SUN Newsletter
Home / Actualités / La Banque mondiale soutient le Laos dans sa lutte contre la malnutrition infantile.

La Banque mondiale soutient le Laos dans sa lutte contre la malnutrition infantile.

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des pays SUN

© Banque mondiale

Le Laos va recevoir un nouveau financement d’un montant de 72 millions USD, dans le cadre de trois projets approuvés aujourd’hui par le conseil des directeurs exécutifs de la Banque mondiale. Ces projets permettront de lutter contre la malnutrition infantile et d’améliorer l’utilisation des ressources publiques et les prestations de services.

« Un enfant laotien sur trois souffre de malnutrition chronique, et le coût de la malnutrition maternelle et infantile est estimé à 2,4 % du revenu annuel du Laos. Nous voulons soutenir le Laos en développant son capital humain si précieux et donc en nous attelant à la lutte contre la malnutrition » déclare Ellen Goldstein, directrice de la Banque mondiale pour le Laos, le Myanmar et le Cambodge. « Nous avons adopté une approche convergente de la nutrition innovante, multisectorielle et de long terme qui rassemblent de nombreuses opérations financées par la Banque mondiale afin d’intervenir dans des secteurs clés tout en ciblant les mêmes foyers des mêmes régions géographiques. Nous pensons que cela sera plus efficace dans l’élimination des retards de croissance. »

Les foyers de quatre provinces du nord où les indices de malnutrition sont très élevés bénéficieront d’un projet chiffré à 25 millions USD visant à l’amélioration de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène. Ils auront ainsi accès à de meilleurs services d’eau, d’assainissement et d’hygiène. Ces familles bénéficient également d’un projet chiffré à 27 millions USD de lutte contre la malnutrition et la pauvreté en milieu rural, qui encourage le gouvernement à renforcer les fondations d’un système de protection social national et à mettre en place un programme de transfert de liquidités conditionnelles pour une meilleure nutrition.

L’approche innovante et multisectorielle convergente de la nutrition prendra forme dans les provinces de Xieng Khouang, Houaphan, Phongsaly, et Oudomxay. Dans ces régions, la malnutrition chronique touche plus de 40 % des enfants de moins de cinq ans et a des impacts néfastes sur le long terme sur leur croissance, leur développement cognitif et leur capacité à réaliser tout leur potentiel en tant qu’adultes. Ces deux nouveaux projets complètent trois autres soutenus par la Banque mondiale dans les domaines de santé, de l’éducation et de la production d’aliments diversifiés.

Le Projet de 20 millions USD d’amélioration de la gestion des finances publiques par l’acquisition de compétences et de technologies de gestion des informations et de la communication s’appuie sur des réformes déjà entreprises afin de mettre en place un cadre de gestion des finances publiques.

« Le projet soutient un nouveau système d’informations de gestion financière qui améliorera la couverture, la ponctualité et la transparence du reporting financier au Laos. Il soutient également un nouveau programme de formation et d’acquisition de compétences en gestion des finances publiques » déclare Nicola Pontara, responsable pays de la Banque mondiale pour le Laos. « Une gestion des finances plus transparente et plus efficace peut bénéficier à toute la population sur le long terme car elle améliore le service public par une meilleure utilisation des fonds publics. »

La préparation et la mise en place de ce projet sont soutenues par le programme de réforme de la gestion des finances publiques financé par l’Union européenne qui fournit une assistance technique et un renforcement des capacités.

Post A Comment

No Comments