SUN Newsletter
Home / Actualités / Le coût du double fardeau de la malnutrition au Honduras

Le coût du double fardeau de la malnutrition au Honduras

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

PAM/Hetze Tosta

L’étude « El costo de la doble carga de la malnutrición. Impacto social y económico en Honduras » (Le coût du double fardeau de la malnutrition : conséquences socio-économiques au Honduras) a été présentée par le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) au gouvernement du Honduras, par l’intermédiaire du Secrétariat à la Santé et du Secrétariat général à la coordination du gouvernement/Unité technique pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (UTSAN), et à l’Institut de nutrition d’Amérique centrale et du Panama (INCAP).

« La malnutrition et la surcharge pondérale/l’obésité sont deux facettes de la malnutrition qui représentent un obstacle au développement optimal des individus, des familles et des communautés », a déclaré Miguel Barreto, directeur régional du PAM pour l’Amérique latine et les Caraïbes. « Face au double fardeau de la malnutrition et à ses conséquences négatives sur la productivité et la croissance économique, il est crucial de redoubler d’efforts dans la lutte contre la malnutrition et de promouvoir l’accès à une alimentation saine et à des modes de vie sains. »

Pour sa part, Alicia Bárcena, secrétaire exécutive de la CEPALC, a déclaré que les résultats « montrent combien l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région représente un déni des droits des personnes et occasionne des coûts économiques importants pour le pays, un indicateur de plus de l’inefficacité de l’inégalité ». Face à la crise actuelle, « il est primordial d’avancer avec des pactes sociaux et budgétaires pour mettre en œuvre des politiques publiques qui garantissent les droits et les niveaux de bien-être des personnes, en particulier des familles, qui vivent dans l’extrême pauvreté et dans une grave insécurité alimentaire. »

L’étude présente les principaux coûts économiques et sociaux en matière de santé, d’éducation et de productivité générés par le double fardeau en 2017. Sur les 2,3 milliards de dollars perdus en raison du double fardeau de la malnutrition, environ 85 % sont imputables à la malnutrition, tandis que les 15 % restants sont imputables à la surcharge pondérale et à l’obésité.

En 2017, les coûts économiques dus à la malnutrition s’élevaient à plus de 2 milliards de dollars. Entre-temps, le coût pour le système de santé et les familles honduriennes a été estimé à 36 millions de dollars. Dans le domaine de l’éducation, le coût de chaque redoublement pour le système éducatif était d’environ 640 dollars par an et de plus de 50 dollars pour chaque famille.

En ce qui concerne la surcharge pondérale et l’obésité, le coût total pour le système de santé publique et les familles en 2017, dû au fardeau des maladies chroniques telles que le diabète et l’hypertension, s’élevait à 283 millions de dollars. De même, les coûts de la perte potentielle de productivité due à l’absentéisme sur le lieu de travail lié au fardeau des maladies et des décès prématurés associés à l’obésité ont atteint 53 millions de dollars.

Recommandations de l’étude

Parmi les recommandations de l’étude figurent l’augmentation des investissements dans la nutrition de la petite enfance, en mettant davantage l’accent sur les 1 000 premiers jours de la vie, et l’élaboration de stratégies visant à prévenir les taux élevés de mortalité des hommes et des femmes associés à la surcharge pondérale et à l’obésité. Il est également recommandé de produire périodiquement et durablement des informations au Honduras afin de prendre des décisions en temps utile et de concevoir des programmes et des interventions clés.

Le Comité consultatif national a orienté la stratégie de mise en œuvre de l’étude au niveau du pays, la phase de collecte des données et de validation des conséquences et des coûts pour le Honduras, et la formulation des recommandations de l’étude. Le Secrétariat à la Santé, au Développement et à l’Inclusion sociale, à l’Éducation, aux Hôpitaux publics (hôpital universitaire, San Felipe, sécurité sociale), l’Institut national des statistiques, l’UTSAN, le milieu universitaire, les Nations Unies et d’autres institutions composent le Comité.

 

 

 

El costo de la doble carga de la malnutrición.
Impacto social y económico en Honduras

Télécharger le rapport (disponible uniquement en espagnol)

Post A Comment

No Comments