SUN Newsletter
Home / Actualités / Le fonds commun du Mouvement SUN au Népal : une réussite exemplaire

Le fonds commun du Mouvement SUN au Népal : une réussite exemplaire

  |   Réseau des pays SUN

Se servir des réformes nationales pour faire progresser la nutrition :
réussite exemplaire du fonds commun du Mouvement SUN au Népal


En tant que cinquième pays à rejoindre le Mouvement pour le renforcement de la nutrition (SUN), la République fédérale démocratique du Népal n’a cessé de montrer son engagement à mettre fin à la malnutrition sous toutes ses formes depuis mai 2011. Le Réseau de recherche sur l’alimentation infantile en Asie du Sud (SAIFRN-Népal), une organisation qui figure parmi les piliers de l’Alliance de la société civile népalaise (CSA), se sert actuellement des réformes administratives nationales menées actuellement au Népal pour améliorer la nutrition dans des régions clés du pays avec le soutien du Fonds commun du Mouvement SUN. Le Népal est récemment passé d’un système politique et administratif unitaire contrôlé par le gouvernement central à une structure fédérale.  Cela signifie que les gouvernements locaux disposent maintenant d’un plus grand pouvoir constitutionnel pour élaborer des politiques et générer leurs propres ressources par le biais de systèmes fiscaux et de revenus.

Avec l’entrée en vigueur des nouveaux pouvoirs décentralisés sur les politiques et les budgets, il est devenu important de renforcer simultanément les capacités des décideurs locaux sur les questions de nutrition.

Avec le soutien de la subvention du Fonds commun, l’équipe du SAIFRN et ses partenaires du CSA encouragent la mobilisation de toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre du Plan national multisectoriel de nutrition II, et renforcent les capacités des gouvernements locaux à organiser des activités de nutrition adaptées au contexte avec des résultats immédiats pour les communautés cibles. L’équipe de projet concentre actuellement ses efforts dans les provinces 2 et 6 (Surket et Janakpur).  L’équipe de projet a sélectionné ces deux provinces en raison de leurs problèmes de développement spécifiques et de leurs taux de retard de croissance supérieurs à la moyenne.

Outre l’élaboration d’un certain nombre d’outils visant à orienter le plaidoyer, l’analyse de la situation nutritionnelle et l’affectation de ressources au niveau des municipalités rurales [1], l’équipe du SAIFRN organise également des formations destinées aux organisations de la société civile (OSC) locales, afin de les conseiller sur la manière de mieux intégrer une nutrition et une sécurité alimentaire soucieuses du climat, d’accroître la couverture des activités contribuant à la nutrition dans les municipalités rurales,  et de soutenir les « réunions de groupes de mères ».

Sailendra Bista, agent de liaison et de renforcement des capacités, présente des informations à la communauté de Bhattekari.

Lors de l’une de ces réunions de groupes de mères à Bhattekari, un village de la municipalité rurale de Barahatal à Surkhet, Sailendra Bista, agent de liaison et de renforcement des capacités, a remarqué que la plupart des mères préféraient donner des nouilles instantanées comme nourriture à leurs enfants plutôt que d’autres aliments plus nutritifs. Après avoir discuté de la possibilité de produire localement des aliments nutritifs, Sailendra Bista a remarqué que cet échange faisait émerger des problèmes plus profonds, comme les pénuries d’eau que connaissait le village.

Avec l’aide du SAIFRN, les groupes de mères ont alors pu discuter avec les dirigeants locaux de solutions plus durables pour que tous les segments de la communauté aient accès à des aliments nutritifs.  Parmi ces solutions figuraient des installations d’irrigation pour les jardins potagers et les fermes maraîchères.

Les activités du Fonds commun du SAIFRN ont permis d’aider Manju BK, agent de santé communautaire de 25 ans de la province de Surkhet et mère de trois enfants. Bien qu’elle soit elle-même une mère allaitante, Manju ne connaissait pas les avantages de l’allaitement maternel exclusif.  Maintenant qu’elle a suivi un cours à l’occasion de la réunion d’un groupe de mères soutenu par le SAIFRN, Manju va pouvoir intégrer ces nouvelles connaissances dans sa vie quotidienne et les diffuser dans sa communauté.   Ce n’est qu’un petit résultat, mais comme le dit Manju, « La lutte continue ! ».

Grâce au SAIFRN et au soutien du Fonds commun du Mouvement SUN, la société civile au Népal se sert actuellement des réformes administratives du pays pour renforcer la mobilisation du Népal visant à atteindre l’ODD2 et éliminer toutes les formes de malnutrition d’ici 2030.

 Si vous souhaitez en savoir plus sur le Fonds commun du Mouvement SUN et ses projets, veuillez cliquer sur ce lien.

 


[1] Directives pour le plaidoyer pour l’analyse de situation nutritionnelle et l’affectation de ressources pour la planification d’actions nutritionnelles au niveau des municipalités rurales

Post A Comment

No Comments