Home / Actualités / Le Forum mondial sur l’alimentation à Stockholm appelle à une « révolution » pour transformer le système alimentaire mondial.

Le Forum mondial sur l’alimentation à Stockholm appelle à une « révolution » pour transformer le système alimentaire mondial.

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des donateurs SUN, Réseau des pays du Mouvement SUN, Secrétariat et Groupe principal du Mouvement SUN

Le Forum alimentaire EAT à Stockholm   s’est tenu les 11 et 12 juin à Stockholm, en Suède. Pour la première fois, il a été organisé conjointement par l’EAT et le gouvernement suédois. Avec plus de 600 délégués de plus de 60 pays, le forum est le plus important qui existe à ce jour.

Les principaux objectifs de cette rencontre étaient de renforcer le partenariat actuel et de forger de nouvelles collaborations dans un large éventail de secteurs et de groupes afin de pousser à l’action, principalement dans la sphère scientifique, en donnant la priorité à cinq principaux domaines :

  • L’adoption de régimes alimentaires sains
    • La gestion durable des terres et des océans
    • L’élimination des pertes et du gaspillage alimentaires
    • Le développement des technologies permettant une transformation de notre système alimentaire
    • Une amélioration des rendements et de la nutrition

Parmi les intervenants se trouvaient des experts de gouvernements, de municipalités, du monde des affaires, du milieu universitaire et de la philanthropie, ainsi que des acteurs de la communauté culinaire et de la société civile, et notamment trois membres du Groupe principal du Mouvement SUN : Monsieur Ibrahim Assane Mayaki, directeur général du NEPAD, Madame Sania Nishtar, co-dirigeante de la Commission indépendante de haut niveau sur les maladies non transmissibles de l’OMS et Monsieur David Nabarro, intervenant des dialogues sur les systèmes alimentaires et récipiendaire du prix mondial de l’alimentation 2018. La Coordinatrice du Mouvement SUN, Madame Gerda Verburg, a mené l’un des dialogues disruptifs du forum intitulé « L’action collaborative sur les océans en faveur de la sécurité alimentaire» (The Big catch: collaborative ocean action towards food security).

L’appel à une « révolution »

Les dirigeants se sont réunis à l’occasion de la 5e édition du Forum EAT pour appeler à une « révolution » pour transformer le système alimentaire mondial et s’attaquer à l’un des plus grands défis de notre temps. « Il nous faut une révolution, un point c’est tout » a déclaré Isabella Lövin, vice-première ministre de Suède et ministre du Climat et de la Coopération internationale au développement lors de son discours d’inauguration. « Nous devons donner une nouvelle orientation à notre Terre et un nouveau modèle de développement au centre duquel se trouve la santé de notre planète et de ses habitants ».

Près de la moitié de la population mondiale souffre de malnutrition et la faim gagne de nouveau du terrain dans le monde entier. Simultanément, le surpoids et l’obésité continuent de progresser et touchent plus de 2 milliards d’enfants et d’adultes. La production alimentaire est également la plus grande cause de la dégradation de l’environnement dans le monde et le secteur agricole est le plus grand contributeur aux changements climatiques, à la déforestation et à la perte de biodiversité.

Il ne reste que 12 ans pour atteindre les objectifs de développement les plus ambitieux jamais fixés, les Objectifs de développement durable des Nations Unies, et il est donc urgent de transformer notre système alimentaire pour nous mettre sur la voie nous menant vers une planète et une population saines.

Le professeur Johan Rockström, directeur exécutif du Stockholm Resilience Centre, s’est fait l’écho de l’appel de madame Lövin pour une révolution du système alimentaire. Monsieur Rockström et madame Nishtar, coprésidente de la Commission indépendante de haut niveau sur les maladies non transmissibles de l’OMS, ont mis en garde contre les tendances inquiétantes malgré le soutien international grandissant en faveur de la transformation du système alimentaire mondial. La prévalence du diabète a doublé au cours des 30 dernières années et les tendances mondiales vers des régimes alimentaires malsains risquent de compromettre les progrès réalisés en matière de santé pendant les 50 dernières années, a déclaré madame Nishtar.

Des ambassadeurs de la nutrition SUN présents au forum EAT

Lors du forum du EAT de 2018, des ambassadeurs de la nutrition SUN ont partagé leurs expériences lors des différents « dialogues disruptifs » et évènements parallèles. Ils ont expliqué les progrès réalisés par le Mouvement pour le renforcement de la nutrition et les défis qu’il doit relever, avec des exemples pratiques dans leurs pays. Les ambassadeurs de la nutrition SUN (notamment les ambassadeurs lauréats et nominés de l’année 2017) ont mis en pratique les enseignements tirés lors du premier des trois jours de formation, la première en son genre, qui s’est déroulée juste avant l’évènement. Au cours de la rencontre de deux jours, les ambassadeurs SUN ont eu l’occasion de partager leurs idées et de discuter des défis et des possibilités avec de grands esprits de la science, de la politique, des affaires et de la société civile réunis à Stockholm pour réfléchir aux multiples solutions permettant d’aboutir à des régimes alimentaires sains et durables pour une population mondiale sans cesse croissante.

Pour en savoir plus :
Les ambassadeurs du Mouvement SUN rassemblés lors du EAT Stockholm Food Forum 2018 pour renforcer le leadership de la nutrition

Post A Comment

No Comments