SUN Newsletter
Home / Actualités / Le chef et militant Jamie Oliver se joint aux ministres de la santé à la 69e Assemblée mondiale de la santé pour parler de la nutrition à l'échelle mondiale

Le chef et militant Jamie Oliver se joint aux ministres de la santé à la 69e Assemblée mondiale de la santé pour parler de la nutrition à l’échelle mondiale

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN
wha-hero photo

Nahas Angula, membre du Groupe principal du Mouvement SUN et ancien Premier ministre de la Namibie avec Jamie Oliver, le célèbre chef.

Le 23 mai 2016, en marge de la soixante-neuvième Assemblée mondiale de la santé, les ministres de la santé ont été rejoints par les ambassadeurs de la nutrition à Genève pour traiter de la situation nutritionnelle à l’échelle mondiale. L’événement, intitulé « Accélérer le progrès national dans la lutte contre l’obésité infantile et la dénutrition infantile d’une manière durable » a donné l’occasion d’en appeler à des engagements SMART (selon ses sigles en anglais qui signifient spécifiques, mesurables, réalisables, pertinents, délimités dans le temps) pour la nutrition au niveau national.

Jamie Oliver avait pris la parole lors d’une table ronde spéciale en présence de Margaret Chan, Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé; Juha Rehula, ministre finlandais des affaires familiales et des services sociaux; Nahas Angula, ancien Premier ministre de la Namibie;  des ministres de la santé du Canada, du Kenya, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, et des États-Unis ; et des représentants gouvernementaux de l’Australie, du Bangladesh, du Brésil, du Mexique et de la Zambie ; ainsi que Corinna Hawkes, présidente du Rapport mondial sur la nutrition.

« Mettons fin à l’obésité et la malnutrition, dans le monde entier » – Jamie Oliver, Chef cuisinier et militant

La Finlande, le Kenya, la Namibie, les États-Unis et le Royaume-Uni ont tous pris des engagements SMART pour lutter contre la crise mondiale de la malnutrition infantile, se positionnant ainsi sur l’échiquier de la révolution de l’alimentation (Food Revolution). Le Sénateur chilien Guido Girardi a annoncé des engagements audacieux qui restreignent la commercialisation de la malbouffe aux enfants et améliorent l’étiquetage ; et l’ancien Premier ministre de la Namibie a saisi l’occasion de la réunion pour tirer la sonnette d’alarme sur l’intensification de la crise alimentaire en Afrique sub-saharienne du fait d’El Niño.

« Je ne me suis jamais senti autant déprimé au sujet de la santé des enfants. Cette situation me préoccupe, qu’il s’agisse de la faim et de la malnutrition ou de l’obésité et de la malnutrition… Les mécanismes que cachent les grandes corporations alimentaires sont inconcevables. Oui, sans doute, à mon avis, elles sont la cause du problème, mais en même temps elles peuvent tout aussi le résoudre. – Jamie Oliver, Chef cuisinier et militant de la nutrition

Lire un blog par Fran Roberts de Save the Children « Que s’est-il passé lors de la rencontre entre Jamie Oliver et Save the Children ».

Lire un article sur le site Web Food Revolution Campaign de Jamie Oliver « Jamie en direct de l’Assemblée mondiale de la Santé ».

En savoir plus sur la Soixante-neuvième Assemblée mondiale de la Santé

En savoir plus sur les engagements SMART dans le Rapport mondial sur la nutrition

Lire un résumé sur les engagements mondiaux à l’action en matière de nutrition

En savoir plus sur la réunion du Réseau des pays SUN concernant les cibles et engagements nationaux en matière de nutrition par les pays SUN

 

WHA69 nutrition side event flyer

Post A Comment

No Comments