SUN Newsletter
Home / Actualités / La société civile zambienne appelle à plus de financements en faveur de la nutrition au Parlement

La société civile zambienne appelle à plus de financements en faveur de la nutrition au Parlement

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des pays SUN

Parliamentary meetingLe 14 octobre 2015, l’Alliance de la société civile zambienne pour le renforcement de la nutrition a présenté des estimations des recettes et dépenses devant le Comité élargi du Parlement dans le cadre de l’analyse du budget national 2015 d’un point de vue nutritionnel.  Le coordinateur national de l’Alliance, William Chilufya a partagé les conclusions qui montrent que le financement des dépenses spécifiques à la nutrition et de celles qui y contribuent est étalé sur six ministères de tutelle et que les dépenses de la nutrition ont augmenté à partir de 2014. Il a souligné que, même si l’on observe une augmentation, il faut davantage investir dans la nutrition pour faire impact sur la crise de la nutrition en Zambie.

« La malnutrition dévalue le capital humain de la Zambie. En dépit de cela, les financements en faveur de la nutrition ont continué d’être trop faibles ». – William Chilufya, Coordinateur national de l’Alliance zambienne de la société civile SUN.

William Chilufya identifie la necessité d’une petite augmentation du financement à la Commission nationale de l’alimentation et de la nutrition. Il a appelé le gouvernement à augmenter les ressources à la Commission conformément à l’engagement pris lors du Sommet de la nutrition pour la croissance (d’augmenter le financement en faveur de la nutrition de 20 % par an). Les membres du Parlement ont convenu que la nutrition est une question importante et le membre du parlement de Mazabuka, Gary Nkombo a déclaré qu’il faudra que la Zambie incorpore la Déclaration des droits à l’accès à l’eau potable et à la nourriture adéquate dans la Constitution pour que les questions liées à la bonne nutrition soient mieux abordées. Il a ajouté que la nutrition en soi est une question complexe.

Lire la suite sur Mwebantu et Lusaka Times

Post A Comment

No Comments