SUN Newsletter
Home / Actualités / L’Afrique de l’Est et l’Afrique australe célèbrent l’édition 2017 de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel

L’Afrique de l’Est et l’Afrique australe célèbrent l’édition 2017 de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel

  |   Réseau des pays SUN

Découvrez notre tour d’horizon des pays SUN de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe à l’occasion de la 25e édition de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel (SMAM 2017). Organisée autour du thème « Soutenir l’allaitement ensemble », cette semaine d’initiatives collectives permet de sensibiliser à l’allaitement maternel et à sa capacité remarquable de fournir les nutriments nécessaires à la croissance, au développement et à la survie des nourrissons du monde entier.

Au Botswana, la SMAM 2017 a été célébrée par un événement qui s’est tenu à Thamaga et au cours duquel la ministre de la Santé et du Bien-être, Mme Dorcas Makgato, a invité à œuvrer ensemble pour protéger les mères et leurs nourrissons des facteurs qui entravent ou limitent la pratique de l’allaitement maternel. Le sous-district de Kweneng East a été choisi pour accueillir la célébration de cette année en raison de ses taux élevés de malnutrition. Parallèlement, M. Tshenolo Mabeo, député de Thamaga/Kumakwane, a exhorté les hommes à saisir l’importance de l’allaitement maternel pour le développement et la croissance du nourrisson.


Il va sans dire que l’allaitement maternel favorise une croissance et un développement sains des nourrissons et des jeunes enfants. Les nouveau-nés et les jeunes enfants nourris au sein maternel sont en meilleure santé et ont dès lors plus de chance de survivre. »

Dorcas Makgato, ministre de la Santé et du Bien-être, Botswana.


Le Kenya a réalisé cette année d’importants progrès pour protéger l’allaitement maternel. Il a adopté un nouveau projet de loi qui obligera les employeurs à prévoir sur le lieu de travail des espaces réservés spécialement aux mères allaitantes. Par ailleurs, une nouvelle loi a été proposée au Parlement afin de faire passer la durée du congé de maternité de trois à six mois et d’améliorer ainsi la santé des mères et de leurs nourrissons.

Au Lesotho, la Reine ’Masenate Mohato Seeiso a prononcé le discours d’ouverture à l’occasion d’une cérémonie organisée dans le cadre de la SMAM 2017 en présence de plusieurs parties prenantes, dont le ministre de la Santé. La Reine Seeiso milite de longue date en faveur de l’allaitement maternel, œuvrant souvent auprès des mères de Besotho et des familles de la communauté. S’appuyant sur des recherches menées sur le coût du non-allaitement, elle a encouragé le pays à poursuivre ses efforts pour soutenir, protéger et promouvoir l’allaitement maternel au profit de la santé et du bien-être de la nation et aux fins de réaliser les Objectifs de développement durable.


Le lait maternel assure une alimentation complète pour les nourrissons au cours des six premiers mois de leur vie. Les enfants allaités ont une plus grande capacité de développement du QI et ont de meilleures perspectives d’études que les enfants qui ne sont pas nourris au sein maternel. Cela a des répercussions sur la productivité future de l’enfant. »

La Reine ’Masenate Mohato Seeiso, Royaume du Lesotho.


Le ministre de la Santé de Madagascar rencontre des mères à l’occasion des célébrations de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel.

À Madagascar, M. Mamy Lalatiana Andriamanarivo, ministre de la Santé, et Mme Marie Lydia Toto Raharimalala, ministre de l’Emploi, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, ont lancé les célébrations organisées tout au long de cette semaine dans le pays. M. Andriamanarivo a salué les efforts multisectoriels entrepris pour soutenir l’allaitement maternel et a saisi l’occasion pour parler du code national sur la promotion des substituts du lait maternel.

M. Ulunji Mezewa, nutritionniste au ministère de la Santé du Malawi a fait part de l’inquiétude du ministère concernant la baisse de 10 % des taux de l’allaitement maternel dans le pays. En marge de la campagne donnant le coup d’envoi des célébrations de la semaine organisées avec le ministre de la Santé, M. Atupele Muluzi, il a souligné que le pays accusait un retard par rapport aux autres pays d’Afrique sur le plan de l’allaitement maternel. S’adressant à des centaines de personnes présentes au lancement, le ministre de la Santé a déclaré que la promotion de l’allaitement maternel n’était pas du ressort d’une seule personne et a dès lors exhorté le grand public et les parties prenantes à soutenir les mères allaitantes par la création d’un environnement propice à l’allaitement maternel.

Au Mozambique, l’Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN) a apporté des précisions sur la campagne de communication sur le nouveau comportement social qui avait été lancée en partenariat avec le ministère de la Santé du gouvernement du Mozambique (MISAU), baptisée « Um Minuto Nutrição » (Une minute pour la nutrition).

