SUN Newsletter
Home / Actualités / L’Afghanistan fête le nouvel an afghan avec le lancement de la stratégie nationale de nutrition.

L’Afghanistan fête le nouvel an afghan avec le lancement de la stratégie nationale de nutrition.

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

La Stratégie nationale de nutrition lancée la première semaine du nouvel an afghan 1397 vise à l’amélioration de l’état nutritionnel de la population, et tout particulièrement des nourrissons, des jeunes enfants, des adolescents et des femmes en âge de procréer. Cette stratégie a été élaborée et approuvée pour les 5 prochaines années (de 2019 à 2023) et ambitionne d’améliorer au maximum l’état nutritionnel de tous les citoyens pour qu’ils réalisent tout leur potentiel.

Le processus d’élaboration de la stratégie a été participatif, en impliquant de nombreuses parties prenantes de l’Agenda de la sécurité alimentaire et de la nutrition en Afghanistan (AFSeN-A), telles que des hauts responsables et équipes de directorats et d’unités du ministère de la Santé publique concernés, des partenaires de la nutrition, des représentants de l’UNICEF, du PAM, de la FAO, de l’OMS, de la délégation de l’Union européenne en Afghanistan, d’USAID, de la Banque mondiale, de l’ambassade du Canada à Kabul (DFATD), et d’ONG œuvrant dans le domaine de la nutrition comme Save the Children.

Cette stratégie va orienter le ministère de la Santé publique et ses partenaires dans la conception et la mise en œuvre d’interventions nutritionnelles reposant sur des faits probants, le but étant de réaliser les ODD en améliorant l’état nutritionnel de la population afghane et de contribuer à la lutte mondiale contre la malnutrition sous toutes ses formes par l’apport de démonstrations et de recommandations.

Lors de son intervention le jour du lancement de la stratégie, au nom de One UN for Nutrition (rassemblant l’UNICEF, le PAM, et l’OMS), la représentante adjointe de l’UNICEF, Sheema Sen Gupta, a déclaré que « cette stratégie est un exemple poignant de partenariat entre un gouvernement, les Nations Unies, les donateurs et le secteur privé pour servir au mieux les intérêts du peuple afghan. Nous sommes heureux des efforts considérables que le ministère de la Santé publique déploie pour faire face aux problèmes de dénutrition en fournissant des services nutritionnels de prévention et de traitement aux femmes et aux enfants. »

L’étape suivante est cruciale car il s’agit de concrétiser cette stratégie en mesures chiffrées à financer afin de réellement progresser dans la lutte contre la dénutrition en Afghanistan. Il est essentiel de développer et d’investir dans la prévention sur le long terme si l’on veut que les familles et les communautés jouissent d’un bon état nutritionnel. Il faut absolument renforcer les communautés et les systèmes de santé pour instaurer un environnement propice et réellement garantir la résilience des foyers et leur capacité à améliorer leur nutrition.

C’est en mettant en œuvre la Stratégie nationale de nutrition que l’Afghanistan pourra bien nourrir ses enfants, les protéger et leur garantir un avenir prospère. Il faut investir dans leur bien-être car ils sont l’avenir du pays.

 

Un ambassadeur de la nutrition en Afghanistan

Monsieur Homayoun Ludin a reçu le titre d’ambassadeur de la nutrition en Afghanistan. Monsieur Ludin a servi la cause de la nutrition des populations en occupant différents postes au ministère de la Santé publique pendant presque 13 ans. Passionné par la nutrition, il organise régulièrement des campagnes de plaidoyer en faveur de la nutrition aux niveaux national et international. Lorsqu’il était directeur de la nutrition publique, le département de la nutrition est devenu un directorat et de nombreuses stratégies clés, directives, instructions permanentes d’exploitation, programmes de formation et protocoles ont été élaborés et renforcés.

Monsieur Ludin était un membre très actif de l’Agenda de la sécurité alimentaire et de la nutrition en Afghanistan et du Mouvement pour le renforcement de la nutrition (SUN) dans le pays. Il a piloté d’importants programmes de nutrition nationaux comme l’ajout de matières sur la nutrition dans les programmes d’enseignement du Kabul Medical Institute et de l’Institute of Ghazanfar Health Science, dans la charte du citoyen et dans le programme d’autonomisation des femmes. Il a joué un rôle crucial dans l’adoption du code national des substituts du lait maternel et dans l’introduction de l’initiative Hôpitaux amis des bébés dans les établissements hospitaliers. Des services de gestion de la malnutrition aiguë sont désormais proposés dans 1400 structures de santé gouvernementales et hôpitaux grâce à ses intarissables efforts techniques et de plaidoyer. En outre, monsieur Ludin s’est considérablement investi dans des initiatives comme l’iodation universelle, l’enrichissement des aliments, la supplémentation en micronutriments et d’autres mesures clés.

Il a également contribué à l’amélioration des indicateurs de nutrition dans le pays : lors de son mandat au directorat de la nutrition publique, les retards de croissance chez les enfants de moins de cinq ans ont été réduits, passant de 60,5 % en 2004 à 36,6 % en 2018, et les carences en fer et en iode chez les enfants de moins de cinq ans sont passés de 72 % à respectivement 26,1 % et 29,5 %. Il est donc normal de saluer ses incroyables performances et son dévouement sans faille en lui décernant ce titre d’ambassadeur de la nutrition.

Post A Comment

No Comments