SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Fonds de financement commun du Mouvement SUN et la crise de la COVID-19

Le Fonds de financement commun du Mouvement SUN et la crise de la COVID-19

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des pays SUN

En plus de faire face à la crise de la COVID-19, les communautés doivent également apprendre à vivre avec ses conséquences qui ne sont pas uniquement sanitaires. En effet, la pandémie de COVID-19 est une crise qui menace la sécurité alimentaire et l’état nutritionnel de millions de personnes de par le monde. Elle a également des conséquences sur les bénéficiaires du Fonds de financement commun du Mouvement SUN et fait reculer les progrès si durement réalisés par les alliances de la société civile du fait que désormais, la nutrition est reléguée au second rang.

Pour relever tous ces défis, le Fonds de financement commun du Mouvement SUN collabore étroitement avec ses bénéficiaires. Sous la houlette du Groupe consultatif, le Fonds de financement commun du Mouvement SUN a rapidement réagi pour soutenir les alliances de la société civile afin de s’adapter aux effets de la pandémie de COVID-19 et de les atténuer.

L’équipe du Fonds de financement commun du Mouvement SUN a passé en revue les activités et les budgets pour redéfinir les priorités en fonction de la COVID-19 dans plus de 21 pays, ce qui, par exemple, s’est traduit par une prorogation des contrats à la demande des signataires. Cette flexibilité a permis, dans plusieurs pays, d’inclure la nutrition multisectorielle dans les mesures de riposte contre la COVID-19 alors que les alliances de la société civile n’hésitaient pas à redéfinir leurs priorités.

Le bénéficiaire de subventions de Fonds de financement commun au Nigeria, la Civil Society Scaling Up Nutrition In Nigeria, a pris l’initiative de développer un programme nutritionnel multisectoriel et multi-acteurs de riposte à la COVID-19. Ce programme implique toutes les parties prenantes, notamment le gouvernement, les agences des Nations Unies, les partenaires du réseau du secteur privé SUN, des représentants d’agences de donateurs et des organisations non gouvernementales. Les participants ont identifié des mesures immédiates, à moyen et long terme, à prendre pour atténuer les effets de la pandémie sur les interventions nutritionnelles. Alors que tous les partenaires s’allient pour agir et lutter contre le coronavirus, l’alliance de la société civile au Nigeria joue un rôle vital dans l’évaluation à différents niveaux des conséquences de la COVID-19 sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le cadre du plan d’atténuation.

À Madagascar, le Fonds de financement commun du Mouvement SUN, en partenariat avec le Programme alimentaire mondial et l’UNICEF, continue de soutenir l’alliance de la société civile nationale pour contribuer au plan d’action national pour la nutrition et en assurer la supervision. Jusqu’à maintenant, l’alliance de la société civile a pu mener une étude sur l’impact de la COVID-19 sur la nutrition dans trois régions figurant dans le plan national. Cette activité se déroule en sus de l’envoi de messages sur la COVID-19 aux nouveaux membres toujours plus nombreux du comité exécutif de l’alliance et de l’organisation de formations spécialisées complémentaires qui leur sont dispensées. Ces mesures assureront que cette étude est menée par un groupe de leaders de la société civile correctement formés et qu’une analyse claire des effets de la pandémie sur les programmes nationaux de planification de la nutrition est réalisée.

Au Népal, le Fonds de financement commun du Mouvement SUN dessine une riposte contre la COVID-19 sensible à la nutrition par le biais de son appui à l’alliance de la société civile hébergée par le SAIFRN. En outre, l’alliance de la sécurité civile utilise des fonds supplémentaires reçus du Fonds de financement commun pour distribuer des kits d’aide (contenant du savon, des masques et des suppléments nutritionnels) et organiser des activités de sensibilisation pour les groupes de soutien aux mères dans 4 municipalités où les populations n’ont bénéficié d’aucune aide. Lors de la distribution, des messages d’informations sur la nutrition et la COVID-19 sont diffusés.

Les bénéficiaires du Fonds de financement commun du Mouvement SUN ont également pris l’initiative de fournir une aide directement à leurs communautés.

Au Guatemala, la Fundación de la Caficultura (FUNCAFE) a renforcé le système de santé de Momostenango Totonicapán en distribuant des fournitures de prévention et de désinfection. Au moment de la distribution de masques, gants et de plusieurs litres de désinfectants, le maire de Momostenango, monsieur Santiago Vincente, a remercié la FUNCAFE pour sa contribution à la municipalité et a insisté sur le fait de porter un masque et de respecter les gestes de distanciation physique en expliquant qu’il est de la responsabilité de chacun d’empêcher la propagation de la COVID-19.

En tant que bénéficiaire du Fonds de financement commun du Mouvement SUN dans le cadre de l’appel à subventions de la Fenêtre 2 Cycle 1, la FUNCAFE au Guatemala a distribué des articles de prévention et de désinfection au sein des communautés.

Vu les possibles effets sur le long terme de la pandémie de COVID-19, l’équipe du Fonds de financement commun a octroyé des petites subventions pour soutenir les alliances de la société civile qui s’efforcent tant bien que mal d’inclure la nutrition dans leurs mesures de lutte contre la COVID-19, tant au niveau national qu’au niveau local. L’objectif est d’aider certaines alliances de la société civile nationales à gérer la crise de la COVID-19 et à (re)construire une société civile et un écosystème national adaptés. Ces subventions leur permettront de se positionner correctement pour contribuer à une mise en œuvre conjointe de plans nationaux de nutrition au cours de la prochaine phase du Mouvement SUN.

L’alliance de la société civile en Zambie, en collaboration avec d’autres réseaux SUN, a eu recours aux subventions du Fonds de financement commun du Mouvement SUN pour faire pression sur le gouvernement et plaider en faveur d’une approche globale de lutte contre la pandémie qui aille bien au-delà des mesures sanitaires. Ses campagnes de plaidoyer intégraient un soutien aux systèmes alimentaires, d’une part afin de limiter au maximum les interruptions des chaînes d’approvisionnement alimentaire dont souffrent avant tout les populations vulnérables, et d’autre part pour renforcer les filets de protection sociale et aider les populations à accéder à des denrées alimentaires et d’autres services essentiels pendant que la pandémie fait rage, mais aussi après la pandémie lors de la phase de récupération.

Ce sont là quelques exemples parmi d’autres des efforts continus du Fonds de financement commun du Mouvement SUN pour que la nutrition reste une priorité stratégique en ces temps difficiles. Quels que soient les défis à relever, le Fonds de financement commun s’engage à soutenir ses partenaires du monde entier dans leur mission de lutte face à cet ennemi commun qu’est la malnutrition sous toutes ses formes et que nous souhaitons tous éliminer d’ici à 2030.

Post A Comment

No Comments