SUN Newsletter
Home / Actualités / Journée mondiale de l'alimentation : Célébrer le lien entre la nutrition et l'eau, l'assainissement et l'hygiène

Journée mondiale de l’alimentation : Célébrer le lien entre la nutrition et l’eau, l’assainissement et l’hygiène

  |   Blogs

Par Gerda Verburg, Secrétaire générale adjointe et Coordinatrice du Mouvement SUN, et Catarina Albuquerque, première Rapporteure spéciale des Nations Unies sur le droit à l’eau potable et à l’assainissement et Directrice générale du partenariat SWA

 

Il est peut-être déplaisant de parler du lien qui existe entre la cuisine et les toilettes, mais c’est en réalité une question de vie ou de mort. C’est pourquoi, en cette  Journée mondiale de l’alimentation , nous mettons un accent particulier sur le lien entre la nutrition et l’eau, l’assainissement et l’hygiène. En effet, l’accès à une eau potable et à un assainissement adéquat est essentiel pour permettre aux personnes d’absorber les nutriments. L’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène reste insuffisant dans presque tous les pays SUN et continue de faire obstacle à l’élimination de la malnutrition d’ici 2030.

En effet, il est essentiel de garantir l’accès à une eau potable et à un assainissement adéquat pour permettre aux personnes d’absorber les nutriments. Cela est particulièrement critique au cours des  1 000 premiers jours de vie d’un enfant  – de la conception à l’âge de 2 ans – quand il est le plus vulnérable aux effets néfastes de la dénutrition, pouvant entraîner des dommages irréversibles pour sa santé et ses compétences d’apprentissage. Au niveau mondial, environ la moitié du fardeau de la dénutrition chez les enfants est due à un assainissement et une hygiène inadéquats. Une rupture du lien entre nutrition et hygiène peut déjà nuire au développement d’un enfant lorsqu’il est encore dans l’utérus. Si la mère n’absorbe pas correctement les nutriments pendant la grossesse, cela peut entraîner une naissance prématurée, ce qui augmente la probabilité d’un retard de croissance futur. Un accès insuffisant à l’eau potable peut également se traduire par le fait que les mères ont moins de temps pour allaiter exclusivement au sein pendant les six premiers mois de vie et continuer à allaiter par la suite jusqu’à l’âge de 2 ans, ce qui constitue un moyen éprouvé d’améliorer la nutrition du jeune enfant. Les Nations Unies estiment qu’au niveau mondial, les femmes et les filles  consacrent 200 millions d’heures , à la corvée d’eau quotidienne.

Ce n’est pas un hasard si les personnes souffrant d’insécurité alimentaire et nutritionnelle sont souvent les mêmes que celles qui n’ont pas accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène – ce sont les « laissés pour compte ». Pour les atteindre et assurer le respect durable de ces droits fondamentaux, il ne suffit pas de construire des toilettes ou de produire des aliments hautement nutritifs. Cela tient aux choses invisibles qui réduisent les inégalités et la discrimination dans le monde. Il s’agit ici de leadership politique, de bonne gouvernance, de planification et de budgétisation, de transparence, de responsabilité, de participation et de collaboration entre tous les acteurs impliqués dans la chaîne de valeur.

C’est pour atteindre cet objectif que le Mouvement pour le renforcement de la nutrition (SUN) et le partenariat SWA (Assainissement et eau pour tous) ont été créés. Nos missions : sous la direction des gouvernements et avec le soutien d’autres partenaires (société civile, secteur privé, agences des Nations Unies, universités), encourager la collaboration pour un monde libéré de la malnutrition sous toutes ses formes et où chacun a accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, en tout temps et tout lieu. Les deux partenariats multi-acteurs ont rapidement reconnu l’interdépendance de leurs travaux. Les Objectifs de développement durable (ODD) ont suscité de nombreux débats sur la manière de parvenir à une meilleure intégration intersectorielle afin d’optimiser l’impact, d’accroître la rentabilité et d’améliorer la durabilité. De nouveaux partenariats et des innovations pour le développement sont nécessaires de toute urgence pour réaliser ce programme ambitieux. Au-delà de la rhétorique sur la nécessité d’une plus grande intégration et d’une meilleure compréhension, il est difficile de savoir à quoi cela doit ressembler dans la pratique. SUN et les partenaires du SWA ont donc uni leurs efforts pour combiner leurs deux domaines d’action. La priorité est de s’assurer que, dans leurs pays partenaires, les programmes d’eau, d’assainissement et d’hygiène reconnaissent leurs effets potentiels sur la nutrition, et que les initiatives en matière de nutrition incluent des composantes sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène. De nombreux pays, tels que le  Cambodge, l’Éthiopie, Madagascar, le Népal  et d’autres, ont déjà progressé dans la mise en œuvre d’approches multisectorielles visant à associer nutrition et eau, assainissement et hygiène.

Alors que nous célébrons la Journée mondiale de l’alimentation en 2019, nous avons hâte de trouver de nouvelles occasions de renforcer la volonté politique autour de l’intégration de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène et de la nutrition et d’amener les gouvernements et leurs partenaires à présenter et à mettre en œuvre des engagements concrets. Le  Sommet de la nutrition pour la croissance, qui sera organisé par le gouvernement japonais à Tokyo en 2020, fournira une excellente plate-forme aux pays SUN et aux autres pays pour prendre des engagements ambitieux dans la lutte contre la malnutrition en utilisant une approche multisectorielle et intégrative. Le  Mécanisme de responsabilité mutuelle  du partenariat SWA a déjà amené 50 gouvernements et leurs partenaires à formuler 159 engagements, qui feront l’objet de rapports jusqu’en 2020. En avril 2020, le partenariat SWA organisera une  réunion des ministres des Finances  afin de présenter les arguments en faveur de l’investissement dans une approche multisectorielle en vue de la réalisation de l’Objectif de développement durable 6. Dans quelques semaines, le  Rassemblement mondial SUN  constituera un tremplin pour renforcer l’action collaborative.

Le succès de notre « partenariat de partenariats » – et la réalisation des ODD – dépendra de la mesure dans laquelle nous nous engageons dans ce programme de collaboration.

Blog initialement publié sur le site web du partenariat Assainissement et eau pour tous (SWA), à voir ici.

Post A Comment

No Comments