SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Myanmar lance une Alliance de la société civile pour le renforcement de la nutrition

Le Myanmar lance une Alliance de la société civile pour le renforcement de la nutrition

  |   Réseau de la société civile SUN

La société civile, le gouvernement, les Nations Unies et la communauté des donateurs se sont réunis à Yangon, au Myanmar le 17 février pour lancer l’Alliance de la société civile pour le renforcement de la nutrition (ASC-SUN) au Myanmar. Près de 40 organisations de la société civile se sont engagées à se joindre au Mouvement pour éradiquer la malnutrition dans le pays.

Plus de 80 participants présents ont suivi des exposés sur l’ambition de l’ASC-SUN de participer à la mise en œuvre du Plan national d’action pour l’alimentation et la nutrition dans le pays, dans le but de réduire les retards de croissance de 35 pour cent à 30 pour cent; et le nombre de femmes anémiques de 70 pour cent à 60 pour cent en 2016, entre autres objectifs.

IMG_2323-2

Le gouvernement du Myanmar a adhéré au Mouvement SUN en mai 2013, ce qui démontre son engagement à fournir des solutions durables pour résoudre les problèmes de nutrition au Myanmar. Le Dr Yin Thandar Lwin, directeur général adjoint au service de la santé du Ministère de la Santé a prononcé un discours réaffirmant l’engagement du Myanmar à renforcer la nutrition. Jusqu’à présent, l’ASC-SUN a pu recueillir l’engagement d’appui de 15 membres, y compris le Comité national de la nutrition du Ministère de la Santé du Myanmar.

« En servant les mères et les enfants à travers le pays en tant qu’organisations individuelles, nous n’avons pas été en mesure de nous attaquer à la prévalence du retard de croissance, de l’émaciation et de l’anémie au Myanmar. Un effort collectif à travers toutes les organisations de la société civile est nécessaire si nous voulons atteindre notre objectif d’éradication de la malnutrition dans le pays », a déclaré le Dr San San Myint, Directeur de programme de l’ASC-SUN.

Certains progrès ont été réalisés dans le pays d’Asie du Sud – selon les rapports, le taux de réduction annuel moyen des retards de croissance chez les enfants est de 1,8 % alors que le taux de réduction annuel moyen de l’anémie chez les femmes en âge de procréer est de 3,7 %. Cependant, pour atteindre les objectifs mondiaux fixés par les 96 signataires à l’Assemblée mondiale de la Santé, le Myanmar a encore du chemin à parcourir.

Des actions nécessaires pour atteindre ces objectifs ont fait l’objet des discussions à la table ronde sur la nutrition tenue après le lancement de l’ASC-SUN. C’était l’occasion de lancer le Rapport mondial sur la nutrition 2014 au Myanmar. Lors de la table ronde, les experts en nutrition se sont réunis pour discuter des obstacles et des atouts dans la lutte contre la malnutrition au Myanmar.

De l’avis des experts du panel, des actions clés nécessaires sont adéquates, les données cohérentes et mesurables et l’approche de la nutrition est intégrée. Pour les membres du comité, il incombe à toutes les parties prenantes au développement de contribuer aux résultats nationaux et de prendre des mesures pour que la nutrition occupe une position prioritaire dans les politiques de plus haut niveau, parce que tous les programmes adéquats de nutrition sont mieux exécutés quand ils le sont conjointement avec les programmes gouvernementaux et non gouvernementaux clés, tels que ceux relatifs à l’agriculture, la santé, la protection sociale et l’éducation.

À cet effet, le Dr San San Myint avait déclaré : « C’est le rôle de l’ASC-SUN de rapprocher et de rassembler toutes les parties prenantes du développement, de leur donner l’occasion de s’exprimer et de contribuer conjointement à obtenir de meilleurs résultats en matière de nutrition pour toutes les mères et les enfants au Myanmar. Nous interpellons diverses organisations de la société civile à être le reflet de l’ASC-SUN. »

En savoir plus à propos de l’événement dans Myanmar Times here.

(Rédigé par Lynette Lim, directrice des communications, Save the Children au Myanmar)

Post A Comment

No Comments