SUN Newsletter
Home / Actualités / Intégration de la nutrition dans les Plans communaux de développement du Burkina Faso

Intégration de la nutrition dans les Plans communaux de développement du Burkina Faso

  |   Réseau des pays SUN

 

Le 22 mars 2017,  la direction de la nutrition du Ministère de la Santé, avec l’appui de l’initiative REACH du Réseau des Nations Unies pour SUN, a organisé un atelier de réflexion sur l’intégration de la nutrition dans ces plans communaux de développement.

Cet atelier national a réuni tous les acteurs engagés dans la nutrition (gouvernement, société civile, Nations Unies, donateurs, secteur privé, universités), ainsi que le représentant du réseau des parlementaires et les membres de l’association des maires du Burkina Faso (AMBF).

La réflexion a porté sur comment renforcer les capacités au niveau des 373 communes pour une meilleure prise en compte de la nutrition dans les plans communaux de développement, une meilleure coordination et un suivi de la mise en œuvre des interventions nutritionnelles. L’atelier a débouché sur des recommandations telles que le besoin d’intensifier l’information, la sensibilisation des élus locaux, de mettre à la disposition des communes un fascicule méthodologique de référence en matière de nutrition, d’identifier et impliquer les partenaires locaux dans le processus de planification, d’organiser des formations au cas par cas en fonction des besoins des communes, de mobiliser des ressources propres dans les collectivités.

Cet atelier s’inscrit dans le processus national de planification multisectorielle en nutrition mis en place par le Gouvernement. En effet, conscient de la nécessité de renforcer la nutrition afin de s’inscrire dans une dynamique pérenne de l’amélioration du statut nutritionnel des Burkinabés, le Gouvernement ambitionne d’opérationnaliser la planification multisectorielle en nutrition au niveau décentralisé. L’objectif étant d’élargir la couverture et améliorer la qualité des services de nutrition. Pour cela, il faut une implication plus prononcée des élus locaux sur les questions de nutrition afin d’en tenir compte lors de la révision prochaine des Plans communaux de développement.

Le Gouvernement réaffirme sa conviction que la nutrition est un phénomène complexe qui met en jeu un grand nombre de déterminismes, et que la planification multisectorielle est un outil indispensable pour permettre aux différents secteurs de mieux accommoder leurs plans pour un objectif commun.

Post A Comment

No Comments