SUN Newsletter
Home / Actualités / La Guinée-Bissau et le FIDA investissent dans l'agriculture pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle

La Guinée-Bissau et le FIDA investissent dans l’agriculture pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

IFAD LogoLe 10 juin 2015, la République de Guinée-Bissau a signé avec le Fonds international de développement agricole des Nations Unies (FIDA), un accord de prêt de 4,7 millions de dollars US et un accord de subvention de 4,7 millions de dollars US pour financer le Projet de développement économique des régions du Sud (PADES).

Le PADES vise à stimuler la production agricole, à assurer la sécurité alimentaire et à offrir des possibilités de diversification des revenus dans les régions de Tombali, Quinara et Bolama-Bijagos en Guinée-Bissau. Il aidera les petits exploitants agricoles, en particulier les cultivateurs de riz et de légumes, et les éleveurs à augmenter la production en leur fournissant un meilleur accès aux marchés, des pratiques de gestion de l’eau et des services de vulgarisation améliorés.

La convention de financement a été signée à Rome par João Pereira Anibal, ministre de l’Agriculture et du Développement rural de la République de Guinée-Bissau, et par Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

« Le PADES stimulera la production végétale et animale pour soutenir le pays, qui est le deuxième plus grand importateur net de produits alimentaires par habitant dans la zone du Franc CFA après le Sénégal, en vue d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, » a déclaré Aïssa Touré, Responsable des programmes de pays au FIDA pour la Guinée-Bissau.

Le projet sera mis en œuvre par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural de la Guinée-Bissau et est destiné à plus de 31 000 bénéficiaires, parmi lesquels 40 pour cent seront des femmes et 42 pour cent des jeunes.

En savoir plus sur l’investissement au IFAD

Post A Comment

No Comments