SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Cambodge lance un projet de lutte contre la malnutrition

Le Cambodge lance un projet de lutte contre la malnutrition

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des pays SUN

Le Cambodge lance un projet de nutrition étalé sur une période de cinq ans qui vise à améliorer la qualité des services de santé et de nutrition fournis aux mères et aux enfants du pays.

À l’occasion de la cérémonie de lancement, le ministre de la Santé Mam Bunheng a déclaré que le projet était cofinancé à hauteur de 53 millions de dollars américains par le gouvernement cambodgien, le gouvernement australien, la Banque mondiale, le Mécanisme de financement mondial pour les femmes, enfants et adolescents ainsi que par la Banque allemande de développement.

Celui-ci a également précisé que les bénéficiaires en seraient les femmes enceintes et les enfants de moins de deux ans issus de sept provinces : Mondulkiri, Ratanakiri, Kratie, Stung Treng, Preah Vihear, Kampong Chhnang et Koh Kong. « Le Projet de nutrition du Cambodge réduira le fossé existant entre les riches et les pauvres ainsi qu’entre les zones urbaines et rurales en matière de soins de santé efficaces apportés aux mères et aux enfants » a-t-il ajouté.

Inguna Dobraja, directrice pays de la Banque mondiale en charge du Cambodge, a déclaré que le projet changerait la vie des familles et communautés cambodgiennes, en particulier celle des plus vulnérables. « Les résultats obtenus dans le domaine de la nutrition n’ont cessé de s’améliorer depuis les années 90. Et pourtant, un enfant cambodgien de moins de cinq ans sur trois souffre d’un retard de croissance, ce qui révèle une sous-nutrition chronique et un mauvais développement » a-t-elle indiqué.

« La moyenne nationale dissimule de vastes inégalités chez les populations pauvres, rurales et marginales : dans les provinces du nord-est du pays comme Preah Vihear et Stung Treng, les taux de retard de croissance dépassent les 40 % » a ajouté Inguna Dobraja.

D’après elle, le projet permettra d’améliorer les services de santé fournis aux femmes et aux enfants dans les établissements sanitaires publics en utilisant les mécanismes existants du ministère de la Santé.

Post A Comment

No Comments