À Mogadiscio, Somalie, la SMAM 2017 a été célébrée par une cérémonie au cours de laquelle M. Steven Lauwerier, représentant de l’UNICEF, a remis à un groupe de mères des certificats pour avoir privilégié l’allaitement exclusif pendant six mois. La ministre de la Santé de la République fédérale de Somalie, Mme Fowsiya Abiikar Nur, a parlé de l’importance de l’allaitement exclusif pour la santé des enfants aujourd’hui et pour l’avenir de la nation.

Au cours de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, l’UNICEF Soudan du Sud a financé plusieurs activités et des spécialistes en nutrition de l’UNICEF ont participé à des émissions de télévision et de radio et donné des conseils au public. De nouveaux donateurs, tels que Swiss Natcom, Canada Natcom et la Direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes (ECHO) ont financé des formations. À l’occasion de la SMAM 2017, Mme Nina deVries (UNICEF) a fait part du quotidien que vit, sur le plan de l’allaitement maternel, une mère déplacée dans le camp de protection des civils de Bentiu, dans une histoire intitulée « Promouvoir l’allaitement maternel en temps de conflit ».

Mme Ummy Mwalimu, ministre de la Santé, du Développement des communautés, du Genre, des Personnes âgées et des Enfants de Tanzanie, a lancé la Semaine de l’allaitement maternel et a fait la promotion du programme « Wazazi Nipendeni ». Il s’agit d’un service de messagerie textuelle qui envoie des messages en swahili aux femmes enceintes, aux mères avec enfants de moins de cinq ans ainsi qu’aux défenseurs des femmes enceintes et des mères. La ministre a exhorté les parties prenantes à augmenter d’au moins 50 % le nombre de personnes qui reçoivent les messages par rapport au nombre actuel de 1,7 million de personnes depuis le lancement du programme en 2012.

Le ministère de la Santé d’Ouganda s’est adressé aux médias dans le cadre des célébrations organisées par le pays, exprimant des messages à l’attention des leaders culturels afin de se départir des mythes culturels à l’encontre de l’allaitement maternel. Plusieurs événements ont été organisés en partenariat avec l’International Baby Food Action Network (Réseau international des groupes d’action pour l’alimentation infantile) d’Ouganda.

Au Zimbabwe, la Semaine mondiale de l’allaitement maternel a été lancée à Highfield. À cette occasion, le ministre de la Santé et de l’Aide à l’enfance, Dr David Parirenyatwa, a déclaré que, même lorsque la mère était porteuse du VIH, l’allaitement maternel exclusif au cours des six premiers mois était vital pour la survie, la croissance et le développement d’un enfant. La ministre d’État pour la province de Harare, Cde Miriam Chikukwa, a également honoré l’événement de sa présence et déclaré que l’allaitement maternel offrait un temps et un espace permettant aux mères de se reconnecter utilement à leurs enfants.

Liens connexes sur la SMAM 2017 en Afrique de l’Est et en Afrique australe

  • http://allafrica.com/stories/201708080879.html
  • http://www.dailynews.gov.bw/news-details.php?nid=37657
  • https://www.standardmedia.co.ke/article/2001243697/boost-for-working-mothers-as-mps-pass-breastfeeding-bill
  • http://rocketscience.co.ke/2017/06/11/law-in-kenya-proposes-employers-provide-breastfeeding-stations/
  • http://agenceanta.com/lallaitement-maternel-contribue-au-developpement-psychomoteur-de-lenfant/
  • http://www.times.mw/malawi-exclusive-breastfeeding-drops-by-10/
  • https://www.nyasatimes.com/malawi-launches-breast-feeding-week-health-minister-muluzi-says-campaign-collective-responsibility/
  • http://www.gainhealth.org/knowledge-centre/world-breastfeeding-week-supporting-breastfeeding/
  • https://www.unicef.org/somalia/media_20280.html
  • http://www.childrenofsouthsudan.info/promoting-breastfeeding-in-a-time-of-conflict/
  • http://www.azaniapost.com/health/tanzania-encourages-breastfeeding-among-mothers-h5509.html
  • http://www.zbc.co.zw/2017/08/03/breastfeeding-critical-for-child-development/

Qu’est-ce que la Semaine mondiale de l’allaitement maternel ?

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel, qui célèbre son 25e anniversaire en 2017, vise à œuvrer ensemble pour le bien commun. Organisée chaque année du 1er au 7 août par l’Alliance mondiale pour l’allaitement maternel (WABA), cette semaine exaltante a pour but de montrer à quel point il est important de protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement maternel. Elle a pour fondement les principes de la Déclaration Innocenti, les Dix liens pour nourrir le futur : le programme d’investissement pour l’allaitement publiés récemment et la Stratégie mondiale de l’OMS/UNICEF pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant.

En savoir plus sur le thème de cette année >

[

Post A Comment

No Comments