SUN Newsletter
Home / Actualités / Faire de la nutrition chez les adolescents une priorité en Tanzanie avec le soutien de Nutrition International

Faire de la nutrition chez les adolescents une priorité en Tanzanie avec le soutien de Nutrition International

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des pays SUN

© Photo : Nutrition International

Les adolescents tanzaniens représentent près de 20 % de la population. Il est donc essentiel d’exploiter pleinement leur potentiel pour assurer le développement social et économique du pays. Cependant, ils sont confrontés à de nombreux défis, notamment des taux élevés de mariage des enfants, de grossesses précoces et de malnutrition.

Face à ces défis, le ministère de la Santé, du Développement communautaire, du Genre, des Personnes âgées et des Enfants a organisé la première Conférence sur le plan d’action national accéléré et le programme d’investissement pour la santé et le bien-être des adolescents à Dodoma du 8 au 10 septembre 2018. La conférence a réuni des représentants des adolescents des 31 régions de Tanzanie. Elle visait à aborder les six grands problèmes auxquels sont confrontés les adolescents du pays : le mariage et la grossesse chez les adolescentes, la malnutrition, les taux d’abandon scolaire, la violence sexuelle, physique et physiologique, le VIH et le sida et l’absence d’opportunités de travail intéressantes.

Dans le cadre de la conférence, Nutrition International a organisé une session sur la nutrition chez les adolescents en utilisant la campagne With Good Nutrition She’ll Grow Into It (« Avec une bonne alimentation, l’uniforme lui ira si bien ») pour animer le programme. Laureta Lucas, expert technique de Nutrition International, a présenté un exposé sur les raisons pour lesquelles la santé et une bonne nutrition jouent un rôle clé pour les adolescents et sur la manière dont une alimentation saine peut les aider dans leur vie quotidienne. La parole a ensuite été donnée aux 31 adolescents, filles et garçons, à qui on a offert la possibilité de parler de leurs rêves d’avenir et des difficultés qu’ils rencontrent pour atteindre leurs objectifs.

Cette conférence a offert aux jeunes du pays la possibilité d’échanger sur leurs objectifs mais également d’élaborer des actions concrètes que les dirigeants peuvent entreprendre pour éliminer les obstacles dans le pays. Elle a permis d’aboutir à une déclaration approuvée par l’ensemble des 31 adolescents présents et a proposé des solutions pratiques pour améliorer les conditions de vie de la population jeune et en pleine croissance du pays. Parmi leurs recommandations figurent l’amélioration des services de santé et de nutrition dans les écoles, une meilleure intégration dans les services de santé de la nutrition chez les adolescents et l’utilisation des technologies les plus récentes pour atteindre les adolescents avec des communications sur le changement de comportement.

Cette déclaration a été présentée au Premier ministre, l’Honorable Kassim Majaliwa, à l’occasion du 5e Examen multisectoriel conjoint sur la nutrition en Tanzanie (Joint Multisectoral Nutrition Review – JMNR), qui s’est tenu à Dodoma immédiatement après la conférence destinée aux adolescents.

La réunion de deux jours consacrée au JMNR a rassemblé des ministres, des députés, des réseaux du Mouvement SUN et des partenaires du secteur de la nutrition sur le thème « Vers une économie industrialisée : une bonne nutrition est fondamentale pour soutenir le développement du capital économique et humain ». Parmi les principaux sujets figurait l’importance de donner la priorité à la nutrition, mais aussi la promotion de la fortification des aliments, la nutrition des adolescents et la nécessité d’impliquer les hommes dans les interventions sur la nutrition, ainsi que les progrès dans la réduction du retard de croissance.

La Tanzanie a enregistré un certain succès dans la lutte contre la malnutrition, en parvenant à réduire les taux de retard de croissance de 42 % en 2010 à 34 % en 2015. Malgré ces progrès, les dirigeants ont exhorté toutes les parties prenantes à rester concentrées sur la réduction du retard de croissance pour les quelque 2,7 millions d’enfants actuellement touchés.

En septembre 2017, le gouvernement tanzanien a lancé le Plan d’action national multisectoriel pour la nutrition. Ce plan d’action quinquennal, qui s’appuie sur les succès passés et vise à combler les lacunes actuelles dans la lutte contre la malnutrition dans le pays, a été élaboré avec le soutien du Projet d’assistance technique à la nutrition de Nutrition International, financé par le DFID, et en étroite collaboration avec ses partenaires, parmi lesquels l’UNICEF et le Centre tanzanien pour l’alimentation et la nutrition.

 


* Initialement publié par Nutrition International 

Post A Comment

No Comments