact que le Covid-19 en nous réunissant pour reconstruire en mieux. »

2. L’égalité entre les sexes commence à la maison

N’ayant pas peur d’aborder les grandes questions, Maxwell Mumba, Jeune leader zambien, a entamé sa conversation sur le genre avec Gerda Verburg, Coordinatrice du mouvement SUN, en lui demandant comment elle voyait les questions de genre dans le monde de la nutrition. Gerda a affirmé que « cela doit commencer à la maison » et que nous devons nous assurer que « les femmes et les filles ne sont pas traitées comme des êtres humains de seconde classe ». Dans de nombreuses régions du monde, les femmes et les filles jouent le plus grand rôle dans les choix nutritionnels à la maison, du choix et de l’achat des produits à leur cuisson. La remise en question des normes et des rôles des hommes et des femmes à la maison et dès le plus jeune âge peut avoir un effet positif sur la nutrition d’une famille.

3.  Nous avons besoin que les hommes soient aussi des champions de l’égalité des sexes

Maxwell Mumba estime que les femmes et les jeunes filles doivent avoir leur mot à dire sur les décisions. Il s’est engagé à défendre les femmes et les filles par son travail en tant que Jeune leader pour la nutrition et dans sa communauté. Il a cité le  nouveau réseau de jeunes  qu’il a aidé à mettre en place en Zambie, qui est axé sur la recherche de solutions durables pour atteindre les ODD, comme un excellent exemple de travail mené par des jeunes pour autonomiser les femmes.

41 personne sur 6 dans le monde est un adolescent

Jane Napais, Jeune leader du Kenya, a commencé sa discussion avec Joel Spicer en nous rappelant que les adolescents représentent une part énorme de la population mondiale ! Joel Spicer, président et directeur général de Nutrition International, a indiqué qu’avec une population de jeunes aussi importante, la nutrition des adolescents est la clé pour briser le cycle de la malnutrition – mais représente aussi « une énorme occasion manquée jusqu’ici de créer un monde meilleur ». Jane Napais a poursuivi en expliquant combien il peut être difficile d’atteindre les adolescents, en particulier pendant la pandémie, dans la mesure où les enfants ne sont pas tous scolarisés – mais elle a souligné combien il est important de veiller à ce que cette tranche d’âge soit consultée dans les décisions, car ce sont eux les experts pour ce qui est de leurs besoins.

5. Joel Spicer souhaite que les gens écoutent ce que les Jeunes leaders pour la nutrition (YL4N) ont à dire sur l’anémie

Sur le thème de l’anémie, qui peut toucher gravement les adolescents, Joel s’est engagé à mettre en relation les Jeunes leaders pour la nutrition avec des personnes de haut niveau dans le monde entier et à donner aux deux parties l’occasion d’échanger sur le sujet. Lorsqu’il a été interrogé par le chef du secrétariat du Réseau de la société civile SUN sur ce qu’il s’engagerait à faire à ce sujet, Joel Spicer a déclaré qu’il pouvait « s’engager à utiliser nos réseaux, nos connexions et notre conseil d’administration, pour créer des conversations ciblées entre les personnes qui sont en position de pouvoir […] et les Jeunes leaders pour la nutrition ». C’est quelque chose qui nous motive beaucoup !

6Quand il s’agit de plaidoyer, chaque voix compte  

Jade Delgado, notre Jeune leader aux Philippines, nous a dit qu’« il est important d’avoir une représentation aussi large que possible des jeunes dans les différentes organisations et dans nos organes de décision ». Afin d’améliorer la nutrition des adolescents, il est vraiment important d’inclure les jeunes, non seulement dans le processus de décision, mais aussi pour assurer la formation de leur propre génération. Inger Ashing, PDG de Save the Children International, a déclaré qu’elle tenait à s’assurer que ses équipes travaillent  avec  les jeunes et que les jeunes fassent partie de la solution, car, selon elle, « chaque voix compte ».

7. Nous avons besoin de plus de voix de jeunes dans les décisions

En tant que représentante de la société civile au sein du Groupe principal du Mouvement SUN, Inger Ashing s’est également engagée à faire en sorte que les jeunes soient invités à donner leur opinion et que les décisions du Mouvement SUN tiennent compte de leurs points de vue. « Les jeunes ont beaucoup à apporter à la discussion, et les solutions seront bien meilleures si nous les abordons collectivement. »

8. La nutrition est le fondement de la vie – et 2021 sera pour nous une année riche en opportunités de diffuser ce message !

Dans son discours de clôture, Webster Makombe, Jeune leader pour la nutrition au Zimbabwe, a fait remarquer que le Programme alimentaire mondial a récemment reçu le prix Nobel de la paix, ce qui a mis le programme de nutrition au cœur des préoccupations de tous et nous a rappelé son importance. Il a fait remarquer que l’année prochaine nous offrira de nombreuses occasions de diffuser ce message – du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires au Sommet de la nutrition pour la croissance et bien d’autres encore. Nous devons profiter au maximum de cette occasion !

Trop de points et de discussions intéressants ont été abordés pour pouvoir les rapporter tous ici, mais nous vous invitons à  regarder la vidéo complète du webinaire  pour les découvrir dans leur totalité.

D’après les commentaires positifs que nous avons reçus jusqu’à présent sur le webinaire, il est clair qu’il y a une forte demande en faveur de davantage d’événements dirigés par des jeunes comme celui-ci. Alors restez en contact pour ne pas manquer le prochain webinaire des Jeunes leaders pour la nutrition (YL4N) !

 

Post A Comment

No Comments