SUN Newsletter
Home / Actualités / Le ministère de la Santé du Pérou forme les mères en charge des cuisines collectives à la lutte contre l'anémie chez les jeunes enfants

Le ministère de la Santé du Pérou forme les mères en charge des cuisines collectives à la lutte contre l’anémie chez les jeunes enfants

  |   Non classé

manual-alcaldes-05-12-2_001

L’événement avait pour thème les stratégies de lutte contre l’anémie et comportait des sessions de formation des mères coordinatrices de cuisines collectives.

Le 30 janvier 2016, dans le quartier de Villa El Salvador dans la région métropolitaine de Lima, le ministère péruvien de la Santé, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, a organisé dans le cadre du projet Nutriwawa, une réunion d’information sur la prévention de l’anémie à l’attention des mères coordinatrices des 3000 cuisines collectives de Lima.

La Première dame, Nadine Heredia avait participé à l’initiative. D’autres programmes de protection sociale tels que  » Cuna Más  » (Un berceau de plus),  » Qali Warma  » et  » Pensión 65  » du Ministère du Développement et de l’inclusion sociale ; « Trabaja Perú » [Pérou travailles] du ministère du Travail et de l’emploi ; la Commission pour la formalisation des propriétés informelles (COFOPRI) du ministère du Logement, de la construction et de l’assainissement ; et  » Eating Fish  » du ministère de la Production.

L’événement était ventilé en ateliers de formation, au cours desquels des nutritionnistes, infirmières, promoteurs et autres professionnels de la santé ont dispensé des informations et formé les mères et femmes des cuisines collectives sur la façon de prévenir l’anémie chez les enfants âgés de 6 à 35 mois. La formation faisait partie d’une série d’ateliers que le ministère de la Santé met au point dans le cadre du Plan national 2014 – 2016 pour réduire la malnutrition infantile chronique et prévenir l’anémie.

L’objectif principal de la formation était de déraciner certaines croyances des personnes présentes à propos certains aliments riches en fer d’origine animale et d’encourager une alimentation plus équilibrée et nutritive. L’objectif secondaire de la formation était d’enseigner une bonne hygiène : le lavage des mains, pour prévenir les maladies telles que la diarrhée et les infections respiratoires. Par-dessus tout, le but de ces ateliers était d’encourager les populations à compléter les régimes alimentaires avec les micronutriments : les femmes ont été formées à l’utilisation adéquate des sachets de micronutriments (fer, acide folique, zinc, vitamines A et C) distribués dans les centres de santé gratuitement par le ministère de la Santé. En effet, le ministère de la Santé a annoncé cette année qu’il distribuera 378 millions de sachets de micronutriments qui aideront 1 050 000 enfants.

Les ateliers de formation font partie d’une stratégie plus étendue de communication pour le changement de normes sociales et de comportement.

L’anémie causée par la carence en fer est un problème de santé majeur qui touche les enfants de moins de trois ans au Pérou. Bien que la malnutrition chronique dans la métropole de Lima soit faible, l’anémie touche 38 pour cent de la population, alors que la moyenne nationale est de 43 pour cent. « Le problème est que les populations ne se rendent pas compte de l’effet que l’anémie a, en particulier sur les enfants de moins de deux ans. Les enfants souffrant d’anémie ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène et donc leurs neurones ne sont pas bien connectés, amoindrissant les performances scolaires de l’enfant et en faisant un travailleur moins performant, une personne dont le plein potentiel ne sera pas développé », a déclaré León García, conseiller du Vice-ministre de la Santé publique du Pérou.

Les activités d’éducation nutritionnelle font donc partie de la stratégie plus étendue de communication pour le changement de normes sociales et de comportement. Les ateliers de formation sont censés avoir un effet multiplicateur. Une fois formées, les mères coordinatrices de cuisines collectives cherchent à partager leurs nouvelles connaissances au sein de leurs communautés en visitant des maisons dans la municipalité où il y a des enfants de moins de trois ans, augmentant ainsi la sensibilisation et convainquant les mères de visiter les centres de santé pour s’approvisionner en sachets de micronutriments.

Des efforts sont donc faits pour améliorer les connaissances des femmes en âge de procréer sur la valeur des suppléments de micronutriments en mobilisant et en autonomisant les communautés et, plus particulièrement, en impliquant les mères coordinatrices de cuisines collectives comme agents de changements des pratiques alimentaires.

Pour plus d’informations sur l’événement :  Ministère de la Santé du Pérou (Minsa)

Pour plus d’informations sur les ateliers de formation des femmes en charge des cuisines collectives

Pour plus d’informations sur le Plan national 2014 – 2016 de réduction de la malnutrition chronique chez les enfants et de prévention de l’anémie dans le pays

Pour le manuel sur l’élimination de la malnutrition et de l’anémie infantile :  En tant que maire ou conseiller municipal, que dois-je faire ? Actions visant à éliminer la malnutrition et l’anémie infantile

 

 

Post A Comment

No Comments