SUN Newsletter
Home / Actualités / Faire de la nutrition une priorité politique et financière au Mali

Faire de la nutrition une priorité politique et financière au Mali

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

Le deuxième Forum national sur la nutrition a été inauguré à Bamako, sous la plus haute autorité de la république et en présence de Gerda Verburg, Sous-secrétaire générale des Nations-Unies et Coordinatrice du Mouvement pour le renforcement de la nutrition (Mouvement SUN).

Le Forum, qui s’est tenu du 23 au 25 juillet, fut l’occasion de rassembler des décideurs politiques, des partenaires techniques et financiers, des chercheurs, des cadres techniques, des acteurs régionaux et locaux, des entreprises de l’agroalimentaire, des associations de consommateurs et des organisations internationales et la société civile. Le thème du forum, « Faire de la nutrition une priorité politique et financière », renforce la nécessité d’investir davantage dans l’alimentation et la santé des populations, en faisant de la nutrition une priorité nationale pour le développement socio-économique du Mali.

En effet, malgré la promesse du Mali à tenir les engagements nationaux et internationaux en matière de nutrition, la situation nutritionnelle du pays reste précaire en raison d’un manque de financement des pouvoirs publics et de coordination multisectorielle qu’il faut absolument renforcer. Un enfant malien sur quatre souffre de malnutrition chronique tandis qu’un sur dix souffre de malnutrition aiguë.

Au-delà des problèmes de santé dont souffrent les enfants touchés par la malnutrition, une telle situation pèse gravement sur l’économie du pays puisque chaque année, la malnutrition chronique coûte la somme de 265,5 milliards de francs CFA, soit 4,06 % du PIB total.

« Faire de l’amélioration de la nutrition et de la sécurité alimentaire une priorité politique et financière est le meilleur investissement qu’un pays peut faire » déclare madame Verburg qui ajoute : « une augmentation des investissements publics dans la nutrition se traduit par un renforcement des capacités d’apprentissage des enfants et des adolescents et par un accroissement de la productivité au travail et des revenus de ces adultes en devenir. Cela est également un moyen d’échapper à la pauvreté. »

Le 1er Forum national sur la nutrition qui s’est tenu en 2010 a permis l’élaboration d’un Plan national de nutrition (le document de politique nationale de nutrition) et la création d’organismes de coordination multisectorielle. Plus récemment, la nutrition est devenue un aspect clé du prochain Cadre Stratégique pour la relance économique et le développement (CREDD) et des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi ont été inclus dans la liste des médicaments de base, confirmant ainsi l’importance croissante que le gouvernement du Mali accorde au secteur des soins et à la nutrition.

En 2019, d’importants efforts politiques et financiers sont nécessaires pour inverser les tendances et ce deuxième Forum national sera l’occasion de faire des engagements fermes. L’on s’attend à ce que des sommes publiques conséquentes soient investies pour financer des interventions nutritionnelles efficaces et à une coordination au plus haut niveau de l’État pour encourager les synergies entre tous les secteurs. Cela donnera les moyens au gouvernement d’exiger des parties prenantes qu’elles s’alignent sur leurs initiatives.

Les organismes des Nations Unies et le Mouvement SUN ont réitéré leur promesse de s’engager avec le gouvernement, d’autres partenaires financiers et techniques, des femmes, des hommes et des enfants, afin d’accélérer les mesures en faveur de la nutrition et de la réalisation de l’Objectif de développement durable 2 « Faim Zéro ».

 

Post A Comment

No Comments