SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Costa Rica impulse la lutte contre le surpoids et l’obésité

Le Costa Rica impulse la lutte contre le surpoids et l’obésité

  |   Réseau des pays SUN

C’est le ministère de la Santé qui, avec l’appui technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), assure la conduite du processus de mise en œuvre de la charte d’engagement en promouvant des actions basées sur la gouvernance participative : ces actions sont actuellement menées au niveau interinstitutionnel et intersectoriel avec l’ensemble des organismes intervenant dans les domaines de l’alimentation et de la nutrition, l’accent étant mis sur la question du surpoids et de l’obésité.

Les engagements pris au travers de la Charte pour l’approche globale des problèmes de surpoids et d’obésité chez les enfants et les adolescents, signée par 10 ministres du Conseil du gouvernement et le président exécutif de la Caisse de sécurité sociale du Costa Rica, viennent en réponse à la proclamation des Objectifs de développement durable (ODD) établis dans l’Agenda 2030, en particulier l’ODD 2 qui vise à l’élimination de la faim et l’ODD 3 qui vise à garantir une vie saine pour tous.

Octavio Ramirez, coordonnateur résident de la FAO au Costa Rica a souligné : « Dans le cadre de ces accords, un processus est en cours qui vise à encourager une gestion efficace de la gouvernance des principales politiques du pays liées à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’à la malnutrition chez les enfants et les adolescents, dans une logique intersectorielle qui cherche à renforcer les capacités en vue d’améliorer la coopération, l’échange et le travail en commun ».

La Charte a été signée lors de la réunion du Conseil de gouvernement tenue le 16 octobre, date de la Journée mondiale de l’alimentation.

À cette occasion, Mme Alejandra Acuña Navarro, vice-ministre de la Santé, a déclaré que cette rencontre entre le ministère de la Santé et la FAO permettait de promouvoir l’articulation entre les différents secteurs concernés, la détermination et le regroupement d’actions communes, et qu’elle faisait suite à la récente visite dans le pays de Gerda Verburg, coordinatrice du Mouvement Scaling Up Nutrition (SUN) et Sous-Secrétaire générale des Nations Unies.

Les causes et facteurs qui sont à l’origine des problèmes de surpoids et d’obésité sont si complexes et multidimensionnels qu’ils exigent la participation et l’engagement d’une majorité d’acteurs sociaux intervenant dans de nombreux secteurs : santé, éducation, agriculture et élevage, protection sociale, environnement, culture, tourisme, investissement, sport, loisirs, université, enfance et adolescence, moyens de communication, recherche, industrie alimentaire, consommation, organisations internationales, gouvernements locaux et société civile organisée.

Au titre des instruments de planification devant servir à l’analyse de la situation en matière de surpoids et d’obésité, l’outil CAN (Compendium d’actions en matière nutritionnelle) est utilisé pour la première fois dans le pays, précisément à cette fin. Cet outil a été mis au point par le Secrétariat du Mouvement SUN/REACH, appartenant au réseau des Nations Unies regroupant la FAO, le FIDA, l’UNICEF, le PAM et divers experts internationaux issus du milieu universitaire.

Le Costa Rica fait partie des 60 pays associés au Mouvement SUN qui a pour but de mettre fin à la malnutrition sous toutes ses formes. La stratégie et la feuille de route 2016-2020 du Mouvement SUN ont permis d’insister sur l’importance de la nutrition en tant que thème essentiel devant figurer dans l’Agenda mondial en vue d’atteindre les ODD.

Les résultats obtenus suite à la mise en œuvre de cet outil seront utilisés au cours de l’atelier de travail intersectoriel auquel participent aujourd’hui plus de 40 professionnels de différents secteurs travaillant sur la problématique du surpoids et de l’obésité chez les enfants et les adolescents.

Cet atelier s’appuie sur une méthodologie participative qui permet à la fois de renforcer les capacités et de produire des éléments utiles pour cartographier, à partir des systèmes de sécurité alimentaire et nutritionnelle, la situation actuelle et recenser les actions et acteurs impliqués. En outre, on espère disposer d’une feuille de route à l’horizon 2030 incluant plusieurs actions coordonnées pour enrayer les problèmes de surpoids et d’obésité des jeunes enfants et adolescents du pays.

Post A Comment

No Comments