SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Guatemala mise sur le programme « Crecer Sano » (Grandir en bonne santé) pour lutter contre la dénutrition

Le Guatemala mise sur le programme « Crecer Sano » (Grandir en bonne santé) pour lutter contre la dénutrition

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des pays SUN

Pour lutter contre la dénutrition dans le pays, le gouvernement du Guatemala mise sur le programme « Crecer Sano » (Grandir en bonne santé), qu’un prêt d’un montant de 100 millions de dollars de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) va financer. « D’un point de vue social, investir dans la sécurité alimentaire des enfants est extrêmement rentable », a confirmé lundi dernier Víctor Martínez, ministre des Finances publiques. Monsieur Martínez a également expliqué comment seront utilisées les sommes mises à disposition après l’approbation du Congrès qui aura lieu très prochainement.

Le ministre a précisé, lors d’une conférence de presse organisée après la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, que les ressources de ce programme seront destinées aux enfants âgés de zéro à trois ans. Il a également indiqué que, selon des études menées par des organisations internationales, « investir dans la santé globale des enfants est très rentable » car pour chaque dollar investi « le rendement économique est de l’ordre de 21 à 41 dollars ». Selon monsieur Martínez, plusieurs pays ayant mis en œuvre des programmes similaires à « Crecer Sano » ont atténué le phénomène de dénutrition et il a cité en exemple le Sénégal, qui a réduit la dénutrition de 10 % en l’espace de huit ans.

Le ministre des Finances publiques a expliqué que le ministère de la Santé publique et de l’Aide sociale (le MSPAS) sera en charge de mettre en place le programme au bénéfice du ministère du Développement social (le Mides) et du Secrétariat de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (le Sesan) qui seront tenus de remettre l’alimentation à la population.

Selon lui, le programme a pour but ultime de réduire la dénutrition dont souffrent 47 % des enfants guatémaltèques, essentiellement dans la région est du pays où se trouve le « couloir sec ». Monsieur Martínez a ajouté que grâce à ce projet, les enfants bénéficieront d’une alimentation saine et leurs familles auront entre autres accès à de l’eau potable et à des programmes de prévention de la dénutrition.

Il a de plus précisé que dans le cadre du prêt, 46 millions de dollars seront destinés à renforcer six domaines de la santé dans le centre du pays. Il a clairement indiqué que ce programme ne prévoit aucun versement d’argent pour lutter contre la dénutrition.

Ce projet soutiendra la mise en place de la Stratégie nationale de prévention de la dénutrition chronique pour 2016-2020 et envisage également un ensemble d’interventions échelonnées dans plusieurs municipalités où ce fléau est tout particulièrement virulent. Les premières municipalités concernées seront situées dans les départements d’Alta Verapaz, de Chiquimula, d’Huehuetenango et de Quiché, puis de San Marcos, Sololá et Totonicapán.

Post A Comment

No Comments