SUN Newsletter
Home / Actualités / La CIN 2 attire l'attention mondiale sur la nutrition

La CIN 2 attire l’attention mondiale sur la nutrition

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

Du 19 au 21 novembre 2014, la deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN 2) s’est tenue à Rome, en Italie. La CIN 2 était une réunion intergouvernementale de haut niveau, axée sur l’attention mondiale pour la lutte contre la malnutrition. Elle était organisée conjointement par l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en collaboration avec le FIDA, l’IFPRI, l’UNESCO, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’OMC, le PAM et l’Équipe spéciale de haut niveau sur la crise mondiale de la sécurité alimentaire (HLTF).

Plus de 2200 participants avaient assisté à la réunion, y compris les représentants de plus de 170 gouvernements, 150 représentants de la société civile et près de 100 représentants du secteur privé. En plus des séances plénières tenues les 19, 20 et 21 novembre, plusieurs événements préalables à la conférence des parliamentarians, civil society et du private sector, aussi bien que des round tables et des side events, avaient donné lieu à un forum où les participants avaient pu se plonger plus en profondeur dans les préoccupations spécifiques à la nutrition Les deux principaux documents finals – la Rome Declaration on Nutrition et le Framework for Action – étaient approuvés par les gouvernements participants à la conférence, engageant les dirigeants mondiaux à établir des politiques nationales visant à éradiquer la malnutrition et à transformer les systèmes alimentaires afin de mettre à la disposition de tous, des régimes alimentaires adéquats.

Beaucoup de parties prenantes du Mouvement SUN avaient contribué à l’événement, voici certains de leurs commentaires :

Tom Arnold, coordonnateur ad interim du Mouvement SUN

  • La priorisation politique, les ressources, la redevabilité et des politiques sensibles sont tous des conditions préalables de progrès en matière de nutrition
  • Nous devons accélérer les progrès de lutte contre la malnutrition. Dans le Mouvement SUN, l’accent sur l’apprentissage et la redevabilité sont les clés de l’accélération des progrès accomplis pour mettre fin à la malnutrition

Asma Lateef, Directeur de l’institut Pain pour le monde

  • Dans les pays SUN : les auto-évaluations par les parties prenantes multiples stimulent la redevabilité

Roi Letsie III du Lesotho et champion de la nutrition de l’Union africaine

  • je voudrais féliciter des initiatives telles que la série nutrition du Lancet, le Mouvement pour le renforcement de la nutrition (SUN), l’Initiative REACH, pour éclairer les actions qui doivent être entreprises afin d’améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition dans le continent. 

Patricia Ngoran, directeur,  Programme national de nutrition de Côte d’Ivoire 

  • La malnutrition est invisible pour la plupart et nous en Côte d’Ivoire, l’avons mise en exergue à travers SUN

Ban Ki Moon, Secrétaire général des Nations Unies

  • Les 54 principaux pays du Mouvement pour le renforcement de la nutrition ont reconnu que la nutrition est partie intégrante de leur développement économique et social

Ertharin Cousin, directrice exécutive du Programme alimentaire mondial

  • Le cadre d’action de la CIN 2 s’appuie sur les efforts du programme des 1000 jours, le Mouvement pour le renforcement de la nutrition et le défi faim zéro. Tous les mouvements ayant le but non seulement de réduire la faim et la malnutrition, mais d’en mettre fin.

Melinda Gates, Fondation Bill et Melinda Gates

  • Le Mouvement SUN a permis de mettre en place la coordinations qui nous manquait en tant que communauté

Find out more information about ICN2

 

Post A Comment

1Comment
  • Lafaimexpliquee.org | Déc 9, 2014 at 9:58

    La CIN2 aura certainement contribué à mettre la nutrition sur le haut de l’affiche. Mais malheureusement, la déclaration et le plan d’action qui y ont été approuvés se fondent avant tout sur un énoncé de grands principes reposant sur un diagnostic très technique de la situation nutritionnelle mondiale et qui manqueront de la précision requise pour être effectifs.
    En effet, les documents de la CIN2 auraient dû analyser clairement ce qui a vraiment changé dans le système alimentaire mondial depuis 1992, notamment l’extraordinaire développement du commerce international lié au déplacement de la production et de la transformation de l’alimentation, l’industrialisation accélérée et la phénoménale concentration de la production, de la transformation et de la commercialisation de l’alimentation dans les mains d’un petit nombre de grands groupes privés qui a abouti à ce que ces entreprises géantes contrôlent effectivement ce système tout en en dictant les règles de fonctionnement et en inondant le marché de produits alimentaires transformés riches en graisses, sucre, sel et additifs divers dont on connait mal les conséquences sur la santé des consommateurs.
    Le fait d’occulter ces développements d’une importance extrême limite considérablement la valeur de la réflexion faite et diminue les chances que cette conférence change vraiment les choses.www.lafaimexpliquee.org/La_faim_expliquee/Nouvelles_16_novembre_2014.html