SUN Newsletter
Home / Actualités / La GAIN, le PAM et le Réseau du secteur privé du Mouvement SUN publient un rapport conjoint sur les effets de la COVID-19 sur les petites et moyennes entreprises (PME) du système alimentaire

La GAIN, le PAM et le Réseau du secteur privé du Mouvement SUN publient un rapport conjoint sur les effets de la COVID-19 sur les petites et moyennes entreprises (PME) du système alimentaire

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau du secteur privé SUN

* Article publié initialement par le Réseau du secteur privé du Mouvement SUN


Une enquête sur les PME du système alimentaire dans 14  pays, visant à évaluer les effets de la pandémie de COVID-19 et des mesures de contrôle associées sur leurs activités ainsi qu’à cerner le soutien à leur apporter, a été réalisée par l’Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN) et ses partenaires, dont le Réseau du secteur privé du Mouvement SUN, et le Programme alimentaire mondial (PAM). Cette enquête a eu lieu en octobre/novembre 2020, après une autre en mai 2020, dont les résultats sont disponibles ici.

Trois cent vingt-sept réponses ont été reçues, la plupart provenant de micro- ou petites entreprises. Les répondants étaient principalement des entreprises des secteurs de la transformation et de la distribution, ainsi que des chaînes de valeur des céréales, des légumes et des fruits. Environ 30 % d’entre elles étaient des entreprises appartenant à des femmes.

Les principales conclusions de l’enquête sont les suivantes :

  • 98 % des PME du système alimentaire qui ont répondu ont déclaré avoir été touchées par la pandémie, ses effets se traduisant principalement par une baisse des ventes (75 %), des difficultés d’accès aux intrants (53 %) et des difficultés d’accès au financement (47 %) ;
  • Pour la plupart des entreprises, les effets se sont atténués avec le temps ; environ 25 % des entreprises ont déclaré que leur activité était essentiellement « revenue à la normale » ;
  • 86 % des entreprises ont déclaré avoir modifié leur volume de production à la suite de la pandémie, le diminuant généralement ; 69 % ont modifié le prix de vente de leurs produits ;
  • 75 % des répondants ont anticipé les répercussions futures sur leurs chaînes d’approvisionnement [pénuries d’approvisionnement (61 %) et perturbations dans le transport et la distribution (34 %)] ;
  • Seulement 20 % des entreprises environ ont reçu un soutien, mais 85 % et 70 % des entreprises ont déclaré avoir un besoin urgent de soutien financier et technique , respectivement, afin de composer avec les effets de la pandémie ;
  • Si les effets globaux et les besoins d’un soutien étaient similaires dans les entreprises appartenant à des femmes et dans celles appartenant/coappartenant à des hommes, il existait quelques différences dans les caractéristiques des entreprises et dans les besoins particuliers d’assistance. Ces différences devraient être prises en considération lors de la conception des interventions futures.

Les conclusions complètes du rapport sont disponibles à l’adresse suivante : Impacts of COVID-19 on Small- and Medium-Sized Enterprises in the Food System – Report 2

À la suite de cette enquête et de ses résultats, les prochaines étapes sont devenues claires si les gouvernements et les partenaires de développement doivent aider les PME à se remettre du choc de la pandémie de COVID-19. Ces prochaines étapes consistent, entre autres, à communiquer clairement sur toutes les mesures d’atténuation de la pandémie à prendre en temps utile, afin que les entreprises puissent se préparer et s’adapter, et à fournir une assistance technique afin d’aider les PME, d’adapter les modèles commerciaux, d’atteindre les consommateurs en ligne ou d’adopter un traitement ou un conditionnement permettant de prolonger le stockage ou la durée de conservation des produits. Il est également important de s’associer avec les prestataires de services financiers locaux pour s’assurer que les entreprises peuvent mieux se reconstruire en fournissant un ensemble complet de mesures d’aide financière aux PME, y compris des prêts-relais à court terme et à faible taux d’intérêt pour répondre aux besoins immédiats et adapter les entreprises à plus long terme. Enfin, la prise en considération des différences entre les entreprises appartenant à des femmes lors de la conception des interventions futures sera essentielle pour garantir l’égalité des chances et des résultats pour ces entreprises.

Alors que la pandémie se poursuit et touche à sa fin, il sera important d’atténuer les effets mis en évidence par cette enquête et de faciliter la réalisation des possibilités offertes afin de soutenir l’approvisionnement continu d’aliments sûrs et nutritifs pour les consommateurs et de rendre les entreprises plus fortes et plus résilientes au fil du temps.

 

Post A Comment

No Comments