SUN Newsletter
Home / Actualités / Estimations communes sur la malnutrition infantile - édition 2020 : niveaux et tendances

Estimations communes sur la malnutrition infantile – édition 2020 : niveaux et tendances

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

L’équipe inter-agences de l’UNICEF, de l’OMS et de la Banque mondiale met à jour chaque année les estimations mondiales et régionales communes de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans. Ces estimations de la prévalence et du nombre d’enfants touchés par le retard de croissance, le surpoids, l’émaciation et l’émaciation grave sont établies pour la population mondiale ainsi que pour les groupements de régions et de sous-régions des Nations unies (ONU), les régions des objectifs de développement durable (ODD), de l’UNICEF, de l’OMS et de la Banque mondiale, ainsi que les classifications des groupes de revenus des pays de la Banque mondiale. Le rapport sur les principales conclusions de l’édition 2020 présente des estimations pour la période 2000-2019.

En 2019, 144 millions d’enfants souffraient d’un retard de croissance, 47 millions souffraient d’émaciation et 38 millions d’enfants étaient en surpoids. Les progrès mondiaux en matière de retard de croissance ont été réguliers, mais pas assez rapides pour atteindre les objectifs fixés. L’Afrique est la seule région où le nombre d’enfants souffrant d’un retard de croissance a augmenté. Dans le même temps, aucune amélioration significative n’a été enregistrée dans le nombre d’enfants souffrant d’émaciation et de surcharge pondérale dans le monde.  Ces estimations suggèrent que nous sommes encore loin de vivre dans un monde libéré de la malnutrition et que les efforts actuels doivent être intensifiés si l’on veut atteindre les objectifs nutritionnels de l’AMS et des ODD.

Les enfants touchés par toutes les formes de malnutrition

Le retard de croissance est le résultat dévastateur d’une mauvaise nutrition pendant la gestation et la petite enfance. Les enfants souffrant d’un retard de croissance peuvent ne jamais atteindre leur taille maximale et leur cerveau peut ne jamais développer son plein potentiel cognitif. Dans le monde, 144 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance. Ces enfants commencent leur vie en étant nettement désavantagés : ils sont confrontés à des difficultés d’apprentissage à l’école, gagnent des revenus inférieurs à l’âge adulte et se heurtent à des obstacles pour participer à la vie de leur communauté.

L’émaciation chez les enfants est le résultat d’un mauvais apport en nutriments et/ou de maladies qui mettent leur vie en danger. Les enfants souffrant d’émaciation ont une immunité affaiblie, sont susceptibles de présenter des retards de développement à long terme et sont confrontés à un risque accru de décès, en particulier dans les cas d’émaciation grave. Ces enfants ont besoin d’une alimentation, d’un traitement et de soins urgents pour survivre. En 2019, 47,0 millions d’enfants de moins de 5 ans souffraient d’émaciation, dont 14,3 millions d’émaciation grave.

Ces chiffres font aussi apparaître le nouveau visage de la malnutrition : le surpoids et l’obésité chez les enfants. Il y a maintenant 38,3 millions d’enfants en surpoids dans le monde, soit une augmentation de 8 millions depuis 2000. L’émergence de la surcharge pondérale et de l’obésité a été entraînée, au moins en partie, par le marketing de l’industrie et un plus large accès aux aliments transformés, ainsi que par des niveaux d’activité physique plus faibles.

En savoir plus

Accéder à la publication
Accéder au tableau de bord
Accéder aux données

 

Post A Comment

No Comments