SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Bangladesh amplifie son programme de repas scolaires.

Le Bangladesh amplifie son programme de repas scolaires.

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

© PAM

Le gouvernement du Bangladesh a annoncé qu’il va élargir son programme de repas scolaires cuisinés à 400 000 enfants de plus, dans 2 000 écoles de 16 sous-districts. Le programme a été piloté avec grand succès par le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le programme pilote, lancé en 2013, fournit aux élèves des sous-districts de Bamna et d’Islampur des repas scolaires chauds préparés à base de produits frais. Les repas sont cuisinés à base de légumes frais provenant de producteurs locaux et de lentilles, d’huile et de riz enrichi en micronutriments. Ce programme pilote a démontré que ces repas sont une intervention rentable de lutte contre les carences en micronutriments.

« Nous remercions le gouvernement d’avoir pris l’initiative de passer de biscuits enrichis à des repas chauds cuisinés. Chaque repas nutritif donné à un élève est un investissement très rentable car il améliore sa santé et sa productivité, et ce pour la vie » explique Richard Ragan, représentant du PAM et directeur pays, lors d’une consultation de la politique des repas scolaires à Dacca.

L’élargissement du programme, financé par le gouvernement du Bangladesh, signifie un investissement de 20 millions USD dans la santé et la productivité futures de ces élèves. Par ailleurs, pour la première fois, le gouvernement de ce pays va contribuer à hauteur de 3,6 millions USD à un projet d’alimentation dans les écoles les plus pauvres du pays mis en place par le PAM. Cette contribution permettra au PAM de nourrir plus de 172 000 élèves en 2019.

Les efforts du PAM vont renforcer le programme gouvernemental d’alimentation dans les écoles des régions les plus pauvres du pays, qui nourrit plus de 2,7 millions d’enfants chaque année. Le PAM fournit une assistance technique dans le but de nourrir plus d’enfants que jamais.

Le Bangladesh se doit de relever le défi des carences en micronutriments qui engendre des pertes économiques liées à la malnutrition estimées à 1 milliard USD par an. Des repas sains préparés avec des produits frais et locaux riches en macronutriments et micronutriments nécessaires aux élèves sont une étape essentielle vers un avenir prospère pour tous les Bangladais.

Post A Comment

No Comments