SUN Newsletter
Home / Actualités / Évaluation du coût d'un régime alimentaire nutritif pour les programmes de nutrition au Kirghizistan

Évaluation du coût d’un régime alimentaire nutritif pour les programmes de nutrition au Kirghizistan

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

© WFP

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a présenté, au Kirghizistan, les résultats d’une évaluation de grande ampleur intitulée « Combler les lacunes nutritionnelles » et se fondant sur des estimations du coût des régimes alimentaires. Le vice-premier ministre des Affaires sociales de la République kirghize Altynay Omurbekova, des représentants des ministères de la Santé, de l’Éducation, de l’Agriculture et du Développement social, du Comité de statistique national, de la société civile et d’organisations internationales, ont participé au séminaire afin d’examiner les conclusions de l’étude.

Un outil de modélisation mathématique (programmation linéaire) permettant de calculer le coût minimal d’un régime alimentaire énergétique (seulement 2 100 kcal) et nutritif (protéines, énergie et 13 micronutriments) à base d’aliments produits localement a été utilisé pour réaliser l’analyse.

Menée dans chaque région du pays afin d’analyser le coût d’un régime alimentaire qui répond à toutes les exigences nutritionnelles, cette étude a également évalué la proportion de la population ayant accès à une nutrition adéquate. De plus, l’outil a permis d’examiner les obstacles à la consommation des nutriments essentiels et d’élaborer des modèles de mesures visant à améliorer l’accès à un régime alimentaire nutritif.

« Le gouvernement du Kirghizistan accorde la priorité à l’éradication de toutes les formes de malnutrition induisant une régression socio-économique, nous avons donc adopté le Programme de sécurité alimentaire et de nutrition » a déclaré Altynay Omurbekova, vice-premier ministre des Affaires sociales de la République kirghize, durant la présentation des résultats de l’étude. « Nous reconnaissons l’importance d’une analyse factuelle et soignée des problèmes nutritionnels pour que nous puissions réagir rapidement, et nous tenons à remercier nos partenaires d’avoir pris l’initiative de calculer le coût d’une nutrition adéquate » a-t-il ajouté.

L’analyse a révélé que presque la totalité des foyers du pays avait les moyens de s’offrir un régime alimentaire riche en énergie de 2 100 kcal par personne et par jour. Toutefois, un régime alimentaire à part entière fournissant un apport énergétique et protéique complet et répondant aux 13 besoins nutritifs coûterait près de 4,5 fois plus cher à une famille de 5 personnes et ne serait accessible qu’à trois foyers sur cinq à l’échelle nationale.

Les experts ont également découvert que les troubles de l’alimentation, bien que directement liés aux revenus des ménages et à la disponibilité des aliments, ne pouvaient être éliminés qu’au moyen d’une hausse des revenus et d’une amélioration de l’accès à des aliments nutritifs ainsi que de leur disponibilité dans le cadre du régime alimentaire familial. Il faut, pour résoudre ces problèmes, prendre des mesures exhaustives dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’agriculture et de la protection sociale, et mettre en place des programmes ayant trait au développement de bonnes habitudes alimentaires. Il est par exemple nécessaire d’enrichir les produits alimentaires (farine et sel), de mettre en œuvre des programmes de distribution de compléments de micronutriments (fer et acide folique) destinés aux groupes vulnérables et des programmes de nutrition en milieu scolaire, et de renforcer les mesures de protection sociale (avantages et contrats sociaux). En combinant ces actions, il est possible d’accroître de manière significative le nombre de familles ayant accès à un régime alimentaire nutritif, à savoir 95 % d’entre elles.

« Ce n’est qu’au moyen d’efforts communs et de programmes multisectoriels que nous pourrons résoudre les problèmes de malnutrition » a déclaré Andrea Bagnoli, responsable du PAM au Kirghizistan. « Des mesures exhaustives élimineront le triple fardeau de la malnutrition, contribueront au développement du capital humain du pays et permettront aux familles vulnérables de réaliser leur plein potentiel. »

Post A Comment

No Comments