SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Burundi renforce la nutrition avec de multiples intervenants et collabore avec les pays de la région

Le Burundi renforce la nutrition avec de multiples intervenants et collabore avec les pays de la région

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des donateurs SUN, Secrétariat et Groupe principal du Mouvement SUN

Le 25 août 2014, le gouvernement du Burundi a organisé un atelier régional de deux jours à Bujumbura, au Burundi, pour relever les défis liés au renforcement des capacités humaines en matière de nutrition dans la région d’Afrique orientale et australe. Le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le SIDA, le Dr Sabine Ntakarutimana, a ouvert l’événement en affirmant que la région est confrontée à des défis en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle et qu’elle nécessite une approche multisectorielle. Elle a souligné les pratiques d’allaitement, la diversification alimentaire et l’allaitement comme des facteurs particulièrement importants qui ont un impact sur​l’état nutritionnel de l’enfant. L’atelier a réuni des participants des pays du SUN à savoir le Rwanda, le Kenya, l’Ouganda, le Mozambique et Madagascar. L’Afrique du Sud a également pris part à l’évènement.

Suite à cet événement, un atelier de « formation des formateurs » de deux jours a été organisé à Gitega, juste à l’est de Bujumbura, sur la mise en œuvre de deux interventions phares dans le cadre du plan stratégique multisectoriel du Burundi pour la sécurité alimentaire et la nutrition. En collaboration avec REACH (qui aide à coordonner la FAO, le FIDA, l’OMS, le PAM, l’UNICEF), le Groupe de la Banque africaine de développement, la société civile et les donateurs, l’atelier a réuni plus de 300 participants venant des provinces et des communes à travers le pays.

Le Dr Deo-Guide Rurema, chef de cabinet adjoint de la Seconde Vice-Présidence et point focal SUN du gouvernement a ouvert l’événement et a exprimé la détermination du gouvernement à œuvrer en faveur de la nutrition, et a rappelé aux participants que tout le monde a un rôle spécifique à jouer. Il a identifié les étapes clés pour le pays, notamment :

  • Appui de l’initiative REACH, octobre 2013
  • Décret présidentiel pour la mise en œuvre de la plate-forme multisectorielle pour l’alimentation et la sécurité nutritionnelle (PMSAN), juillet 2013
  • Élaboration du plan stratégique multisectoriel pour la sécurité alimentaire nutritionnelle
  • Mise en place du groupe de travail technique, juillet 2014

Les deux interventions phares qui ont fait l’objet de l’atelier étaient l’installation de « jardins familiaux » et des robinets pour se laver les mains L’atelier s’est achevé avec des recommandations clés pour chaque groupe, gouvernement, partenaires techniques et financiers, et ceux qui appliquent les programmes.

En savoir plus sur l’atelier de « formation des formateurs » avec le RAPPORT COMPLET.

Lire la suite sur StarAfrica

Post A Comment

No Comments